Nucléaire iranien : réunion extraordinaire de l’AIEA le 10 juillet

« Du point de vue du mandat de l’AIEA, les déviations iraniennes ne représentent ni violation ni préoccupation »

Une réunion extraordinaire de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) se tiendra le 10 juillet sur demande des Etats-Unis pour faire le point sur les dérogations à l’accord nucléaire de 2015 annoncées par l’Iran, a indiqué vendredi un porte-parole de l’agence onusienne.

Les Etats-Unis ont demandé cette séance spéciale alors que l’Iran a récemment franchi une limite imposée par ce pacte au stock de ses réserves d’uranium faiblement enrichi. Téhéran a également annoncé qu’il mettrait à exécution dès dimanche sa menace d’enrichir l’uranium à un degré prohibé.

La représentation diplomatique de l’Iran à Vienne a critiqué la démarche américaine auprès de l’AIEA, la qualifiant de « triste ironie » alors que les Etats-Unis sont « les premiers à avoir violé » l’accord nucléaire en s’en retirant il y a un an.

Elle a par ailleurs estimé que les derniers développements « n’ont pas de rapport avec la question des garanties et avec le mandat de l’AIEA ».

L’ambassadeur russe auprès des organisations internationales à Vienne, Mikhaïl Oulianov, a de son côté affirmé que « du point de vue du mandat de l’AIEA, il ne s’agit pas de violation ou de préoccupation ».

L’Iran et les Etats restant parties à l’accord nucléaire disposent d’un cadre de dialogue distinct de l’AIEA pour effectuer le suivi des engagements de chaque signataire. Ce forum baptisé « Commission conjointe », qui réunit des représentants des ministères des Affaires étrangères, devrait de nouveau être convoqué en juillet à Vienne, selon des sources diplomatiques.

Source: i24 News

Publicités