Un faux réveil… sauf pour un reste

Une prophétie donnée par André Wilkinson le 19 août 1994.

« Beaucoup de serviteurs, beaucoup d’enfants de Dieu et beaucoup d’assemblées prient pour le réveil dans ce pays. Ils prient mais ne se repentent pas, ils aspirent au réveil seulement pour vivre personnellement des expériences, pour être des témoins privilégiés de Mes actes ou pour vivre plus facilement leur foi.

Ils cherchent leur propre royaume, leurs propres intérêts. J’ai fait connaître à mon peuple ce qui est bien et ce que je demande de lui. J’ai parlé une fois, deux fois et nul n’y prend garde. Aussi leurs prières me sont une offense.
Beaucoup m’appellent « Seigneur Seigneur! », et ne font pas ce que je dis. Comment le feraient-ils ?

Beaucoup de prédicateurs prêchent un autre évangile, chacun prêche selon son point de vue, et ils ont perdu ma vision. Or faute de vision le peuple périt.

Je n’ai pas changé. Je suis toujours le même, mon onction n’a pas changé, ma Parole n’a pas changé, mes promesses n’ont pas changé, mais mon peuple a changé.

Ils ont déplacé les bornes anciennes que leur pères avaient posées.

Mais voici je me suis gardé un reste, un reste qui résiste et tient ferme, un reste qui se prépare. Ils font ma joie. Je suis jaloux d’eux. Ils sont aveugles et sourds, aveugles pour ignorer les choses visibles et rechercher les invisibles, sourds pour ne pas se laisser entraîner dans un évangile plus facile. Ils sont aveugles pour ne pas croire ce que leurs yeux croiront voir et sourds à toutes voix pour entendre Ma voix.

Ceux-ci sont mon reste qui font Mon plaisir. Leur foi a été éprouvée, leurs motivations, leur détermination et leur renoncement ont été éprouvés et le seront encore. Ils ont faim, il ont soif, ils sont avides de réalités de Mon Royaume et rien d’autre ne pourrait étancher leur soif.

Ils crient à moi nuit et jour. Ils ont cette douleur en eux et ne peuvent l’oublier. Ils sont prêts à payer le prix pour ce leur âme désire et Je suis réellement dans leur cœur, dans leur vie et dans leurs projets. Ils m’appartiennent et ils sont à Moi. Ils sont mon reste et j’en lève encore.

Eux aussi prient pour une manifestation puissante de mon Royaume dans ce pays. Eux, Je les exaucerai car ils prient selon Ma volonté. J’entends leurs supplications. Ils tourmentent leur âme à cause des péchés de mon peuple. Eux ont vraiment reçu mon fardeau pour intercéder.

Voici Je viens secouer ce pays. Je suis celui qui annonce et la chose arrive. Assemblée de France, prépare-toi à rencontrer ton Dieu. Voici Il vient, Il vient avec le feu, le feu de l’Esprit et le feu du jugement et le jugement commence par sa maison.

Parce que les prémices sont là, parce que les flammes commencent à lécher, plusieurs quittent la voie. Mais voici, Je ferai chauffer ce feu 7 fois plus. Je purifierai mon peuple de ses scories. Je fais revenir le temps des jugements de Nadab et Abihu, de Caïn, de Koré, de Balaam, les jugements de Mical, d’Ananias et de Saphira. Je purifierai mon peuple, ils seront vraiment mon peuple et je serai vraiment leur Dieu.

C’est un réveil sans précédent, ne vous enquérez pas quant à l’histoire de l’Église, vous n’en trouverez pas de semblable. Ce réveil ne sera pas marqué par quelques noms, noms d’hommes, nom de ville, de dénomination et n’en créera pas de nouvelles.

Ce réveil n’aura pas une caractéristique précise. Le souffle viendra des 4 vents, il éclatera en divers endroits et de diverses manières, le vent souffle où il veut et comme il veut.

C’est dans l’Église locale que se produit le réveil, mon peuple ne courra pas après les conventions et les rassemblements, mais cherchera son Dieu dans l’Église locale.

Il le servira dans le champ où le Seigneur l’aura placé.

Voici mon reste est comme l’armée de Gédéon, armée sélectionnée. Chacun a une trompette, une cruche et une torche. Au signal donné, les cruches seront brisées et apparaîtront les torches dans tous les coins du pays et alors sonneront les trompettes. La trompette aura un son particulier pour chaque oreille qui l’entendra. Plusieurs briseront leurs cruches et s’apercevront qu’il n’y a pas de flamme à l’intérieur. S’ils se repentent, ils pourront allumer leur torche, mais ils n’auront pas connu la gloire de la première vague, ils entreront dans un travail commencé.

Ce réveil sera caractérisé par ses cris. Ses cris audibles et ses cris silencieux, cris de victoire pour mon reste, cris de joie des sauvés, cris de reconnaissance de mon peuple ; cris de désespoir, de douleur et de faillite des réprouvés.

Ce réveil sera le premier de ce type et se répandra rapidement dans d’autres pays proches et lointains. C’est le dernier réveil dans l’histoire de l’Église, c’est la pluie de l’arrière saison. C’est le terme du temps que l’Épouse a pour se préparer et partir à ma rencontre.

La sainteté de l’Église ainsi que sa puissance et son ministère seront à leur point culminant.

Différente est la pluie de la première et de l’arrière saison. Celle de l’arrière saison vient avant la sécheresse et parce qu’elle est attendue et qu’il y en a un réel besoin. Différente sera l’effusion de mon Esprit, elle sera plus puissante. Le soleil de justice se lève et va croissant jusqu’à la plénitude du midi. Dans ses rayons est la guérison. Vous verrez de plus en plus de guérisons. Je rendrai gloire à Mon Nom.

Ce qui a retardé ce réveil, c’est que mon peuple prie, mais ne se prépare pas à recevoir les multitudes. Ils ne nettoient, ni ne vérifient leurs filets. Mais voici Je viens maintenant, qui peut arrêter mon bras ?

Que celui qui a des yeux pour voir, contemple, voici le nuage est plus gros que la paume d’une main.

Que celui qui a des oreilles pour entendre, entende, voici il vient le bruit d’abondantes eaux.

Les prémices sont là, le vent s’est déjà levé et il va grandissant.

Que celui qui se sanctifie se sanctifie encore et que celui qui se souille se souille encore. » 


*André Wilkinson est décédé dans son sommeil durant la nuit du 13 au 14 juillet 2013. Agé de 67 ans, ce pasteur itinérant de la Fédération des Eglises Evangéliques Baptistes de France était considéré comme une des principales voix prophétiques du protestantisme évangélique français.

Source: Michelle d’Astier de la Vigerie

Publicités