Des températures historiquement basses dans une grande partie des États-Unis menacent de ruiner la fin de la saison des récoltes

Il ne devrait pas faire aussi froid en octobre. Le début officiel de l’hiver n’est encore que dans environ deux mois, et pourtant le temps dans la majeure partie de la moitié ouest du pays ressemble actuellement à ce à quoi nous pourrions nous attendre à la mi-janvier. 

Des records inégalés pour un mois d’octobre s’établissent ville après ville, et cet air extrêmement froid va se propager dans le Midwest d’ici la fin de la semaine. Les températures au cœur du pays seront jusqu’à 10 degrés C sous la normale et, malheureusement, environ la moitié du maïs n’a pas encore été récolté.

En raison de pluies sans précédent et d’inondations extrêmes au début de l’année, de nombreux agriculteurs ont été confrontés à des retards excessifs pour semer, et ils espéraient donc que le beau temps de fin de saison donnerait aux cultures le temps nécessaire pour atteindre leur complète maturité et pouvoir être récoltés. Malheureusement, nous avons plutôt assisté à un scénario cauchemardesque. Quelques tempêtes de neige monstrueuses se sont déjà abattues sur le Midwest, et les basses températures record menacent de ruiner le reste de la saison de récolte.

Lorsque les températures descendent nettement en dessous de zéro pendant plus de quelques heures, les scientifiques nous disent que cela tuera le maïs sur pied….
Un gel important (-2°C ou moins pendant quelques heures) tuera toute la plante, et tout gel aura pour effet de défolier les plantes, ce qui réduira le remplissage des graines, surtout dans la moitié supérieure des plantes. Et en ce moment, nous faisons face à une crise parce que moins de la moitié du maïs américain a été récolté.

En fait, selon le dernier rapport de l’USDA sur l’état d’avancement des cultures, seulement 41 pour cent de tout le maïs américain a été récolté à ce jour….
Dans son rapport hebdomadaire sur l’état d’avancement des cultures, l’USDA estime que la récolte de maïs aux États-Unis est terminée à 41 %, ce qui est inférieur aux attentes du marché (48 %) et à la moyenne sur cinq ans (61 %).

Le Minnesota accuse le plus de retard en ce qui concerne la récolte du maïs : 22 % par rapport à une moyenne quinquennale de 56 %. Ainsi, lorsque j’ai utilisé le terme « scénario cauchemardesque » tout à l’heure, je n’exagérais pas.

Les basses températures que nous avons vues cette semaine sont difficiles à croire. Selon USA Today, la température dans une communauté de l’Utah a atteint -7°C mercredi….
Des températures inférieures à zéro ont été enregistrées jusqu’au Grand Canyon, au sud, mercredi matin, selon le Weather Channel. Big Piney, Wyoming, a plongé à -13°C avant le lever du soleil mercredi.

Peter Sinks, de l’Utah, a plongé à un incroyable -7°C mercredi matin. Selon le météorologue Timothy Wright, basé en Utah, ce fut la température la plus froide jamais enregistrée en octobre parmi les 48 États du Bas-Canada. C’est vraiment froid.

Et nous avons aussi vu beaucoup d’autres creux historiques en octobre dans les villes de l’ouest du pays….

  • Bozeman, Montana : -7,8 degrés C (29 et 30 octobre)
  • Casper, Wyoming : -4,5 degrés C (29 et 30 octobre)
  • Grand Junction, Colorado : 6,7 degrés C (30 octobre)
  • Livingston, Montana : -6,7 degrés C (29 octobre)
  • rawlins, Wyoming : -3,3 degrés C (30 octobre)
  • Rock Springs, Wyoming : -3,3 degrés C (30 octobre)
  • Salt Lake City : 7,8 degrés C (30 octobre)

Nous n’avons jamais rien vu de tel au cours du mois d’octobre, même dans le temps.

À Denver, ils ont en fait atteint des niveaux records pendant trois jours consécutifs….
La température à Denver a officiellement chuté à -1,4°C au-dessus de zéro mercredi matin. Il faisait assez froid pour battre le record précédent du 30 octobre de 2°C. C’était notre troisième record de température en 3 jours et un autre record est attendu jeudi matin. Il est étrange qu’une si grande partie du pays connaisse un temps aussi froid alors qu’une grande partie de la Californie est réduite en cendres par d’horribles feux de forêt.

Mais cela s’inscrit dans la continuité d’un fil rouge que nous avons suivi toute l’année. Partout où nous regardons, il y a eu des conditions météorologiques extrêmes et bizarres, et beaucoup s’attendent à ce que cela se poursuive pendant l’hiver.

Cette semaine, même les « villes chaudes » connaissent des températures extrêmement froides. Par exemple, la prévision annonçait un creux record de seulement 19 degrés à Albuquerque, au Nouveau-Mexique, jeudi matin….
Jeudi matin à Albuquerque, la température devrait atteindre un minimum record de -7 degrés C. Il fera -11 degrés C avec le refroidissement éolien. Le plus bas niveau actuel pour le 31 octobre dans la ville est -6 degrés C.

Selon le Service météorologique national, les localités d’Albuquerque au sud, y compris le centre-est et le sud-est du Nouveau-Mexique, « n’ont pas connu des températures aussi froides depuis février ». Mais le vrai mal sera fait quand cet air extraordinairement froid se déplacera dans le Midwest. Selon l’USA Today, on pouvait voir des températures « 1 à 10 degrés en dessous de la normale » dans les plaines centrales….

Selon le météorologiste Ryan Maue de BAM Weather, de BAM Weather, les températures devraient être de 1 à 10 degrés sous la normale mercredi dans tout le Colorado, au Texas et dans le centre des Plaines. À l’heure actuelle, une grande partie du Midwest est recouverte de neige. Cela a empêché beaucoup d’agriculteurs de récolter leurs champs, et maintenant, l’air froid et dévastateur s’installe.

Il est probable que les pertes de récoltes seront importantes dans de nombreuses régions. Et compte tenu de ce qui se passe ailleurs dans le monde en ce moment, c’est quelque chose que nous ne pouvons pas nous permettre.

Malgré toutes nos technologies de pointe, les agriculteurs sont toujours très dépendants du beau temps, et si les agriculteurs ne cultivent pas nos aliments, nous ne mangeons pas.

Cette année allait déjà être une année absolument catastrophique pour l’agriculture américaine, et cette vague de froid record va être le clou dans le cercueil de nombreux agriculteurs américains.
[…]

Source: End Of The American Dream

Traduit par: Sott.net