Sciences Po Paris : un cours baptisé « Macron »

Note de SENTINELLE SAPS : Je ne sais pas vous, mais moi je vois une sorte de culte de la personne. Mais le pire dans tout ça, c’est que cela ressemble de plus en plus à ce qu’il y a en Corée du Nord ou en Chine, ou bien dans d’autres pays où un dictateur est en place. Ce qui me fait dire cela c’est bien sûr cette petite info, mais surtout lorsque je fais une petite rétrospective de la vie politique française depuis 2017, il devient évident que nous sommes bien dans une dictature qui ne dit pas son nom.

Sa vie, son œuvre, ses chances de réélection… Les étudiants de la prestigieuse école parisienne pourront tout savoir sur le président de la République.

Depuis la Seconde Guerre mondiale, les tenants de « l’histoire du temps présent » considèrent que l’on peut désormais étudier une période historique en parlant aux personnes qui l’ont vécue. Mais certains reprochent à ce courant historiographique d’être confronté au problème du manque de recul. Un défi potentiel qui ne semble pas faire peur du tout à Sciences Po Paris. La vénérable université parisienne avait déjà ouvert l’année dernière sur son campus de Reims une classe baptisée « Macron ». Le sujet de l’étude ? Le président de la République lui-même.

Au programme, un séminaire « hautement interactif » et sélectif qui s’intéressera à l’essor personnel et politique d’Emmanuel Macron, un phénomène « intriguant » et encore « insuffisamment exploré », selon la présentation publiée sur le site de Sciences Po Paris. Le cours qui se veut le plus exhaustif possible, s’intéressera à ses jeunes années, mais aussi à ses premières années en tant que président, les défis auquel il fait face, la trace qu’il est amené à laisser dans l’histoire et ses chances de réélection en 2022.

Macron par Macron

Ce séminaire devrait faire son retour pour le printemps 2020. Il aura une durée totale de 24 heures et sera donné en anglais, mais les étudiants doivent être capables de lire de façon courante en français. Un prérequis qui s’explique notamment par le corpus de lectures indiqué par Sciences Po Paris. Les étudiants devront ainsi lire Macron, un président philosophe de Brice Couturier, mais aussi Macron par Macron, des entretiens du chef de l’État réalisés par Éric Fottorino, une compilation de discours de l’occupant de l’Élysée ou encore Révolution, le livre de celui qui n’était alors qu’un candidat à l’élection présidentielle. Reste à savoir qui viendra enseigner aux élèves. Pour boucler la boucle, le chef de l’État, sorti de l’école en 2001, retournera-t-il rue Saint-Guillaume pour dispenser les cours ?

Source : Le Point

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s