Un cœur capable d’incrédulité

Quand les enfants d’Israël ont été délivrés d’Égypte et ont traversé la Mer Rouge, leur foi était au plus haut. Ils ont chanté, dansé et loué Dieu pour les avoir délivrés avec puissance. “L’Éternel est ma force et le sujet de mes louanges… Ta droite, ô Éternel ! a signalé sa force… L’Éternel régnera éternellement et à toujours” (Exode 15:2, 6, 18).

Mais les Israélites ont bien vite oublié Ses œuvres et se sont détournés de Lui. Ils sont retournés à leurs doutes et à leur incrédulité et le Père Céleste n’en revenait pas. “La gloire de l’Éternel apparut sur la tente d’assignation, devant tous les enfants d’Israël. Et l’Éternel dit à Moïse : Jusqu’à quand ce peuple me méprisera-t-il ? Jusqu’à quand ne croira-t-il pas en moi, malgré tous les prodiges que j’ai faits au milieu de lui ?” (Nombres 14:10-11). Quel cri du fond du cœur du Seigneur : “Que dois-Je faire pour trouver un peuple qui se confie en moi entièrement ?”

Tout comme au temps de Moïse, le peuple de Dieu d’aujourd’hui trébuche dans sa marche, aveuglé par l’incrédulité, semblant croire que la grâce de Dieu les exempte des pénalités du péché. Mais la Parole dit clairement que même les disciples de Christ peuvent avoir un cœur capable d’être incrédule. “Prenez garde, frères, que quelqu’un de vous n’ait un cœur mauvais et incrédule, au point de se détourner du Dieu vivant” (Hébreux 3:12). Il n’est pas question ici de rétrogrades, mais bien de croyants : “Frères, prenez garde, car vous pouvez avoir un cœur incrédule – en vous !”

L’Écriture dit : “Car nous sommes devenus participants de Christ, pourvu que nous retenions fermement jusqu’à la fin l’assurance que nous avions au commencement” (3:14). Certains membres du peuple de Dieu d’aujourd’hui perdent la confiance inébranlable qu’ils ont eu à une époque à cause d’épreuves difficiles. Jésus a prévenu que des épreuves ardentes de la foi précéderaient Son retour, mais ne retombe pas dans la crainte et l’incrédulité.

“Afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu” (1 Pierre 1:7). Même si tu traverses des épreuves, ne permets pas à ta foi d’être étouffée par le feu. Permets lui plutôt d’être purifiée, d’être rendue sainte. Endure les difficultés temporaires en ayant en vue les bénédictions éternelles. Le Dieu que tu sers t’aime et tu peux lui faire confiance pour t’aider à traverser toutes les épreuves !

David Wilkerson

Publicités

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.