Les élections en Israël se déroulent selon la prophétie de Zacharie qui annonce le Messie.

Les mystiques et les experts de la fin des temps prédisent que les élections de mardi seront un remake, avec un résultat peu concluant et sans coalition en cours de formation. Les experts et les mystiques de la fin des temps prédisent ce résultat depuis des mois, tout en notant que la dissolution du gouvernement est une condition préalable nécessaire à la résurrection de la dynastie Davidique.

Les mystiques et les experts de fin de journée prédisent que les élections de mardi seront un remake, avec un résultat peu concluant et sans coalition en cours de formation. Les experts et les mystiques de la fin des temps prédisent ce résultat depuis des mois, tout en notant que la dissolution du gouvernement est une condition préalable nécessaire à la résurrection de la dynastie Davidique.

Deuxième élection sans précédent

La saga a commencé en mai dernier lorsque l’étroite coalition de Netanyahu est tombée après que le ministre de la Défense Avigdor Liberman a retiré son parti, Yisrael Beteinu, du gouvernement. Des élections anticipées ont été convoquées en avril et le Likoud, dirigé par le Premier ministre Benjamin Netanyahou, a remporté une courte victoire. Ils étaient chargés de former une coalition, mais après les 28 jours alloués plus une prolongation de deux semaines, Nétanyahou n’a pas été en mesure de former un gouvernement. C’était la première fois dans l’histoire israélienne qu’un parti chargé de former une coalition ne le faisait pas. De nouvelles élections sont prévues pour le 17 septembre.

Il y a 120 sièges à la Knesset. Pour obtenir un siège, un parti doit obtenir au moins 3,25 % des voix. Quiconque remporte au moins 61 sièges contrôle le gouvernement.

Les sondages frénétiques des dernières semaines indiquent que ni le Likoud ni le parti bleu et blanc dirigé par l’ancien chef d’état-major Benny Gantz n’ont un avantage significatif. Avec 31 partis en lice, les sondages ont également indiqué qu’il ne sera pas facile pour l’un ou l’autre parti de former une coalition des 61 sièges nécessaires pour obtenir une majorité à la Knesset.

Le rabbin mystique a prédit il y a 40 ans : Élections mais pas de gouvernement

En juin, Breaking Israel News a fait état d’une prédiction faite par le rabbin Yitzchak Kaduri, rabbin et kabbaliste de Bagdad, connu pour son dévouement total. Il y a quarante ans, le rabbin Eliyahu Merav était un jeune homme et considérait le rabbin Kaduri comme son guide spirituel.

« Il est très important de comprendre ces choses dans leur contexte « , a dit Rabbi Merav. « Le rabbin Kaduri parlait très peu, il était donc très important de comprendre exactement ce qu’il voulait. Un jour, il répondait à des questions et quelqu’un lui demandait quand le Moshiah (Messie) arriverait et s’il y avait des signes avant son arrivée. Le rabbin répondit : « Quand il y aura des élections mais qu’il n’y aura pas de gouvernement. »

Le rabbin Merav a noté qu’à l’époque, cette déclaration était très déroutante.

« Ça semblait contradictoire », a dit le rabbin Merav. « Comment pourrait-il y avoir des élections sans gouvernement ? S’il y a des élections, il y aura un gouvernement. C’est tout simplement ainsi que les choses fonctionnent. Personne ne le comprenait à l’époque, mais c’est vraiment comme ça avec la prophétie ; vous ne le comprenez pas avant que cela arrive. »

« L’objectif premier de tout politicien est de rester au pouvoir « , a fait remarquer le rabbin Merav. « C’est contre leur nature de vouloir faire campagne une seconde fois. Ce qui se passe actuellement dans la politique israélienne n’est pas seulement sans précédent, c’est contre-intuitif. »

« Aussi étrange que cela puisse paraître, j’ai réalisé que c’était précisément la situation décrite par le rabbin Kaduri il y a 40 ans « , a dit le rabbin Merav. « Il y a une mitzvah (commandement de la Torah) qui incombe à chaque Juif d’anticiper l’arrivée du Messie à chaque instant. Je m’efforce certainement d’accomplir cette mitzvah, mais nous ne sommes pas le genre de personnes qui cherchent toujours des signes pour la fin des temps. Il y a beaucoup de travail à faire sans cela. Servir Hachem n’est pas facile. S’il y a des signes que le Messie est imminent, alors ceux-ci nous montrent qu’encore plus que d’habitude, il est temps de se concentrer sur faire la volonté d’Hachem.

L’anecdote du rabbin Merav sur la prédiction du saint homme prendra encore plus de poids si l’échec sans précédent de former un gouvernement de coalition se produit une deuxième fois.

