Le voile levé

Préparez-vous, chers amis, à cet article qui sera le plus sombre que j’aie jamais écrit.  Cela peut vous mettre au défi et vous mettre à rude épreuve.  Cela peut vous mettre mal à l’aise et vous faire mal au ventre, mais vous avez besoin de l’entendre – si ce n’est pas pour vous-même, alors pour ceux que vous connaissez qui sont loin de Dieu.  J’ai demandé à l’Éternel de me donner les paroles à dire et j’ai foi en Sa volonté.

Cet article ne chatouillera pas les oreilles, mais il y a certainement de l’espoir pour ceux qui y croient. Je prie pour que Dieu me donne Ses paroles et que par Ses paroles nous puissions tous être secoués de notre sommeil.  Je prie pour que tout ce que je suis sur le point de partager soit fondé sur la vérité de la parole de Dieu.  Je vais être très franc avec vous et avec moi-même sur le monde dans lequel nous vivons.  Il n’y aura aucun réconfort trouvé ici à moins que vous ne soyez personnellement persuadé que Christ est ressuscité d’entre les morts et qu’il vient à nouveau.

La vie chrétienne est une énigme.  D’une part, c’est une joie extatique mêlée d’attente et d’attente constante que nous allons bientôt voir et vivre, face à face, les promesses auxquelles nous avons cru par la foi lorsque nous avons accepté le don de Dieu pour la première fois.  Les descriptions vivantes de la Bible de la gloire dévoilée de Dieu et de la grandeur du Ciel éveillent nos cœurs et nous remplissent d’un désir extrême.  Etre entouré d’une lumière ineffable, revêtu d’immortalité et perfectionné pour toujours en présence de Dieu, c’est beaucoup trop pour les mots.  Ce que nous, chrétiens, nous espérons, c’est qu’enfin, nous puissions mettre un terme à toutes les angoisses et à toutes les tribulations de la vie, et ne plus jamais plus avoir le moindre doute de foi.  Nous savons, par la foi, que cette espérance se réalisera vraiment.  Je sais où je vais même si je ne l’ai pas encore vu.  Je verrai de mes propres yeux la gloire du Christ.

D’autre part, ce désir n’est pas satisfait jour après jour et semaine après semaine.  Nous peinons et nous nous languissons dans le tracas de la vie.  Les maladies nous assaillent, les membres de notre famille bien-aimée vieillissent, et nos êtres chers qui sont partis depuis longtemps se transforment lentement en poussière.  Nos esprits sont jonchés de nouvelles quotidiennes de violence, de morts prématurées et d’un monde qui est bien loin de tout ce qui ressemble à la morale biblique.  Les tueurs et les traîtres courent en masse, les bébés sont déchirés membre après membre, et notre foi est continuellement raillée.  La justice et la délivrance ne semblent jamais venir.  Et au milieu de cette mort et de cette déchéance, nous élevons un chant de louange à Dieu, espérant au-delà de tout espoir que cette expérience momentanée au sommet d’une montagne deviendra enfin une expérience qui ne cesse jamais.  Nous clignons des yeux et espérons que lorsque nos paupières rouleront à nouveau, nous regarderons Dieu sur son trône.

Comme si ce monde obscur n’était pas assez difficile, nous recherchons la communion avec des croyants partageant les mêmes idées, mais souvent nous ne trouvons que des personnes portant un masque religieux.  Si souvent, ils se sentent incompréhensibles parce qu’ils ne veulent pas partager leurs luttes.  Ils ne vous diront pas qui ils sont vraiment et comment ils vont vraiment.  De l’extérieur, ils croient en Jésus Lui-même, mais la parole de Dieu en laquelle ils prétendent croire dit que leur Justice n’est qu’un vêtement sale.  Ils ne peuvent pas être un baume pour quiconque parce qu’ils disent qu’ils n’en ont jamais eu besoin eux-mêmes.  Je trouve que le genre de foi qu’ils expriment est, dans une certaine mesure, irréel.  Mais je vais vous parler de ma foi.

Ma foi m’a tenu à l’écart du suicide à plusieurs reprises, m’a aidé à endurer une enfance et une adolescence brisées, m’a permis de persévérer à travers des problèmes respiratoires chroniques, des problèmes d’estomac et des traumatismes de l’enfance, la dépression et le TDAH diagnostiqués en clinique.  Il a vaincu les luttes du péché et m’a permis de lutter contre des domaines encore invaincus.  Ma foi me pousse à prier pour ceux que j’aime qui sont loin de Dieu, encore enfermés dans les chaînes des ténèbres.

