Le pape François, le faux prophète annoncé ?

Beaucoup s’étonnent des choquantes prises de position du pape actuel face à l’immigration et face à d’autres religions. Il va jusqu’à embrasser les pieds de souverains musulmans commanditaires financiers et religieux du terrorisme. Le mouvement catholique se divise, se pose des questions. Beaucoup entrent en opposition déclarée avec leur « chef  spirituel ».

Je crois que Dieu, dans sa grâce et sa compassion, lance un dernier appel à ceux qui ont le cœur droit et qui sont dans cette mouvance ou dans la mouvance œcuménique.

Le pape François lors de l’audience générale du 10 octobre au Vatican où il a comparé l’avortement au « recours à un tueur à gages pour résoudre un problème » Alberto PIZZOLI (AFP/Archives)

Cet appel a toujours été, mais il devient pressant :

Apoc 18:4 Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. 5 Car ses péchés se sont accumulés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités. 6 Payez-la comme elle a payé, et rendez-lui au double selon ses oeuvres. Dans la coupe où elle a versé, versez-lui au double. 7 Autant elle s’est glorifiée et plongée dans le luxe, autant donnez-lui de tourment et de deuil. Parce qu’elle dit en son coeur : Je suis assise en reine, je ne suis point veuve, et je ne verrai point de deuil ! 8 A cause de cela, en un même jour, ses fléaux arriveront, la mort, le deuil et la famine, et elle sera consumée par le feu. Car il est puissant, le Seigneur Dieu qui l’a jugée.9 Et tous les rois de la terre, qui se sont livrés avec elle à l’impudicité et au luxe, pleureront et se lamenteront à cause d’elle, quand ils verront la fumée de son embrasement. 10 Se tenant éloignés, dans la crainte de son tourment, ils diront : Malheur ! malheur ! La grande ville, Babylone, la ville puissante ! En une seule heure est venu ton jugement !

Le pape actuel est un jésuite et cela n’a jamais été caché. C’est même le premier pape jésuite de l’histoire. Auparavant le Vatican se méfiait de la puissance mondiale de cet ordre, même s’il s’en servait parfois. Beaucoup aujourd’hui, sur la base de recherches historiques et d’observations de l’actualité mondiale, découvrent les liens existant entre Jésuites et illuminatis, en commençant par le fondement du mouvement illuminati mondial.

Bien sûr, ceux qui osent parler dans le milieu chrétien sont immédiatement traités de complotistes ou d’illuminés:

Voir l’article de l’Express

Il y a des faits historiques:

« Les Illuminés de Bavière, ceux que l’on nomme Illuminati, ont été fondés le 1er mai 1776 par Adam Weishaupt, jésuite et professeur de Droit canon de l’Université d’Ingolstadt en Bavière. » (Voir l’article de Michelle d’Astier). J’aurai pu citer une centaine d’autres sources qui ne proviennent pas d’illuminés fantaisistes, mais de sites sérieux, et ce sont des faits historiques vérifiables.

Un Jésuite est lié à son ordre par serment. Jamais il n’agit de sa propre initiative, sauf à en être la tête. Adam Weishaupt n’aurait jamais lancé une société secrète, avec des objectifs encore plus hermétiquement secrets, sans l’aval de sa hiérarchie.

Certains pensent que le pape actuel est fou. Je ne crois pas que le pape François soit un fou, ni, particulièrement, un traître au christianisme – Tous les papes ont trahi le véritable christianisme en acceptant un statut que la Bible ne leur a jamais donné -. Si Jésus est avec nous partout, tous les jours, dans le monde entier et jusqu’à la fin du monde, nous n’avons en rien besoin d’un « représentant », vivant au surcroît dans un luxe tapageur alors que Jésus n’avait pas un pierre où mettre sa tête. Mais, c’est évident, et beaucoup le clament tout haut, maintenant, il trahit les catholiques sincères et la foi catholique traditionnelle.

Ce n’est pas un fou, c’est au contraire un homme très intelligent (selon les critères humains, certes pas selon les critères divins), rusé, et qui pèse chacun de ses mots en sachant qu’ils vont se répercuter dans le monde entier. Il savait d’avance que beaucoup seraient déroutés, mais il escompte que la majorité des « déroutés » resteront dans leur Église-mère: le Vatican et ses papes ont été tellement sacralisés durant des siècles qu’il est quasi impossible pour les catholiques et les mouvements ou églises qui se sont ralliés à l’Église romaine de prendre conscience qu’ils sont dans un piège mortel. Le poids de la tradition a toujours été gigantesque, surtout en matière de religion: les gens s’y accrochent car ils y ont mis leur identité.

François, qui se sait le dernier pape selon les prophéties, a été mis en place pour une mission précise, qui parachève celle de ses prédécesseurs, entre autres Jean-Paul II. Est-ce parce qu’ils entravaient cette mission, en voulant ramener le catholicisme sur ses racines bibliques, que Jean-Paul 1er a été assassiné et que Benoît XVI a été précipitamment « démissionné » ? On peut le subodorer.

