Plan de paix au Proche-Orient: la conférence de Manama se tiendra malgré les élections israéliennes

La conférence est fixée au 25 et 26 juin

Une conférence organisée par les Etats-Unis à Manama en juin sur les aspects économiques du futur plan de paix américain pour le Proche-Orient est confirmée malgré la tenue de nouvelles élections en Israël, a annoncé jeudi le département d’Etat américain.

Secretary of State Mike Pompeo, center, is greeted by Bahraini Foreign Minister Khalid bin Ahmed Al Khalifa, center left, after arriving in Manama International Airport in Manama, Bahrain, Friday, Jan. 11, 2019. (Andrew Caballero-Reynolds/Pool Photo via AP)

« Nous ne prévoyons aucun changement. Cela est fixé au 25 et 26 juin » à Bahreïn, a déclaré la porte-parole du département d’Etat Morgan Ortagus.

Un autre responsable américain, s’exprimant sous le sceau de l’anonymat, a précisé que les éléments politiques de ce plan seraient dévoilés « quand le moment sera venu ».

Le gendre et conseiller du président américain Donald Trump, Jared Kushner, prépare depuis des mois le plan des Etats-Unis pour résoudre le conflit israélo-palestinien. Il avait indiqué vouloir attendre le résultats des élections israéliennes, en avril, puis la fin du ramadan, début juin, pour le présenter.

Mais devant l’incapacité de Benyamin Netanyahou, un proche allié de M. Trump, à former une coalition gouvernementale, le Parlement israélien a voté mercredi soir pour sa propre dissolution et les électeurs seront à nouveau appelés aux urnes le 17 septembre.

Pour la présidence américaine, la conférence de Manama est une occasion d' »encourager le soutien à des investissements et initiatives économiques potentiels qui pourraient être rendus possibles par un accord de paix ».

Source: i24 News

Publicités