Et cette foi, qui n’est pas la mienne, m’a permis, à moi, la plus improbable et la plus brisée des personnes, d’endurer les attaques et les critiques des gens de l’Église et de l’extérieur qui se moquent de Dieu et de ce que Sa Parole dit clairement.  Je suis l’une des personnes les plus timides et les plus discrètes que l’on puisse rencontrer, mais Dieu m’a guidée dans des interviews dans les journaux et à la télévision, écrivant à des milliers de personnes et partageant l’évangile avec une multitude.  Je n’ai aucune raison de me vanter.  En fait, c’est carrément choquant pour moi que Dieu choisisse de travailler avec quelqu’un dont la chair est aussi corrompue que la mienne.  Je suis encore plus choqué qu’après l’avoir continuellement laissé tomber, il me tire encore sur mes pieds, me recommande et me dit : « Allez ! »

Alors j’y vais.

Et voici le message : si vous ne croyez pas que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant, et qu’Il est mort pour vos péchés et ressuscité, vous mourrez dans vos péchés.  Et pour la plupart de ceux qui vivent aujourd’hui, cette mort ne se produira pas dans l’âge de grâce actuel.  C’est la génération qui sera témoin du retour visible du Christ sur terre et ceux qui ont foi en Lui maintenant s’en sortiront des années auparavant.

« Encore un tour. »  Ces trois mots ont été lourds de sens pour mon cœur.  Bientôt, la terre aura tourné sur son axe une dernière fois avant que tout ne change.  Un dernier lever de soleil.  Une nuit dernière.  Et il n’y aura plus de retour en arrière.  Plus de jours d’ignorance bienheureuse.  Plus de moments pour ignorer Dieu.  Tous ceux qui restent seront forcés de faire face aux affirmations de la Bible et à la réalité d’un monde où chacun est son propre dieu.  Tu n’as jamais connu les ténèbres et la terreur comme ça.

La plupart des gens ferment leurs oreilles aux mauvaises nouvelles.  Même la plupart de ceux qui invoquent le Nom du Christ.  Personne ne veut entendre le cynique.  Et lorsqu’un avertissement est donné, l’alarme n’est pas entendue.  Pire encore, les avertissements spirituels que beaucoup de dirigeants chrétiens ont donnés sont fondamentalement erronés – poussant les gens vers la confiance en soi plutôt que vers la confiance en Celui qui est Lui-même salut.  Ces avertissements vous laissent désorientés, confus et sans espoir.  Pas si l’avertissement que je m’apprête à donner.  Il y a une grande espérance et une solution claire pour vous et ceux que vous aimez, mais nous devons d’abord voir les ténèbres de notre réalité actuelle afin que la lumière de l’espérance soit magnifiée.  La réalité est beaucoup plus sombre que nous ne pouvons l’imaginer, mais la lumière est infiniment plus claire.  Elle perce déjà les ténèbres et est sur le point de les percer jusqu’à la mort.  L’obscurité s’enfuira à la lumière.

« La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue ». Jean 1 :5

« Va maintenant, écris ces choses devant eux sur une table, Et grave-les dans un livre, Afin qu’elles subsistent dans les temps à venir, Eternellement et à perpétuité. Car c’est un peuple rebelle, Ce sont des enfants menteurs, Des enfants qui ne veulent point écouter la loi de l’Eternel, Qui disent aux voyants : Ne voyez pas! Et aux prophètes : Ne nous prophétisez pas des vérités, Dites-nous des choses flatteuses, Prophétisez des chimères ! Détournez-vous du chemin, Ecartez-vous du sentier, Eloignez de notre présence le Saint d’Israël ! » Esaïe 30 :8-11

C’est le message du déisme moral thérapeutique moderne (aussi appelé christianisme moderne progressif).  C’est aussi le message du monde.  Le monde a faim de vérité spirituelle.  Les gens aspirent au bien pour gagner.  C’est juste que ce qu’ils pensent être bon n’est pas bon.  Veux-tu la vérité si elle signifie la douleur maintenant ?  Ou voulez-vous du mensonge si cela signifie du réconfort maintenant et beaucoup plus de douleur plus tard ?  Le monde est rempli d’Esaus qui va tout perdre pour un bol de ragoût.

Il se repentira plus tard après que l’Église aura été enlevée.  Le repentant post-rapture sera affamé à mort, tué par des épées et décapité.  Ils seront sauvés par la foi telle que nous sommes, mais leur tourment physique sera beaucoup plus grand.

