Le chef du Hezbollah promet de « frapper Israël » et estime qu’une attaque est « inévitable »

« Notre réponse contre Israël viendra du Liban », a assuré Hassan Nasrallah

Le chef de l’organisation terroriste basée au Liban Hezbollah a déclaré samedi qu’il était « inévitable » que le groupe réagisse suite à une série d’attaques qu’il impute à l’Etat hébreu et a promis de « frapper Israël ». 

« Notre réponse contre Israël viendra du Liban », a assuré Hassan Nasrallah dans un discours télévisé diffusé sur la chaîne Al-Manar, affiliée au Hezbollah.

« Israël devra payer le prix de ses agressions, et tous les discours et les menaces n’arrêteront pas notre réponse », a-t-il continué. 

Dans ses remarques, Nasrallah a également révélé que le Hezbollah « avait suffisamment de missiles de précision » pour frapper Israël à tout moment, mais a indiqué que le pays ne dispose pas de ses « propres usines de production ». 

Dimanche, une attaque a été menée par un drone armé dans la banlieue sud de Beyrouth, un fief du Hezbollah, attribuée à Israël par l’Etat et le Hezbollah libanais. Elle a été qualifiée de « déclaration de guerre » par le président libanais Michel Aoun.

En outre, l’armée libanaise a tiré mercredi contre des drones israéliens survolant le sud du Liban, une intervention très rare qui survient en pleines tensions entre les deux pays voisins.

Source : i24 News

L’armée israélienne envoie des renforts à la frontière avec le Liban

L’armée israélienne estime que le Hezbollah pourrait préparer des attentats contre ses troupes

L’armée israélienne a envoyé samedi des renforts à la frontière nord alors que les tensions avec l’organisation terroriste libanaise Hezbollah continuent de s’intensifier. 

Les Forces de défense israéliennes n’ont pas publié de déclaration sur le déploiement, mais les médias israéliens ont montré des images d’artilleries lourdes transférées à la frontière libanaise.

La sécurité israélienne est en état d’alerte en raison d’éventuelles représailles du Hezbollah après que le groupe terroriste chiite a imputé à Israël une série d’attaques contre ses positions à Beyrouth et en Syrie.

L’armée estime pour sa part que le Hezbollah pourrait préparer des attentats contre les troupes militaires stationnées dans le nord, mais pas contre les civils.

Le Hezbollah a affirmé vendredi que les drones abattus au-dessus de Beyrouth la semaine dernière avaient décollé de canonnières israéliennes au large des côtes du Liban.

Le président libanais a qualifié ces incidents de « déclaration de guerre » et a appelé l’ONU à avertir Israël que sa présumée agression constituait une « menace pour la région ».

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, aurait par ailleurs déclaré vendredi au chef des Nations unies que « toute escalade israélienne pourrait entraîner une confrontation dans la région. »

Source : i24 News

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s