Le rabbin Berger : Le gouvernement « avilissant » doit tomber avant que la dynastie davidique puisse apparaître

Le rabbin Yosef Berger, rabbin du tombeau du roi David sur le mont Sion et descendant direct du roi David, a noté que l’échec de l’établissement d’un nouveau gouvernement avait été prophétisé pour précéder le Messie.

La dynastie davidique ne sera établie qu’après la fin du gouvernement  » abject « , a dit le rabbin Berger à Breaking Israel News, citant le Talmud. « La dynastie davidique ne sera pas établie comme la continuation d’un mauvais gouvernement. Si un gouvernement en Israël n’adhère pas à la Torah et n’agit pas comme le moyen de répandre la lumière de la Torah sur les nations, il doit d’abord échouer, se terminer entièrement, et alors un nouveau chef se lèvera qui établira la dynastie. »

« C’est une punition qui convient à l’offense. Tout dirigeant qui rabaisse la Bible sera, en fin de compte, rabaissé. C’est clairement ce qui s’est passé la semaine dernière lorsque Netanyahou a été contraint de quitter la scène parce que le Hamas a tiré des roquettes sur lui « , a dit le rabbin Berger. « Le souverain incarne la nation tout entière et il lui est interdit de se laisser déshonorer, ou de se laisser déshonorer, lui ou la nation. Que ferait Trump si un ennemi tirait des roquettes sur lui ? Netanyahou s’est enfui de la scène et il n’y a pas eu de vraie réponse. »

Le rabbin Berger a noté que cette prophétie de la chute du gouvernement était si claire pour les Haredi (ultra-orthodoxes) que beaucoup ont décidé de ne pas voter lors des élections de cette semaine.

Deux portes doivent tomber

Rabbi Yekutiel Fish, un expert en mystique juive qui blogue en hébreu sous le titre  » Sod Chashmal « , a déclaré à Breaking Israel News que la rédemption finale est très proche et qu’un signe clair qu’il en sera ainsi lorsque le second tour des élections n’aboutira pas à la formation du gouvernement. Il s’est basé sur une partie du Talmud.

Les disciples de Rabbi Yossi, fils de Kisma, l’interrogèrent et lui demandèrent quand le fils de David (le Messie) allait apparaître. Et il a répondu : Je crains que vous ne me demandiez aussi un signe. Et ils lui ont assuré qu’ils ne le feraient pas. Il leur dit alors : Quand cette porte tombera, sera reconstruite et tombera encore, sera reconstruite et tombera encore et encore. Et avant qu’il ne soit reconstruit pour la troisième fois, le Messie apparaîtra. Tractate Sanhedrin (78a).

Rabbi Fish explique que le terme שער (gate) fait référence au gouvernement ou au leadership, comme on le voit dans un verset du Deutéronome.

Tu nommeras des magistrats et des fonctionnaires pour tes tribus (portes), dans tous les villages que Hachem, ton Dieu, te donne, et ils gouverneront le peuple avec justice. Deutéronome 16:1

Dans un récent blog, Rabbi Fish a cité un commentaire qui explique les mots שער (gate) comme acronyme de ֹןשִׁלְטוֹן עֵרשׁ רב (rule by the mixed multitude). Rabbi Fish expliqua que la’porte’ renvoyait au gouvernement d’Israël.

Rabbi Fish a également prédit que les deuxièmes élections seraient accompagnées d’une guerre, une prédiction qui a également été faite par Netanyahou vendredi.

80 ans et maintenant Dieu entre en scène

Dov Bar Leib, un blogueur de fin de journée, a noté que si, comme la plupart des experts le prédisent, aucun nouveau gouvernement n’émerge, le statu quo restera en place et Netanyahu restera Premier ministre.

« De nombreuses prophéties indiquent que Nétanyahou sera le dernier chef avant l’arrivée du Moshiac, » dit Bar Leib, se référant au chapitre 12 du Livre de Zacharie. « Celui qui inaugure Moshiach doit venir de la Maison de Natan. »

La famille de la maison de David par eux-mêmes, et leurs femmes par eux-mêmes ; la famille de la maison de Natan par eux-mêmes, et leurs femmes par eux-mêmes ; Zacharie 12:12

Bar Leib a expliqué que le grand-père du premier ministre, Benzion Mileikowsky, a changé son nom de famille en Netanyahu après avoir fait l’alya de Pologne.

Le premier suivant indique que le chef qui inaugure le Messie doit être un Lévite.

