« Nous avons franchi une étape importante », estime Rivlin après une réunion tripartite avec Gantz et Netanyahou

Mercredi, le président israélien désignera M. Netanyahou ou M. Gantz pour former le prochain gouvernement

Après plus de deux heures d’entretien lors d’une réunion tripartite avec le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou et le chef de file de la liste centriste Bleu Blanc, Benny Gantz, le président israélien, Reuven Rivlin, s’est montré optimiste.

« Nous avons franchi une étape importante ce soir et le premier défi est la construction d’un dialogue direct entre les parties », a-t-il déclaré.

« Un gouvernement d’union équitable est possible, et il peut et doit représenter toutes les voix de la société », a-t-il ajouté.

MM. Gantz et Netanyahou ont eux fait savoir que leurs équipes de négociations se rencontreront dès mardi, puis les deux chefs de file retrouveront mercredi soir M. Rivlin qui devra désigner l’un d’entre eux pour former le prochain gouvernement.

Le président israélien avait procédé préalablement à des consultations avec les partis élus à la Knesset (Parlement israélien) pour entendre leurs recommandations sur le choix d’un Premier ministre.

A l’issue de ces entretiens, ni M. Netanyahou, ni M. Gantz n’était en mesure de réunir la majorité minimale requise de 61 parlementaires (sur 120 à la Knesset) pour former une coalition.

La liste Bleu Blanc de Benny Gantz a reçu le soutien de la gauche et d’une partie de la Liste arabe unifiée, mais cela ne lui octroie que 54 sièges.

Le Likoud de Benyamin Netanyahou est arrivé en deuxième position avec 31 députés (contre 33 pour Bleu Blanc), et il n’est en mesure de rassembler que 55 sièges avec ses alliés religieux et de la droite nationaliste.

MM. Gantz et Netanyahou ont tous deux également appelé à un gouvernement d’union, chacun néanmoins souhaitant en prendre la tête.

Plus tôt, le chef du parti Israel Beiteinou, Avigdor Lieberman, qui a confirmé dimanche qu’il ne recommanderait aucun des deux candidats, s’est toutefois brièvement entretenu avec Benny Gantz.

« Nous avons échangé des opinions et des impressions. Nous reparlerons si nécessaire », ont tweeté MM. Gantz et Lieberman.

Source: i24 News