Ambassade US à Jérusalem: l’AP fait appel à la Cour internationale de Justice

L’Autorité palestinienne a boycotté l’administration Trump depuis sa décision unilatérale

Dans le but de renforcer la pression internationale pour le retrait de l’ambassade américaine à Jérusalem, l’Autorité palestinienne (AP) a soumis mercredi à la Cour internationale de Justice (CIJ) une liste des charges retenues contre Washington.

« Un an après que l’administration Trump a mené son action provocante et illégale, l’État de Palestine continue à rechercher justice et à rendre compte de ses actes par le biais des outils et des mécanismes à la disposition des États respectueux de la loi et respectueux du système international », a déclaré le ministre des Affaires étrangères, Riyad al-Malki dans un communiqué publié par Wafa.

Promettant de poursuivre la lutte contre les « actes d’agression illégaux », l’administration basée à Ramallah a affirmé ne pas vouloir « céder à l’intimidation politique et à l’extorsion ». 

En septembre dernier, lorsque l’Autorité palestinienne avait initialement engagé des poursuites, elle avait demandé aux juges de la CIJ « d’ordonner aux États-Unis d’Amérique de retirer la mission diplomatique de la ville sainte de Jérusalem ».

L’Autorité palestinienne a boycotté l’administration Trump depuis sa décision unilatérale en décembre 2017 de renverser des décennies de politique étrangère après avoir reconnu la souveraineté israélienne sur Jérusalem.

Les liens se sont détériorés depuis et, en réaction, les États-Unis ont commencé à réduire de centaines de millions de dollars leur aide aux Palestiniens afin de les forcer à retourner à la table des négociations.

L’Autorité palestinienne a pour sa part qualifié de « vain » le dévoilement imminent du plan de paix américain attendu depuis plusieurs mois, qui devrait être présenté après la fin du Ramadan au début du mois de juin. 

Source: i24 News

Publicités