Toucher le cœur de Dieu

Nous savons ce que cela veut dire quand on dit de quelqu’un qu’il est “touché par Dieu.” Il peut s’agir d’un homme simple ou d’une femme simple si l’on considère les critères du monde, mais ils ont passé du temps seuls avec Dieu et ils parlent avec l’autorité et la conviction du Saint-Esprit. Le prophète Daniel était un homme de ce genre.

Daniel était quelqu’un de discipliné, courageux et talentueux. Un croyant ordinaire peut avoir le sentiment de ne jamais pouvoir l’égaler. Mais Daniel est l’exemple d’un grand homme qui était pleinement humain, avec les fragilités de la condition humaine. Son histoire a pour but de nous enseigner comment toucher Dieu – et être touché par Lui.

Daniel représente le saint reste de Dieu dans une période mauvaise et sa captivité à Babylone illustre notre lutte actuelle dans une Babylone moderne. Il nous montre aujourd’hui comment persévérer dans notre recherche de Dieu jusqu’à ce que Sa main soit sur nous.

Si Daniel a pu rester fidèle dans un temps d’apostasie et d’idolâtrie, nous pouvons en faire autant aujourd’hui, peu importe à quel point les temps sont devenus mauvais. S’il a pu, non seulement garder la foi mais être tellement rempli de Dieu qu’Il est descendu et l’a touché, la même chose est possible pour nous aujourd’hui. Le même Dieu qui a touché Daniel nous touchera !

La vie de prière de Daniel l’a transformé en un homme d’une foi tellement grande que, lorsqu’il a été jeté dans la fosse avec les lions, il n’a pas prononcé un mot. Sa foi en Dieu a fermé la bouche des lions et, au lieu d’être dévoré, Daniel s’est simplement endormi, se reposant dans le Seigneur. Quand il a été sorti de la fosse, le roi a attribué sa délivrance à sa foi : “on ne trouva sur lui aucune blessure, parce qu’il avait eu confiance en son Dieu” (Daniel 6:23).

Désires-tu un attouchement spécial de la part de Dieu ? Alors tu devrais envisager de suivre l’exemple de Daniel dans la prière : “Je tournai ma face vers le Seigneur Dieu, afin de recourir à la prière et aux supplications… Je priai l’Éternel, mon Dieu” (Daniel 9:3-4).

David Wilkerson