Mais les impénitents, comme ils le font aujourd’hui, poursuivront leurs propres illusions tant qu’ils respireront encore.  Même après que le voile se soit levé et que des millions de personnes aient été amenées directement dans la Salle du Trône de Dieu, ils chercheront toujours toutes les excuses possibles pour croire que cela a été causé par quelque chose d’autre que l’explication la plus plausible : un Dieu tout-puissant, qui existe en lui-même et qui fait exactement ce qu’Il a promis de faire – même le jugement sur les disparus – sera offert comme une possibilité.  Leurs excuses révéleront les deux intentions les plus profondes des peuples, qui sont de s’empêcher de reconnaître que 1. Dieu est aux commandes et qu’ils ne le sont pas, et 2. leurs péchés exigent justice.

En tant que chrétiens, nous avons des moments de joie.  Nous rions et chantons.  Mais dans l’ensemble, nous sommes brisés et repentants des ténèbres dans le monde et des ténèbres encore présentes dans notre chair.  Nous désirons ardemment être libérés de ce monde (qui s’éteint) et de ces corps de péché et de mort.

Occupez-vous jusqu’à ce qu’Il vienne, oui, absolument.  Mais cela ne devrait jamais être qu’une question de temps après avoir levé la tête.  Et « occuper » ne veut pas dire s’occuper de ses plaisirs et de ses projets.  Ça veut dire être occupé avec les affaires.  Dans l’ensemble, ce n’est pas le moment du plaisir et de la plus grande joie, mais tant de chrétiens pensent que c’est le cas.  Ils se trompent.  C’est tout à fait faux.  C’est le temps de la sobriété spirituelle, de la lamentation et de la mise en sac (quelle qu’elle soit).  C’est le moment d’utiliser tous les moyens possibles pour dire à quelqu’un le message de la bonne nouvelle que nous prêchons.  Dites-le à quelqu’un par le bouche-à-oreille, les médias sociaux, la lettre, la radio ou d’une autre façon, mais dites-le à quelqu’un.  Considérez les perdus et déchirez vos cœurs et non vos vêtements à cause d’eux.  Ceux qui t’entourent périssent.

Comme nous le dit l’Ecclésiaste, il y a un temps pour tout sous le ciel : « Un temps pour pleurer, et un temps pour rire ; un temps pour se lamenter, et un temps pour danser… ».  J’ai des moments de joie maintenant, une grande joie en fait, mais c’est maintenant que je dois pleurer et pleurer.  Je vais rire et danser au paradis.

Tout le monde veut tout ce que son cœur désire maintenant (et je ne suis pas différent), mais ça ne marche pas comme ça.  Je ne saurais trop insister sur ce point : le paradis est le meilleur.  Vous ne pouvez pas avoir tout ce que vous voulez, mais vous pouvez avoir tout ce que Dieu vous offre, ce qui, même si vous ne pouvez pas le comprendre ou le sentir maintenant, est tellement plus agréable et plus désirable que ce que vous pensez vouloir de ce monde si obscur.  Faites confiance à Dieu.  Pensez à votre cœur endolori et désireux.  Ne te cache pas de la réalité.  Les choses ne sont pas encore ce qu’elles devraient être.  Tu vas courir comme une fou (folle), sans jamais te rassasier, si tu vises la terre.  Visez le ciel, cependant, et vous expérimenterez la joie dans le ciel pour laquelle l’Écriture respirée par Dieu dit est incompréhensible et vous fera ne plus jamais avoir faim à nouveau.

Un monde dans les ténèbres

Ce monde n’est pas Hadès, mais il n’est pas meilleur non plus.  Nous apercevons encore de petits aperçus de la gloire de Dieu.  Sa lumière resplendit encore comme à travers des trous d’épingle dans un rideau, mais depuis que Satan a escroqué nos premiers parents de leur domination de la terre, un voile spirituel a couvert notre réalité.  On ne peut pas voire au-delà.  La métaphysique recueille des preuves que nous vivons dans un univers à 10, 11 ou 26 dimensions, mais notre expérience actuelle est limitée à la hauteur, la largeur, la profondeur et le temps.

Quelque chose de terrible s’est produit il y a environ 6 000 ans pour interrompre notre accès à l’ensemble – et nous avons donc perdu l’accès face à face à Dieu.  Le paradis semble maintenant si lointain.  Ce qui semble « réel » et toujours présent, c’est ce monde « naturel » sombre et rude.  Mais c’est maintenant tellement moins que ce que c’était.  C’est un monde dans les ténèbres :

Des multitudes d’enfants sont tués dans le ventre de leur mère, les épiciers sont fauchés par des coups de feu, de méchants hypocrites contrôlent les rênes du pouvoir, et la plupart doivent travailler dur pour leur pain.  Les fidèles sont moqués, calomniés et persécutés, et les sales gens semblent se rassembler de plus en plus.  Les enfants sont intimidés et agressés, les femmes sont violées et les hommes ont honte d’être des hommes.  Rarement le bien gagne.

