Le grand remplacement ?

Il déchaîne les passions, enflamme les campus et les débats, fait l’objet de nombreux articles et d’interviews, mais au bout du compte, qu’en est-il réellement ? Un peu d’histoire.

Le « grand remplacement » est présenté comme une théorie complotiste d’extrême droite, selon laquelle il existerait un processus délibéré de substitution de la population française et européenne par une population non-européenne, originaire en premier lieu d’Afrique noire et du Maghreb. Ce changement de population impliquerait un changement de civilisation et ce processus serait soutenu par l’élite politique, intellectuelle et médiatique européenne, par idéologie ou par intérêt économique.

Cette thèse a été réintroduite en 2010 par Renaud Camus, écrivain français d’extrême droite. Les principaux arguments de cette thèse, qu’ils soient démographiques ou culturels, sont réfutés par la grande majorité des spécialistes, qui récusent autant la méthode dont elle émane que la logique qui la sous-tend. »

Source Wikipédia: Grand remplacement

Les soutiens du grand remplacement clament qu’il est urgent d’arrêter l’immigration et les opposants proclament le contraire en estimant que le nombre de migrants n’est pas un problème, que l’on est bien loin de la situation dramatique énoncée par les pros de la théorie.

Comme toujours, il faut chercher à qui cela profite. Qui en tire des avantages ? Qui réalise des bénéfices ?

Les opposants de la théorie sont, dans la grande majorité, les médias main stream et les politiciens européens, représentés par la gauche, la droite et le centre. Les soutiens de la théorie sont en général chez le RN et dans la mouvance souverainiste.

Les politiciens et les médias main stream sont largement sujets à caution, étant donné qu’ils sont pro-mondialistes. Ils obéissent au doigt et à l’œil à Bruxelles, elle même inféodée aux USA. Leur idéologie mondiale est contestable, car jonché de crimes d’état, d’irrégularités financières, de paupérisation de la population et de guerres multiples dans beaucoup de régions du globe.

Les soutiens peuvent avoir de temps à autre des propos extrémistes et n’énoncer qu’un aspect de la vérité, bien que, quand on examine certaines évidences, on ne peut que se poser légitimement des questions.

Parce que si l’on sort du duel « Pour ou contre », on se demande pourquoi les autorités laissent les migrants s’entasser sous les ponts, sous des bretelles d’autoroute, sur les trottoirs de la Porte de la Chapelle, dans des camps à Calais ou ailleurs ? Pourquoi les laisser dans cet état de dénuement ? Pourquoi aussi ne pas leur apprendre notre langue, nos coutumes et quelques-unes de nos lois ? Pourquoi ne pas leur permettre de s’intégrer dignement ? Pourquoi ne pas renvoyer chez eux, ceux qui ne veulent pas travailler ?

Sources – La voix du Nord (A1 – Porte de la Chapelle À Paris, plus de 2000 migrants survivent toujours dans des conditions épouvantables) ; Le Parisien ( Paris : 500 migrants évacués porte de La Chapelle et porte d’Aubervilliers ) ; France 3 Régions ( Calais : quel bilan, trois ans après le démantèlement de la “jungle” ? ) & Tendance Ouest ( Migrants à Ouistreham : une cohabitation de plus en plus glaciale )

Pourquoi favoriser le communautarisme à outrance ? Pourquoi dresser les gens les uns contre les autres ? Dernier exemple frappant : le journal « Le Parisien » jette le trouble sciemment en relatant le dramatique fait divers à Paris où un chauffeur de bus tue un automobiliste. Comment jeter de l’huile sur le feu ? La recette selon « Le Parisien ».

« Le Monde » s’empresse de voler au secours de son confrère.

Pourquoi aussi favoriser le retour des djihadistes français ? Pourquoi ? Ces gens ont renié la nationalité française et brûlés leurs passeports. Donc, ils ne sont plus français.

Tout ceci engendre le chaos. C’est fait exprès. Pour qui ? Et toujours des « Pourquoi » ?

Quelques-uns parlent du plan Kalergi. Mais ce n’est pas probant. Pour ceux que cela intéresse :

Sources – Avorax Vox ( Le plan Kalergi : génocide des peuples européens ) & Médias Presse Info ( Idéalisme pratique – Le plan Kalergi pour détruire les peuples européens )

Qui sont les mondialistes ? Une suprématie financière, politique et policière. (les grands banquiers internationaux, quelques politiciens de « haut vol », les dirigeants des services secrets, les boss des trusts, les patrons de médias, les dirigeants des organisations internationales, des opportunistes comme Soros, Gates, etc.)

Que veulent-ils ? Un gouvernement mondial où seule une élite se dorerait la pilule, pendant que le reste du monde serait à leur service.

Comment y arriver ? En annihilant toutes les frontières, les pays et par conséquent toutes les nationalités. Mais les souverainistes, les patriotes, et la multitude des langues parlées sur cette planète ne facilitent pas leurs intérêts.

La résistance est plus forte que prévue. Inciter une « invasion » de migrants ne peut qu’aller dans leur sens. C’est pour ça que les politiciens européens poussent une migration invasive, qui ne profite à personne et qui détruit nos pays.

Encore moins aux migrants qui pensant arriver dans un eldorado, ne trouvent qu’une tente sous un pont pour dormir.

L’immigration a toujours été une bonne chose, mais une invasion migratoire est une colonisation.

Claude Janvier

Source: Les Moutons Enragés

Publicités

There is one comment

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.