En Arctique, rien ne va plus : fontes des glaces record au Groenland et incendies gigantesques en Sibérie

Des feux de forêt sans précédent ravagent l’Arctique. La conséquence d’une météo défavorable. Et la cause probablement d’une accélération du réchauffement climatique. Alors même que la région est actuellement en proie à une intense canicule. De quoi accélérer encore le rythme de la fonte des glaces et élever le niveau de l’océan.

Au Groenland, la vague de chaleur fait fondre la glace à une vitesse record

Ce week-end, le Groenland devrait retrouver des températures plus fraîches. Mais le mal semble fait. Selon les estimations provisoires de l’Institut météorologique danois, en ce mois de juillet 2019, le Groenland a perdu 197 gigatonnes de glaces de surface. C’est plus que la moyenne d’une année entière depuis le début du XXIe siècle. Et pour vous faire une idée concrète, c’est l’équivalent de quelque 80 millions de piscines olympiques !

Depuis mercredi, la tendance s’accélère encore un peu plus. « Le Groenland vient de connaître les taux de fonte parmi les plus élevés de tous les temps », constate Ruth Mottram, météorologue danoise. Car même au sommet de la couche de glace, à quelque 3.200 mètres au-dessus du niveau de la mer, les températures ont été positives, ce mercredi 31 juillet, pendant plus de 10 heures.

De quoi étendre à près de 60 % de la superficie de la calotte glaciaire du Groenland touchée. Un triste record de plus ! Résultat ce mercredi seulement, plus de 10 milliards de tonnes de glace ont disparu dans l’océan et 11 milliards de plus ont fondu ce jeudi.

En Sibérie, 3 millions d’hectares de forêts partis en fumée ! Poutine réagit enfin

Alors que le gouvernement russe avait jusqu’alors choisi de laisser faire la nature et face à la levée de boucliers de la population, des associations et des climatologues, Vladimir Poutine a finalement décidé, ce mercredi 31 juillet, d’ordonner à son armée de prendre part au combat contre les énormes feux de forêt qui ravagent la Sibérie. Dix avions et dix hélicoptères bombardiers d’eau ont immédiatement été dépêchés dans l’une des régions les plus touchées.

Selon un communiqué du Kremlin, le président russe a même reçu, ce mercredi soir, un appel de Donald Trump lui offrant l’aide américaine. Une offre que le président russe se réserverait le droit d’accepter « si nécessaire ».

Le Premier ministre russe, Dmitri Medvedev, de son côté, vient d’ordonner à plusieurs ministères et autorités locales que des propositions concrètes en vue de la création d’un centre spécialisé pour la prévention et la lutte contre les feux de forêt lui soient remises avant la fin de ce mois d’août.

Source: Futura Sciences

Publicités