Une voix de réconfort

“Il a mis dans ma bouche un cantique nouveau, une louange à notre Dieu ; beaucoup l’ont vu, et ont eu de la crainte, et ils se sont confiés en l’Éternel” (Psaumes 40:3).

Quand les gens voient la force de Dieu en toi alors que tu marches à travers les mêmes difficultés qu’eux, ils s’arrêtent, étonnés, et pensent : “Il doit effectivement y avoir un Dieu ! Nous marchons dans les mêmes eaux, mais ce qui me noie semblent au contraire le rafraîchir. Il a une force intérieure que je n’ai pas.” Paul l’a dit de cette façon : “Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation, qui nous console dans toutes nos afflictions, afin que, par la consolation dont nous sommes l’objet de la part de Dieu, nous puissions consoler ceux qui se trouvent dans quelque affliction !” (2 Corinthiens 1:3-5).

Paul n’a jamais caché le fait qu’il y a des épreuves dans la vie chrétienne. Plus tard dans le même chapitre, il dit : “Nous ne voulons pas, en effet, vous laisser ignorer, frères, au sujet de la tribulation qui nous est survenue en Asie” (1:8). Paul nous rappelle que nous allons traverser des épreuves, mais que Dieu va nous consoler. Et, avec la consolation que nous recevons, nous pourrons réconforter ceux qui se trouveront aussi dans la peine et la confusion.

Je crois que de nombreux chrétiens vont devoir expérimenter la consolation du Seigneur dans les jours qui viennent. C’est dans ces moments-là que nous ne devons pas abandonner nos frères et sœurs en Christ, mais au contraire, nous tenir à leur côté. De nombreux chrétiens ont embrassé l’enseignement de prédicateurs qui les ont convaincus que venir à Jésus impliquait qu’ils ne connaîtraient plus ni souffrances, ni épreuves. Sans une compréhension claire de la marche chrétienne, ils sont devenus des proies faciles pour l’Ennemi. Il vient et sème le doute sur la fidélité de Dieu à Ses promesses, permettant au découragement de s’installer.

Le monde verra ton exemple mais tu trouveras peut-être un frère croyant dont la foi est ébranlée par les difficultés. Tu peux ouvrir les Écritures et lui offrir un soutien : “Regarde, mon ami, toi et moi, nous servons le même Jésus, alors marchons ensemble.” Le Saint-Esprit te rendra capable d’être une voix d’encouragement et un exemple de ce que signifie marcher dans la victoire et la stabilité dans des temps difficiles.

Carter Conlon