François, lui, poursuit l’oeuvre entamée ouvertement par plusieurs de ses prédécesseurs : mettre sous contrôle spirituel le monde entier en le mettant sous une même religion, via ce qu’on appelle aujourd’hui « oecuménisme ».

D’où les ronds de jambes à l’Islam et au Dalaï Lama, tout en séduisant par ses beaux discours de fraternité, d’humanisme et d’amour la mouvance protestante, anglicane, et une bonne partie de la mouvance pentecôtiste et évangélique.

En fait, ce grand oeuvre destiné à enfermer toute la planète sous une religion universelle est né dès que la chrétienté a fait alliance avec l’empereur Constantin qui, en 325, contre la fin des persécutions et avec des dons matériels importants à l’Église, se proclame chef de la chrétienté. C’est le« césaropapisme » qui désigne un système de gouvernement temporel (césar) qui, dans une volonté de domination universelle, cherche à exercer son pouvoir sur les affaires religieuses (pouvoir spirituel du pape). (Wikipedia)

Le sens du mot « sanctification », qui est la mise à part de l’Église face au monde comme ordonné dans la Bible, implique que l’Église ne dépende jamais de l’État, ni individuellement, ni collectivement. Il n’a pas fallu deux siècles pour qu’elle fasse alliance avec le monde, via Constantin.

1 Jean 2:15 N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui;

L’Église de Philadelphie, en Apocalypse, la seule qui va être gardée « à l’heure de la tentation qui vient sur le monde entier pour éprouver les habitants de la terre » est félicitée d’avoir « peu de puissance » bien qu’elle garde la Parole de la persévérance en Jésus-Christ. En l’occurrence, il s’agit de puissance terrestre. Philadelphie, l’Église cachée en Christ, est bien loin de la grande prostituée d’Apocalypse 17, qui est parée d’or et vêtue de pourpre et d’écarlate, qui est assise sur sept monts, et qui « a la royauté sur les rois de la terre ». C’est à dire la plus grande des puissances temporelles possibles. C’est ce que l’Histoire a démontré : il n’est pas un roi, quasiment dans toute l’Europe, qui ne pouvait monter sur le trône sans être adoubé par le pape qui en profitait pour consacrer le pays à Marie, ç-à-d à la Reine du ciel, une domination satanique dénoncée par Jérémie (44). Aujourd’hui les Présidents du monde entier, ou presque, sitôt élus, se rendent à Rome, pour s’assurer le soutien, non seulement des catholiques, mais surtout de cette puissance politique et religieuse qu’est devenu le Vatican.

Le mot catholique veut dire: « universel ». Mais pas universel pour faire des nations des disciples de Christ, comme ordonné en Mat 28 et pour leur « enseigner tout ce que Christ a prescrit »mais en faire des adeptes d’une religion qui se veut désormais universelle, qui n’a jamais été sous la bannière de Christ car Chrjst, Lui, laisse chacun libre de venir ou non à Lui. Le catholicisme s’est donné la mission de faire des prosélytes partout  et à n’importe quel prix, fut-ce en contraignant les gens à devenir des adeptes du Vatican : ce fut, entre autres, une des missions de l’Inquisition. Au passage, avec des morceaux d’évangile au milieu de ses pratiques idolâtres (lire ceci,) elle a quand même sauvé des âmes. Mais aujourd’hui, sous la « bannière de l’amour » (lequel ?) et de la fraternité  (laquelle ?, pour être frères il faut avoir le même père et la même mère ! Notre père est le Dieu d’Israël, notre mère la Jérusalem céleste, certes pas une créature morte depuis 2.000 ans, l’humble Marie), la papauté se veut être le rassembleur de toutes les croyances en une seule.

Le catholicisme est une religion apostate, parce que ses fondements (Concile de Nicée** et les suivants) sont apostats. À partir du 5 eme siècle, la Bible, jusqu’alors réservée à une petite élite pouvant lire l’hébreu, le grec ou le latin, est interdite sous le prétexte que les « simples fidèles », les laïcs, considérés comme incultes, ne pouvaient la comprendre que sous la houlette du clergé. Et voici l’Église catholique, au cours des siècles, colportant un évangile rempli de dogmes non bibliques (prières aux morts, culte aux reliques, culte à Marie la « Reine du ciel – Régina caeli – système hiérarchisé clergé/laïcs,… 37 dogmes impies) aux quatre coins du monde, pour bâtir son empire, sous prétexte d’apporter le salut. L’interdit de lire la Bible, après MILLE QUATRE CENTS ANS, est levé en 1950. Les dégâts sont irréversibles, tradition oblige.