Beaucoup meurent jeunes.  La plupart d’entre eux travaillent dur pendant leurs études et leur carrière, économisant seulement pour avoir la bénédiction matérielle lorsqu’ils sont âgés et décrépis.  Cancer, maladies cardiaques, guerre et mort.  Des êtres chers perdus, des amis qui abandonnent.  Ce n’est pas un jeu de choisir le mauvais, c’est indiquer ce que tout le monde vivra à un moment donné dans cette vie.  Ce monde obscur n’est pas l’endroit où l’on devrait trouver le Ciel.  Si c’est votre Ciel, alors c’est le seul Ciel que vous ne connaîtrez jamais, mais si c’est votre enfer, alors c’est le seul enfer que vous ne vivrez jamais.  Choisissez judicieusement.  Le choix est facile.  Le coût a été payé par Dieu Lui-même.  Adam et Eve nous ont mis dans cette situation par un mauvais choix, et tu peux t’en sortir par un bon choix.

Le cataclysme engendré par l’homme

Les moqueurs qui remettent régulièrement en question la moralité biblique désignent souvent le Déluge mondial comme une preuve du manque apparent de justice de Dieu.  Comment Dieu aurait-il pu tuer tous les habitants de la planète sans discernement ?  La réponse est en fait très simple : ils n’étaient pas les enfants de Dieu parce qu’ils ne croyaient pas en Lui.  Ils étaient de violents et méchants intrus qui avaient envahi un lieu que Dieu lui-même avait créé exclusivement pour ses enfants.  Ce sont eux qui tuaient sans discernement et, pire encore, qui persécutaient et tuaient les justes.  Les justes sont ceux qui croient en Dieu et sont donc Ses enfants.  Contrairement à l’opinion du loup de Rome, tout le monde n’est pas enfant de Dieu.  La Bible ne pouvait pas être plus claire sur ce point.  Les enfants de Dieu sont ceux qui ont foi en Lui et ont ainsi Son Esprit Saint.  C’est comme Paul l’a écrit aux Romains : « Car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. »

Nous apprenons du récit de la Genèse du Déluge que les cœurs du peuple que Dieu a détruit étaient « continuellement mauvais » (Gen. 6:5) et que la terre était devenue corrompue et était « remplie de violence » à cause d’eux (Gen. 6:11).  Ces voleurs étaient entrés par effraction dans la maison de Dieu.  Ils avaient ouvert la porte au pillage, au racket, au viol et à la destruction.  Ils étaient coupables et méritaient la mort et Dieu était pleinement dans son droit de faire ce qu’il a fait.  En fait, Il a été prouvé juste, parce qu’Il n’a pas laissé les coupables impunis.  Il délivra aussi le juste (Noé), le sauvant, lui et sa famille, de la destruction en bas.  Il a été emmené en lieu sûr dans un bateau en bois, où il est entré par une porte.  De nos jours, l’arche en bois est la Croix, à laquelle les croyants s’accrochent pour demander pardon, et la porte est le Christ par qui nous avons accès à notre Père céleste (Jean 10:9 ; Apoc. 4:1).

La Bible ne nous dit pas combien de personnes ont été tuées par le Déluge.  C’était peut-être un milliard ou plus.  Des sources apocryphes l’ont estimé beaucoup plus bas, suggérant qu’il y avait peut-être moins d’un million d’humains vivants à l’époque pour une raison quelconque (violence ? avortement ? Nephilim ?).  Quoi qu’il en soit, nous ne pouvons que deviner.

Mais voici quelque chose que nous pouvons savoir : les gens qui se moquent de Dieu pour Son juste acte de jugement défendent activement un cataclysme mondial tout aussi destructeur de leur propre fait qui n’a aucune justification aucune.  Ça s’appelle l’avortement.  Le meurtre violent de milliards de bébés innocents par empoisonnement, décapitation, mutilation et destruction.

Les historiens disent que l’avortement et l’infanticide ont toujours existé et je n’en doute pas, mais ce qui est maintenant un fait incontestable de l’histoire, c’est que la dépravation humaine au XXe siècle par le biais du mouvement eugénique a augmenté cela de bien plus.  Ce qui était autrefois une tragédie inhabituelle est devenu un événement de routine, un holocauste qui fait pâlir toute la Seconde Guerre mondiale en comparaison.

