Des « baskets Jésus » à 3000 $, vendues en quelques minutes

La firme new-yorkaise MSCHF a mis en vente des Nike révisées avec des références au « bon berger », pour critiquer la « culture de collaboration » dans la mode

Il y avait Air Jordan. Il y a aujourd’hui Air Jordan River.

Une ligne de « baskets Jésus » – avec de l’eau du fleuve Jourdain bénie pour l’occasion dans les semelles – a été vendue en quelques minutes mardi pour 3 000 dollars la paire.

Ce modèle révisé d’Air Max 97 comporte des références au « bon berger ». Les lacets de la chaussure droite arborent un crucifix de couleur dorée, une tache de rouge, sur la languette, symbolise le sang du Christ, et les lettres INRI sont inscrites au dos de la chaussure droite, une retranscription, en latin, se traduisant par « Jésus le nazaréen, roi de Juifs ».

Et, bien sûr, ceux qui portent cette paire de basket marchent littéralement sur l’eau. Sur le côté de la chaussure figure une référence au verset 14:25 de l’évangile de Matthieu : « A la fin de la nuit, Jésus alla vers eux en marchant sur le lac ».

Ces baskets sont une création de l’entreprise MSCHF, à New York, et de son directeur commercial juif, Daniel Greenberg – une critique sarcastique de la « culture de la collaboration ».

« Nous avons pensé à la collaboration entre Arizona Iced Tea et Adidas, où des chaussures qui faisaient la promotion d’une firme de fabrication de boissons vendant du thé glacé dans les bodegas avaient été mises en vente » a expliqué Greenberg au New York Post. « Nous avons donc voulu montrer combien cette culture de la collaboration était devenue absurde ».

« Nous nous sommes demandés à quoi ressemblerait une collaboration avec Jésus Christ », a continué Greenberg. « En tant que Juif, la seule chose que je savais, c’est qu’il avait marché sur l’eau. »

Un ami d’Israël a donc envoyé l’eau à Greenberg, qui a été ensuite bénie par un prêtre et injectée dans les bulles d’air des Nike. Chaque paire contient 60 centimètres cube de liquide.

« Cela a été l’une des collaborations les plus saintes », s’est amusé Greenberg.

Une collaboration qui s’est avérée également des plus lucratives. Sur le site de vente Stockx, les chaussures ont été présentées à un prix allant de 3000 dollars à 4 300 dollars.

Nike n’a pas participé au projet — MSCHF a acheté les chaussures et apporté les modifications.

L’entreprise prévoit de vendre davantage de baskets. Elle seront présentées sur le site le deuxième et le quatrième jeudi du mois.

« Les baskets Jesus » avec de l’eau sainte dans la semelle vendues environ 3000 dollars la paire (Capture d’écran : jesus.shoes)

Source: Times of Israël