La famille de la maison de Lévi par elle-même, et les femmes par elles-mêmes ; la famille des Shim’ites par elles-mêmes, et les femmes par elles-mêmes ; Zacharie 12:13

« Personne ne savait que Netanyahou était un Lévite jusqu’en 2011, date à laquelle une conférence du Likoud a eu lieu à Tzfat (Safed) « , explique Bar Leib. « Lors des prières de l’après-midi, ils demandèrent s’il y avait un Lévite pour la partie appropriée de la lecture de la Torah et Nétanyahou annonça qu’il était un Lévite. Il est maintenant de notoriété publique, mais il est significatif qu’il l’ait d’abord fait savoir dans Tzfat, qui signifie « regarder par-dessus ». Il a été ainsi nommé parce qu’il surplombe la haute Galilée, qui est prophétisée comme étant le premier pas vers la révélation du Messie. »

Bar Leib a noté que la troisième caractéristique concernait « la Maison de Shimi ».

« Shimi ben Geira venait de la tribu de Benyamin, le reliant au moins de nom à Netanyahu, » dit Bar Leib. « Lui et ses descendants ont été accusés d’avoir fait un tikkun (réparation) pour l’échec du roi Saül à exterminer tout Amalek. Cela a été partiellement rectifié par Mardochée, un descendant de Shimi et tous deux de la tribu de Benjamin, en Perse. »

« Netanyahou agit en tant que Maison de Shimi par son opposition à l’Iran, le Persan moderne et l’incarnation d’Amalek « , a déclaré Bar Leib.

Il a noté que les élections se tiendront à une date biblique propice : le 17ème jour du mois hébreu d’Elul.

« Le 17 d’Elul est le jour où Noé envoya pour la première fois la colombe de l’arche de Noé, » dit Bar Leib à Breaking Israel News. « Il est revenu ce soir-là parce qu’il ne trouvait pas de repos pour son pied. »

Bar Leib a noté un autre événement qui a eu lieu le 17 d’Elul il y a exactement 80 ans : L’invasion de la Pologne par Hitler.

« Trois millions de Juifs polonais seraient alors assassinés parce qu’ils n’avaient nulle part où aller, nulle part où reposer leurs pieds « , a dit Bar Leib, citant Psaumes.

La durée de notre vie est de soixante-dix ans, ou, compte tenu de la force, de quatre-vingts ans ; mais les meilleurs d’entre eux sont les ennuis et la peine. Ils passent rapidement, et nous sommes dans les ténèbres. Qui peut connaître Ta colère furieuse ? Ta colère correspond à ta peur de Toi. Psaumes 90:10-11

« Dieu nous a donné 80 ans pour apporter la rédemption par des moyens naturels, voire politiques « , a dit Bar Leib. « Maintenant, il nous montre que la politique n’a pas fonctionné et il va prendre le pouvoir. »

Bar Leib a suggéré que deux personnes clés dans les élections ne viennent pas de l’un ou l’autre des principaux partis. L’un est le président Reuven Rivlin qui, en tant que président, choisit le parti qui sera chargé de former le prochain gouvernement.

« Le président Rivlin descend du rabbin Hillel Rivlin de Shklov, un disciple du Vilna Gaon au 18e siècle, qui a écrit Kol Hator », a noté Bar Leib. Kol Hator est un livre décrivant la tradition juive de l’ère messianique comme un processus en deux étapes commençant par Moshiach (Messie) de la maison de Joseph, un processus pratique qui comprend la construction de la terre d’Israël et la collecte des exilés. Moshiach de la maison de David est un processus miraculeux qui culmine avec l’achèvement du troisième Temple et la résurrection des morts. Selon le rabbin Rivlin, le Moshiach pour la maison de Joseph a commencé à l’époque de Vilna Gaon.

Selon Bar Leib, le deuxième personnage des élections est mentionné dans les Psaumes et marque le début de la Moshiah de la Maison de David. Il a expliqué que l’Hallel (une récitation textuelle des Psaumes 113-118 de certaines fêtes) est un prélude à la rédemption. Les deux premiers chapitres décrivent l’Exode d’Egypte mais les quatre derniers chapitres décrivent la rédemption finale.

« Le Psaume 115 est la transition de Moshiach ben Yosef à Moshiach ben David « , explique Bar Leib en faisant référence à l’avant-dernier verset.

Les morts ne peuvent louer Hachem, ni ceux qui descendent dans le silence. Psaumes 115:17

Le mot pour’silence’ dans ce verset est דוּמָה (Douma).

« Lorsque des garçons juifs ont été faussement accusés d’avoir perpétré un incendie criminel meurtrier dans le village arabe de Duma, le Shin Bet (forces de sécurité intérieure) les a torturés, refusant même de leur permettre de voir leurs parents « , a déclaré Bar Leib. « Itamar Ben Gvir du parti Otzma Yehudit est descendu dans le Gehenom (enfer) de la prison pour forcer la police à leur donner leurs droits. Il est le gardien des profondeurs et jouera un rôle clé dans la transition d’un Moshiach à l’autre. »

Source: Breaking Israël News

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Publicités