Un million de personnes sont assassinées aux États-Unis chaque année par avortement.  50 millions dans le monde.  Plus de deux milliards ont été abattus dans le monde depuis l’affaire Roe c. Wade en 1973.  Ce massacre peut en fait dépasser les pertes en vies humaines pendant le Déluge mondial.  Seulement, encore une fois, c’est une perte de vie innocente alors que le Déluge a été envoyé pour détruire les intrus coupables, violents et incrédules.

Des loups partout

La capitale ‘T’ Tribulation est encore à venir, mais les croyants persistent déjà dans leur foi au milieu de beaucoup d’épreuves et de tribulations.  Que ce soit la persécution au milieu de la morale démoniaque ou la maladie, la perte, le doute et la mort, nous continuons.  Mais la plus grande lutte n’est pas avec le péché à l’extérieur, mais avec le péché encore à l’intérieur, dans notre chair, et les loups parmi nous qui rôdent dans nos rangs.  Il y a deux sortes de loups vêtus de moutons parmi nous : les légalistes et les anarchistes.  Ceux-ci sont caractérisés dans les évangiles par les pharisiens et les sadducéens.

Les Pharisiens étaient les fiers et justes condamnateurs qui adoraient la Loi plutôt que Christ.  Ils pensaient que faire les bonnes choses les rendait justes avec Dieu et quand Jésus est arrivé et leur a dit que la seule façon de trouver la vie était de croire en Lui et en Son message, ils l’ont condamné et fait mettre à mort.

Les Sadducéens ont nié la vérité de l’Écriture et l’ont déformée pour l’adapter à leur style de vie hellénisé contemporain – tout comme beaucoup de chrétiens d’aujourd’hui qui justifient les croyances et les comportements qu’ils veulent en déformant les Écritures.  Ils ne croyaient pas aux paroles de Dieu.

« Étroit est le chemin » ne veut pas dire « difficile à faire, c’est le chemin ».  Jésus a dit que son joug est facile et que son fardeau est léger et qu’en lui nous trouvons le repos pour nos âmes fatiguées (Mt. 11:28-30, Héb. 4:9-11).  La vie chrétienne a ses épreuves et ses difficultés, mais le salut lui-même n’en fait pas partie.  Jésus a payé le prix entier pour notre salut.  Il est mort non pas pour certains de nos péchés, mais pour tous (Rm. 4:25 ; 1 Pt. 2:24 ; 3:18 ; Col. 2:13 ; Hé. 10:11-12).  Nous sommes justifiés devant Dieu par la foi seule en Christ seul.   » Étroit est la chemin  » signifie que la route est exclusive et ciblée.  Jésus Lui-même est le Chemin.  Le chemin est étroit parce que la doctrine du salut par le Christ seul est étroite.  Peu nombreux sont ceux qui le trouvent.  Le seul chemin vers le Ciel et la vie éternelle passe par la foi en Christ et la suffisance de sa propitiation et de sa résurrection.

En un mot, (incarné par les Pharisiens) ne font qu’un vœu pieux à l’évangile, mais nient effectivement l’expiation.  Ils ridiculisent les croyants qui prêchent le message évangélique simple et font pression sur les chrétiens pour qu’ils abandonnent la grâce et retournent à la Loi (Gal. 5:3-4).  Ils imposent à leurs frères des fardeaux que personne ne peut supporter et les obligent à respecter des normes qu’ils violent eux-mêmes.  Et en ce qui concerne les incroyants, les légalistes ferment la porte du salut sur leur visage.

Les anarchistes (incarnés par les Sadducéens) rendent un service de pure forme au Christ, mais ils déforment l’évangile de bien des façons parce qu’ils n’y croient pas vraiment.  Souvent, ils nient la résurrection littérale du Christ, qu’il faut croire pour le salut (Rm. 10:9).  Ils courent après le monde et les convoitises de la chair et tordent les Ecritures pour se justifier.  Ils ne considèrent pas le péché comme une véritable intrusion contre Dieu et ne reconnaissent donc pas leur besoin personnel et désespéré de pardon et de réconciliation.  Souvent, ils croient même que Jésus n’est qu’un moyen parmi tant d’autres d’aller au Ciel.

Ce que je crois que Dieu m’a montré au fil des ans, c’est que les légalistes détestent l’évangile à cause des excès de l’anarchie, qu’ils perçoivent comme une évidence contre la grâce.  L’anarchiste déteste l’évangile à cause de la haine, du vitriol et de la condamnation venant des légalistes.   Ils se trompent et manquent la vérité parce qu’ils associent la vérité avec l’autre partie.

