Le Pentagone prépare des “plans d’urgence” pour une intensification potentielle de la crise avec l’Iran

Alors que l’on craint que les Etats-Unis ne s’engagent dans une nouvelle guerre désastreuse au Moyen-Orient, le ministre de la Défense Patrick Shanahan a déclaré vendredi à la presse que le Pentagone préparait des “plans d’urgence” si la situation devait s’aggraver rapidement au niveau militaire.

“Quand vous regardez la situation…. 15 % du pétrole mondial passe par le détroit d’Ormuz, a déclaré Shanahan, cité dans le Washington Times“Il est donc évident que nous élaborer faire des plans d’urgence au cas où la situation dégénèrerait. Nous devons également élargir notre soutien à cette situation internationale.”

Le Pentagone a indiqué qu’il poursuivait la mise en œuvre de ses plans de coordination avec les alliés internationaux de l’Amérique en cas de confrontation militaire avec l’Iran – ce qui pourrait s’avérer difficile étant donné que l’Union européenne a appelé à une “retenue maximale” après les attaques de pétroliers de jeudi que Washington a rapidement imputées à l’Iran. Le Royaume-Uni a été la seule exception, qui a immédiatement soutenu l’évaluation de Pompeo et Trump.

Notamment, comme l’indique le Washington Times à la suite de la conférence de presse de vendredi, “le Pentagone prévoit le déploiement éventuel de forces américaines supplémentaires dans la région du golfe Persique au cas où la menace de l’Iran s’aggraverait”.

Il y a quelques semaines, alors que les tensions commençaient à monter en flèche dans la région à la suite de l’annonce par John Bolton d’une “menace accrue” de l’Iran ou de ses alliés contre les troupes américaines voisines, le Pentagone a déployé le groupe d’attaque du porte-avions Abraham Lincoln, au moins 1500 soldats, et aussi des bombardiers B-52, drones et missiles Patriot.

Le Pentagone utilisera probablement l’incident du pétrolier pour maintenir la pression sur Téhéran : “Plus nous pourrons déclassifier d’informations, plus nous pourrons partager d’informations, plus nous le ferons. Et c’est notre intention. Et je pense, comme vous l’avez vu hier, qu’il faut faire vite”a poursuivi Shanahan dans sa déclaration.

Cependant, quant à l’origine de ce que le CENTCOM a dit être des mines Limpet attachées sur le côté d’un des pétroliers, que l’US Navy a produit une vidéo de ce qu’elle a dit être le retrait des forces du CGRI, le Pentagone n’a donné aucune indication que cela permettrait de prouver qui les a placées là ou le fabricant des mines limpet.

Source: Zero Hedge

Traduction Nouvelordremondial.cc

Publicités

There is one comment

Commentaires fermés