L’Union européenne, « opposée à la politique de colonisation », condamne à nouveau Israël

20.000 logements construits en Cisjordanie ces 10 dernières années sous les gouvernements de Netanyahou.

L’Union européenne (UE) a condamné Israël samedi après des appels d’offres lancés mercredi par le ministère du Logement pour la construction de 805 nouveaux logements dans les quartiers de Ramot et Pisgat Zeev, dans la partie Est de Jérusalem.

« La politique de peuplement et d’expansion dans le territoire occupé de Jérusalem-Est continue de compromettre la possibilité d’une solution à deux États avec Jérusalem comme future capitale, le seul moyen réaliste de parvenir à une paix juste et durable », a déclaré l’UE dans un communiqué.

« L’UE s’oppose fermement à cette politique d’Israël, illégale au regard du droit international et qui constitue un obstacle à la paix », a-t-elle insisté ajoutant qu’elle « continuera à travailler avec les deux parties ainsi que ses partenaires internationaux et régionaux pour soutenir la reprise des pourparlers pour une solution à deux États ».

L’annonce, publiée le 29 mai, comprend la construction de nouveaux logements ainsi que des zones commerciales.

Mi-mai, le mouvement extra-parlementaire israélien, La Paix maintenant, a rapporté qu’Israël avait lancé la construction de près de 20.000 logements dans les implantations israéliennes en Cisjordanie au cours des dix années passées sous les gouvernements dirigés par Benyamin Netanyahou.

Selon le rapport, Israël aurait par ailleurs alloué aux implantations plus de 10 milliards de shekels (2,8 milliards de dollars) durant ces périodes en budgets spécifiques, c’est-à-dire ne comprenant pas notamment le budget sécuritaire.

Source: i24 News

Publicités