Ce que les deux parties ont en commun, c’est qu’elles ont une forme de piété, mais nient son pouvoir.  Ils croient des parties, mais pas toute l’Écriture, et ils nient tous les deux la vérité et la puissance de l’évangile.

Vous voyez, il y a deux facettes de l’incrédulité.  Deux voies sur la large route de la Géhenne.  Un côté est peuplé de légalistes qui ont confiance en eux-mêmes.  Ce sont des voleurs et des brigands qui essaient de se faufiler au ciel plutôt que de passer par la porte, qui est Christ (Jean 10:1).  L’autre côté est rempli d’athées et de personnes sans foi ni loi qui tordent la grâce, de la même façon.  Les incroyants du côté de la route qui n’ont pas de loi rejettent la vérité de la résurrection, mais beaucoup des deux côtés de la route, qui se prétendent religieux et même « chrétiens », rejettent l’évangile en rejetant l’aspect expiatoire de celui-ci.  Ils prétendent croire que Jésus est mort et ressuscité, mais ils ne comprennent pas ou ne croient pas que sa mort est leur seule propitiation.

Nous vivons dans un monde obscurci, recouvert d’un manteau et il peut être extrêmement difficile de dire la vérité à partir de la fiction, et la réalité à partir du mensonge, mais les chrétiens doivent endurer ces attaques et apprendre à discerner ces loups et les pièges qu’ils posent.

Poubelle du ghetto

J’avais l’habitude de remettre en question l’amour de Dieu pour moi quand je considérais combien de personnes ont vécu.  Il y a eu des dizaines et des dizaines de milliards de personnes à travers l’histoire, alors en quoi suis-je spécial ?  Il y a eu des milliards de chrétiens depuis que l’Église a commencé.  Comment l’un d’entre nous peut-il être un enfant spécial et aimé de Dieu qui est Lui-même Père de milliards ?

Pourtant, la parole de Dieu est claire : Il aime vraiment chacun de nous de l’amour ultime – un amour qui laisse les 99 pour sauver l’un.  Un amour qui a coûté la vie à celui qui l’aime.  Jésus est mort pour un seul pécheur.

Comment est-ce possible ?  Nous ne pouvons jamais mesurer ou comprendre l’amour de Dieu, mais deux choses m’ont aidé à comprendre un peu mieux son amour :

D’abord, la naissance de mon deuxième enfant.  D’après mon expérience personnelle, j’ai réalisé que l’attention et la concentration sont très certainement divisées puisque je suis un être humain fini et que je ne peux pas faire tant de choses avec mes enfants à la fois.  Il n’y a qu’une quantité limitée de mon attention à accorder aux autres.  Mais l’amour n’est certainement pas divisé.  Je n’aime pas moins mon premier-né même si j’ai maintenant deux enfants.  L’amour de Dieu n’est pas divisé même s’Il a une très, très grande famille.  De plus, Dieu est omniprésent et ses ressources illimitées, de sorte que son attention n’est pas divisée comme la nôtre.

Deuxièmement, si vous ne vous sentez pas très spécial pour Dieu, considérez ceci : Dieu est infini et Son pouvoir est illimité.  S’il l’a choisi, il pourrait créer un nombre infini d’enfants, mais ce n’est pas ce qu’il a choisi de faire.  Plusieurs milliards d’enfants peuvent sembler beaucoup, mais ce nombre sera toujours infiniment inférieur à celui qu’Il aurait pu créer.  Ce que cela signifie concrètement, c’est que lorsqu’Il vous a formé dans le ventre de votre mère, il y avait un nombre infini d’autres personnes possibles qu’Il aurait pu faire qui ne seront jamais faites, parce qu’Il a choisi de vous faire.  Tu seras toujours infiniment spéciale pour Lui.  Cela signifie inestimable et irremplaçable, c’est pourquoi Il envoya Son Fils unique pour mourir à votre place.

Mais les enfants inestimables et irremplaçables de Dieu sont actuellement moqués, persécutés, tentés et tués.  Alors que les juifs étaient les pauvres et les tourmentés du monde dans les années 1930 et 1940, ce sont aujourd’hui les chrétiens du monde, en particulier les chrétiens évangéliques convaincus.  Le pouvoir politique et sociétal mondial est largement tourné contre nous.

Plus de chrétiens sont persécutés et martyrisés pour leur foi chaque année que tout autre groupe religieux, ethnique ou minoritaire.  Selon certaines mesures (par exemple, Voice of the Martyrs), plus de 100 000 chrétiens sont tués chaque année en martyre.  Un nombre beaucoup plus important est jeté en prison et un nombre encore plus grand est persécuté par les employeurs, les enseignants et les autorités gouvernementales ; des millions sont abandonnés par des familles incrédules ; des dizaines de millions sont moqués, ridiculisés et rejetés pour leurs opinions religieuses.

