L’agence de l’ONU pour les Palestiniens, dans la tourmente, attend les résultats de l’enquête

« Nous attendons en retenant notre souffle parce que cela a évidemment des implications financières »

L’Agence des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) attend avec impatience le résultat prochain d’une enquête sur des accusations de mauvaise gestion et d’abus d’autorité en son sein, qui a aggravé l’état de ses finances, a indiqué lundi une responsable.

« Nous attendons en retenant notre souffle parce que cela a évidemment des implications financières », a déclaré la directrice des opérations de l’UNRWA en Cisjordanie, Gwyn Lewis, qui se trouve à Bruxelles pour rencontrer des responsables de la Commission européenne.

Les conclusions de l’enquête doivent être transmises « autour de la fin octobre » au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres, qui décidera des suites à y donner, alors que le mandat de l’Unrwa doit être renouvelé ce mois-ci.

L’agence onusienne est confrontée à une crise financière sans précédent depuis que les Etats-Unis ont mis fin en 2018 à leur aide financière annuelle de 300 millions de dollars (270 millions d’euros).

La situation s’est aggravée depuis un rapport interne à l’agence, qui contient des accusations « d’agissements à caractère sexuel inappropriés, népotisme, représailles, discriminations et autres abus d’autorité » de la part d’un petit groupe de hauts responsables.

Ce rapport a conduit la Suisse et les Pays-Bas à suspendre leurs contributions à l’UNRWA dans l’attente d’éclaircissements.

Les Etats-Unis s’opposent au fait que les Palestiniens puissent transmettre le statut de réfugié à leurs enfants, souhaitant réduire le nombre de personnes bénéficiant d’une aide de l’UNRWA, ce que les Palestiniens dénoncent comme une violation de leurs droits.

Source: i24 News