L’enceinte Echo Dot Kids d’Amazon accusée de collecter illégalement les données des enfants

Une vingtaine de groupes de défense des enfants et de la vie privée ont déposé une plainte jeudi auprès de la Commission fédérale du commerce. Selon eux, Amazon viole la loi COPPA avec son enceinte connectée pour enfants.

© GRANT HINDSLEY/AFP Une enceinte connectée pour enfants qui violerait leur vie privée

Les enceintes Echo Dot pour enfants d’Amazon violent-elles leur vie privée? Selon plusieurs groupes américains de défense des enfants et de la vie privée, la réponse est «oui». Dans une plainte déposée jeudi auprès de la Commission fédérale du commerce (FTC), ils affirment que ces appareils enregistrent et stockent illégalement leurs données de conversation. Amazon les conserverait même après que les parents pensent les avoir supprimées. Cette enceinte est disponible aux États-Unis depuis l’année dernière. C’est une version adaptée aux enfants des autres terminaux utilisant Alexa (l’assistant vocal d’Amazon). «Amazon commercialise les enceintes Echo Dot pour enfants comme un appareil pour les éduquer et les divertir, mais le véritable but est d’amasser un trésor de données sensibles qu’il refuse d’abandonner, même lorsque ce sont les parents qui l’ordonnent», a déclaré Josh Golin, directeur exécutif de l’Association pour une enfance sans publicité (CCFC), qui est à l’origine de la coalition ayant déposé la plainte.

Cette dernière affirme en outre que les enregistrements audio peuvent contenir des informations personnelles. La fonction «Mémoriser» d’Alexa permet en effet à l’assistant vocal d’enregistrer des données personnelles comme l’adresse, le numéro de téléphone ou encore une allergie alimentaire. Pourtant, une vidéo de la CCFC et de l’Institut pour la représentation publique (IPR) montre qu’Amazon ignore la demande de suppression de ces informations. Dans celle-ci, un enfant demande à Alexa de quoi elle se souvient, après qu’un homme a supprimé les données qu’elle lui a fournies. Mais, l’assistant vocal lui répond avec lesdites informations.Possible enfreinte de la loi COPPA

Amazon pourrait enfreindre la loi COPPA (Children’s Onligne Privacy Act) s’il s’avère que les accusations sont vraies. Cette loi américaine limite la collecte, le stockage et le traitement des données fournies par un enfant de moins de 13 ans. Elle exige également le consentement vérifiable des parents pour toute collecte d’informations. Cependant, d’après la CCFC, le géant ne vérifie pas que la personne qui y consent est un adulte, et encore moins le parent de l’enfant. De son côté, Amazon dément violer la loi COPPA. «FreeTime (service de contrôle parental) sur Alexa et la version Echo Dot pour enfants sont conformes à la loi COPPA», a déclaré un porte-parole d’Amazon au site spécialisé The Verge.

Un groupe bipartisan de législateurs a également envoyé une lettre à la FTC mercredi pour lui demander d’ouvrir une enquête sur l’affaire. «Les enfants constituent une population particulièrement vulnérable. Nous encourageons la Commission à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger leur vie privée au moment où les dispositifs «Internet des objets» destinés aux jeunes consommateurs arrivent sur le marché, notamment en ouvrant rapidement une enquête sur le respect de la COPPA par la version Echo Dot pour enfants d’Amazon», ont déclaré les sénateurs démocrates Ed Markey, Dick Durbin et Richard Blumenthal ainsi que le sénateur républicain Josh Hawley.

Source: Le Figaro

Publicités

There is one comment

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.