** Notons que les autres mouvances chrétiennes ont aussi adopté le concile de Nicée, avec ses « pères de l’Eglise », comme fondement, au lieu de n’avoir pour fondement que les écrits confiés au seul peuple juif, la Bible, de l’alpha à l’oméga. Le faux dogme de la Trinité, qui a donné aux Chrétiens un autre dieu (en trois substances, selon tertulien) a été adopté officiellement au concile de Nicée.

Le catholicisme, tout autant politique que religieux, n’a jamais hésité  à se faire syncrétisme pour se faire accepter des populations locales. Ainsi, le vaudou est né d’un syncrétisme entre le catholicisme et l’animisme et les sorciers vaudou s’adressent à la Reine du ciel via des statues de Marie. Le syncrétisme papal actuel n’est que le prolongement d’une ligne directrice séculaire s’appuyant sur un discours rodé depuis longtemps.

Comme tout cela nous est annoncé dans la Bible, nous avons le devoir d’être lucides: tout nous a été annoncé par avance, et désormais, tout va très vite.

Je suis d’accord avec ceux qui affirment que ce pape est certainement le faux prophète annoncé en Apocalypse 13, et avec l’appui duquel le Gouvernement mondial de l’antéchrist va se mettre en place. Il sera plébiscité de tous quand il va produire des miracles.

Soyez vigilants quand on vous annoncera qu’il fait des miracles. Car il est écrit:

Apoc 13=  3 Et je vis l’une de ses têtes comme blessée à mort; mais sa blessure mortelle fut guérie. Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête.

Sept têtes, c’est ce que cette bête possède. Je ne sais qui sont ces sept têtes. Sept religions « chrétiennes », ou religions ayant fait serment d’allégeance à Rome, ou dirigeants mondiaux ? Elle a dix cornes qui portent dix diadèmes. Les cornes représentent des autorités. Temporelles ? Politiques ? Militaires ? Spirituelles ?Est-ce sept têtes successives, ou sept têtes simultanément ?

Il y a eu beaucoup de supputations, beaucoup de théories***, mais dieu dévoile les choses en son temps.

Notons tout de même le sommet du G7 (2017), composé du: Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni, Etats-Unis, Union Européenne

Mais, c’est écrit, il va y avoir une résurrection miraculeuse. D’un homme ? D’un pays ? D’une religion ? De l’Union européenne qui s’écroulerait entretemps ? Soyons attentifs, car la séduction est gigantesque: « Et toute la terre était dans l’admiration derrière la bête.« 

Il est écrit que tout les hommes diront alors « Paix et sûreté ! ». (1 Th 9:3)

Pour qu’il y ait une paix et une sécurité (factice) sur terre, il ne faut plus aucune guerre de religions, alors que toutes les guerres actuelles, ou presque, proviennent de l’islam. D’où l’importance, pour la religion mondiale qui sera « une religion de paix et d’amour » de faire alliance avec l’islam.

Ce pape est en train de se démasquer pour les chrétiens authentiques. Mais pour le monde, il est en train de devenir l’homme de paix et d’unité, et qui parle de ralliement sous la bannière de l’amour. L’amour agape qui vient d’en haut ? Ou l’amour factice qui provient de l’humanisme ?

C’est pour beaucoup le dernier moment, la dernière occasion de choix avant d’embarquer dans la grande prostituée syncrétique-oecuménique, un large chemin qui mène à la perdition. Le temps de prendre ou de rester sur le chemin étroit qui mène à la vie, sans crainte des persécutions.

L’appel de Dieu retentit avec force:

Aoc 18:4 Et j’entendis du ciel une autre voix qui disait : Sortez du milieu d’elle, mon peuple, afin que vous ne participiez point à ses péchés, et que vous n’ayez point de part à ses fléaux. 

La première voix avait déclaré au monde:

Apoc 18: 1 Après cela, je vis descendre du ciel un autre ange, qui avait une grande autorité; et la terre fut éclairée de sa gloire. 2 Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux, 3 parce que toutes les nations ont bu du vin de la fureur de son impudicité, et que les rois de la terre se sont livrés avec elle à l’impudicité, et que les marchands de la terre se sont enrichis par la puissance de son luxe.

Babylone la Grande, ce n’est pas qu’une religion syncrétique. C’est un ensemble politico-médiatico-religieux où toutes les valeurs divines et humaines s’entremêlent, en rébellion ouverte avec son Créateur, pour la gouvernance mondiale par une élite oligarchique et religieuse avec, à sa tête, l’antéchrist. Au départ s’installera une utopie de paix mondiale, qui va virer au cauchemar et s’effondrer en peu de temps: sept ans. Alors apparaîtra Christ, sur des nuées, et tout oeil le verra … Les survivants.

Deut 30:19 J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité.

Source: Michelle d’Astier de la Vigerie

Publicités

There is one comment

Commentaires fermés