Notre-Dame de Paris: Macron réaffirme le délai de cinq ans pour la reconstruction

« Nous devons faire une reconstruction inventive »

Le délai de cinq ans pour reconstruire Notre-Dame est « possible » sans « jamais transiger » sur la qualité du chantier, a réaffirmé vendredi le président Emmanuel Macron, à l’occasion d’un discours en l’honneur du Prix Pritzker 2019, le Japonais Arata Isozaki.

Flames and smoke rise from Notre Dame cathedral as it burns in Paris, Monday, April 15, 2019. Massive plumes of yellow brown smoke is filling the air above Notre Dame Cathedral and ash is falling on tourists and others around the island that marks the center of Paris. (AP Photo/Thibault Camus)

« Ce délai de cinq années est possible sans jamais transiger sur la qualité des matériaux et la qualité des procédés », a-t-il estimé en s’exprimant à l’Elysée devant une centaine d’architectes du monde entier.

« J’assume totalement » ce « calendrier serré, volontariste », et le fait qu’il « n’a reposé sur aucune analyse détaillée et forme d’expertise », a-t-il admis.

Il a assuré que le chantier « redonnerait une flèche » à la cathédrale et que, sous les ordres du général Jean-Louis Georgelin, il « serait élargi aux abords de la cathédrale », à savoir le parvis et le square attenant.

« Nous devons faire une reconstruction inventive » en s’inspirant de « ce qu’avait fait Viollet-Le-Duc en son temps », qui avait rejeté « toute querelle des anciens et des modernes » pour privilégier « une alliance de la tradition et de la modernité, une audace respectueuse ».

Après l’incendie du 15 avril, un concours d’architectes internationaux a été annoncé pour décider du projet qui remplacera la flèche de Viollet-le-Duc. 

Source: i24 News

Publicités