Rencontre entre Trump et Kim Jung Un à la frontière des deux Corées

Trump annonce une reprise des pourparlers avec la Corée du Nord

Un lieu chargé de symboles: Donald Trump a effectué quelques pas dimanche en Corée du Nord en compagnie de Kim Jong Un, illustrant le rapprochement spectaculaire avec ce pays, même si le dossier nucléaire semble toujours dans l’impasse.

Le président américain a réussi son pari, le numéro un nord-coréen ayant accepté à la dernière minute son invitation impromptue à le rencontrer dans la Zone démilitarisée (DMZ), le « no man’s land » qui sépare les deux Etats depuis la fin de la guerre de Corée (1950-53).

Trump a déclaré qu’il avait invité Kim Kong Un à se rendre aux Etats-Unis.

« Cela se fera un jour ou l’autre », a déclaré devant la presse M. Trump, qui avait lancé avant l’entretien avec M. Kim qu’il « l’inviterait bien à la Maison Blanche ».

M. Trump est devenu ce faisant le premier président américain en exercice à fouler le sol du régime stalinien. Accompagné de l’homme fort de Pyongyang, vêtu d’un costume Mao anthracite, le milliardaire américain a fait quelques pas en territoire nord-corén, avant de poser à ses côtés pour les journalistes sur la ligne de démarcation.

« C’est un grand jour pour le monde », s’est-il félicité. De son côté, Kim Jong Un a espéré « surmonter les barrières » grâce à ses liens avec M. Trump.

La rencontre ne suffira probablement pas à régler le délicat dossier nucléaire nord-coréen. Mais le symbole est important pour deux pays qui se menaçaient mutuellement d’annihilation il y a encore un an et demi.

Avant d’arriver samedi en Corée du Sud, il avait adressé via Twitter une invitation surprise à Kim Jong Un à venir lui dire « bonjour ».

Source: i24 News

Publicités