Je vous assure que Dieu ne laissera pas ses précieux enfants endurer cela pour toujours.  Sa justice viendra rapidement.  « L’Éternel n’est pas lent à tenir sa promesse, comme certains comprennent la lenteur.  Au lieu de cela, il est patient avec vous, ne voulant pas que quelqu’un périsse, mais que tous viennent à la repentance. » (2 Pt. 3:9)

Après l’enlèvement imminent, la persécution des croyants sera mise à rude épreuve.  Cette nouvelle génération de chrétiens sera « marquée » par le fait de ne pas prendre LA Marque.  Et ils seront forcés de vivre dans des conditions sordides, semblables à celles d’un ghetto, alors qu’ils sont affamés et tués.  Je ne peux m’empêcher de penser à une scène de Schindler’s List qui est gravée à jamais dans ma mémoire d’un petit garçon juif caché dans une latrine des Nazis.  Les nazis ont eu leur marque – la croix gammée – et les non-croyants pendant la Tribulation auront la leur.  Et ceux qui ne prennent pas la Marque seront sévèrement, sévèrement persécutés.

Nous avons tendance à romancer les événements futurs, même des choses horribles comme la Tribulation.  Nous parlons de ceci et de cela – sceaux, trompettes et coupes – anges, démons et fléaux – comme si c’était un roman fantastique.  Mais ce n’est pas le cas.  C’est une réalité à venir qui affectera des milliards d’individus très réels, terrifiés et confus.  Rien de ce qui s’est passé avant ne se comparera au tourment de cette période de temps. 

Pas d’hésitation

Depuis des générations, les chrétiens ont mis en garde contre la prochaine Marque de la Bête et maintenant elle est presque là.  Je me souviens qu’en 2015, je regardais des vidéos en provenance de Suède qui montraient une entreprise entière en train de pucer ses employés dans leurs mains.  J’ai pu constater à l’époque que l’opposition du public à la technologie précurseur de la marque s’évaporait rapidement.  Et maintenant, le monde séculier l’embrasse dans son ensemble – même au point d’implanter des puces dans la main droite.

Par le biais d’initiatives corporatives et de biopiratage privé, de plus en plus de gens se normalisent à l’idée de marquer sa main ou sa tête pour acheter et vendre.  La normalisation est telle qu’aujourd’hui, à part les chrétiens, rares sont ceux qui, s’y opposeraient.

Nous constatons déjà que les décors pour les événements de la mi-Tribulation sont déjà présents.  Mais combien de temps nous reste-t-il avant le début de l’acte ?

Qu’est-ce que l’Amour ?

Cette question est aujourd’hui plus importante que jamais.  Les chrétiens, dont je fais partie, sont maintenant couramment qualifiés de haineux et de fanatiques chaque fois que nous partageons notre foi et nos convictions.  Pourquoi ?  Parce que le monde veut l’amour, mais ne sait pas ce qu’est l’amour.  Ils ont une mauvaise définition.

Pour le monde, l’amour est double : c’est sa passion/désir et c’est l’acceptation de la passion/désir d’autrui.  « Suivez votre cœur « , le mantra que l’on retrouve dans presque tous les films de Disney, c’est ce que l’amour signifie pour le monde.

Mais ce n’est pas de l’amour, c’est juste de l’émotion.  C’est juste une envie fugace.  En fait, la grande ironie de l’ironie de l’ironie, c’est que ce que le monde définit comme l’amour (suivre son cœur et ne pas interférer avec quelqu’un d’autre faisant de même) est littéralement le contraire exact du véritable amour.

Le véritable amour n’est pas un sentiment, c’est une décision sacrificielle de prendre soin d’autrui au détriment de soi-même.  Vos sentiments vous éloigneront presque toujours de l’amour et vous amèneront à la confiance en vous.  Mais le véritable amour vous conduira toujours à remuer ciel et terre pour le bien-être de votre bien-aimé.  L’amour n’est pas tolérance, c’est intentionnalité.  Et ce n’est pas le désir, c’est le sacrifice.

L’amour est le mari qui prend soin d’une femme sans défense, atteinte de la maladie d’Alzheimer, qui ne peut rien offrir en retour et qui ne se souvient même pas de son nom.  Il reste avec elle dans toutes les situations au lieu de l’enfermer.

L’amour est la mère qui allaite des jumeaux nouveau-nés à coliques toute la nuit, nuit après nuit, tout en luttant contre la dépression post-partum.  Ce qu’elle veut vraiment, c’est une bonne nuit de sommeil et une douche, mais son amour l’emporte sur ce désir.

