« Le souverainisme n’est que le nouveau nom de l’antisémitisme » (Jacques Attali)

« L’islam n’est pas une menace pour la France ; il en est une composante depuis le 8ème siècle. »

« Le souverainisme n’est que le nouveau nom de l’antisémitisme. Les juifs et les musulmans, menacés tous les deux par lui, doivent s’unir face aux fantasmes du grand remplacement, » a tweeté vendredi le polytechnicien et écrivain Jacques Attali pour présenter son nouveau billet intitulé « Derrière le souverainisme, se cache trop souvent la haine des musulmans ».

« L’islam n’est pas une menace pour la France ; il en est une composante depuis le 8ème siècle. C’est même par lui, et par les philosophes juifs, que la pensée grecque est arrivée en France au tournant du premier millénaire. Et jamais le monde ne s’est mieux porté que quand Judaïsme, Chrétienté et Islam travaillaient ensemble à faire triompher la raison sur l’obscurantisme, » considère l’écrivain.

Selon M. Attali, les discours « hostiles aux musulmans de France sont mortifères, », se référant à celui d’Eric Zemmour à la Convention de la droite samedi dernier qui a provoqué la polémique dans l’hexagone.

« En particulier quand ils viennent de juifs », ajoute-t-il « qui devraient ne pas oublier que l’antisémitisme vise à la fois les uns et les autres. Il faut donc à tout prix dénoncer les discours délirants, d’Éric Zemmour, de William Goldnadel, ou même, dans de trop nombreuses de ses déclarations, d’Alain Finkielkraut ; et de tant d’autres ». 

« Il est triste de voir des descendants de juifs d’Algérie oublier le rôle magnifique que les musulmans algériens ont joué pour soutenir et protéger leurs parents, aux temps horribles de l’antisémitisme triomphant » poursuit-il.

L’avocat Gille-William Goldnadel a réagi aux propos de Jacques Attali dans un tweet.

« Tellement ravi de faire partie du top three avec Zemmour et Finkielkraut de la liste des honnis du contrefacteur Attali . Celui qui ferma les yeux par courtisanerie aux complaisances de Mitterand pour Bousquet , l’organisateur de la déportation des petits juifs français. »

Selon Attali, « la France n’est grande que quand elle est ouverte, accueillante […] dans le brassage et l’intégration d’idées et de familles nouvelles, venues enrichir la communauté nationale. »

Source: i24 News