L’amour est le père du prodige, espérant et priant jour après jour que son fils reviendra à la raison et reviendra chez lui, laissant derrière lui sa vie de péché.

Et l’amour – l’amour vrai – est le Dieu qui endurerait la souffrance et la tentation constantes pendant plus de 30 ans, tout comme nous souffrons, mais qui endurera sans péché en notre nom, en mourant une mort extrêmement brutale pour sauver notre âme de la destruction. 

« Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » (Jean 15:13)

En ce qui concerne notre témoignage face aux moqueurs qui nous appellent  » haineux « , l’application pratique de notre amour est de ne pas cesser de dire la vérité avec force, de tous les appeler au repentir, de tendre l’autre joue.  Dire la vérité est une chose aimante à faire.  Il est compatissant d’exhorter quelqu’un à qui vous tenez à abandonner un péché.  Partager l’évangile et avertir quelqu’un de la réalité de la justice à venir de Dieu est, en effet, l’amour.

« L’amour est patient, il est plein de bonté, l’amour. Il n’est pas envieux, il ne cherche pas à se faire valoir, il ne s’enfle pas d’orgueil. Il ne fait rien d’inconvenant. Il ne cherche pas son propre intérêt, il ne s’aigrit pas contre les autres, il ne trame pas le mal. L’injustice l’attriste, la vérité le réjouit.  En toute occasion, il pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. L’amour n’aura pas de fin. Les prophéties cesseront, les langues inconnues prendront fin, et la connaissance particulière cessera. (..) En somme, trois choses demeurent : la foi, l’espérance et l’amour, mais la plus grande d’entre elles, c’est l’amour. » 1 Corinthiens 13 :4-8 & 13

Paul définit pour nous ce qu’est l’amour :

Le monde dit que suivre son cœur, c’est aimer et empêcher quelqu’un de suivre le sien, c’est ne pas aimer.  La Bible dit que l’amour  » ne persiste pas sur sa propre voie « .

Le monde dit qu’il n’est pas aimant de juger le péché.  La Bible dit que l’amour « ne se réjouit pas des fautes ».

Le monde dit qu’on peut tomber amoureux et en sortir et qu’on n’a pas besoin d’aimer quelqu’un qui ne nous aime pas en retour.  La Bible dit que l’amour « porte toutes choses… espère toutes choses… ». [et] ne s’arrête jamais. »

Cette petite lumière à moi

Alors que nous nous approchons du jour du jugement de Dieu et encore plus près de notre propre jour de rédemption (pour ceux d’entre nous qui croient en Lui), soyons sobres, concentrés, et non distraits de la mission qui nous attend.  Avez-vous remarqué comment une si grande partie de la méchanceté qui a été dissimulée pendant des décennies est maintenant révélée pour ce qu’elle est ?  Qu’il s’agisse des enregistrements secrets des travailleurs du Planning des naissances ou du nouveau procès de Jeffrey Epstein, de plus en plus de choses sortent.  Et avez-vous aussi remarqué que de moins en moins de chrétiens sont sur la brèche ?  Ils ont été forcés soit d’adopter une théologie progressiste et pseudo-universaliste de Pathéos et de Prosperity Gospel, soit de revenir à l’évangile.  Ces choses révèlent que Dieu commence à tirer le rideau en arrière et à lever le voile.  Tout ce qui était caché sera révélé.  Au début ce sera très douloureux pour les habitants de la terre, mais quand le Christ reviendra avec son Église, le paradis édénique sera restauré et la justice régnera.

« Il fera disparaître la mort à tout jamais. Et de tous les visages le Seigneur, l’Eternel, effacera les larmes, et sur toute la terre, il fera disparaître l’opprobre pesant sur son peuple. L’Eternel a parlé. Et l’on dira en ce jour-là : « Voyez, c’est notre Dieu en qui nous espérions, il nous a délivrés. Oui, c’est en l’Eternel que nous avons placé notre espérance. Maintenant, jubilons et réjouissons-nous puisqu’il nous a sauvés. » Esaïe 25 :7-9

Continuez à aller mes chers frères et sœurs en Christ.  Et ceux qui lisent qui n’ont pas encore cru à l’espérance que nous avons : c’est maintenant le jour du salut.  Croyez en l’Éternel Jésus-Christ et vous serez sauvés.  Tenez cette conviction très, très fermement et ne la lâchez jamais.  L’heure est proche.

Source : Unsealed (Par Gary)

Traduit par : SENTINELLE SAPS

Publicités

There is one comment

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.