Le pape François fait avancer la religion mondiale au Vatican avec une chamane féminine à la tête d’un ‘culte’ dédié à la déesse inca de la terre mère Pachamama au synode d’Amazonie

Pour l’archevêque Viganó, cela est conforme à la déclaration aberrante de François à Abu Dhabi, qui affirme que « Dieu veut toutes les religions ». Viganó observe que François a personnellement pratiqué le culte de la Pachamama dans les jardins du Vatican, dans la Basilique Saint-Pierre et pendant la messe de clôture du Synode en plaçant une plante idolâtre sur l’autel. Il appelle ce spectacle de Pachamama « un rite initiatique de la nouvelle religion » afin d’aligner l’Eglise sur les stratégies anti-humaines et anti-chrétiennes qui dominent la scène mondialiste et sont soutenues par le pouvoir en place.

En parlant de « toutes les religions », le pape François inclut apparemment le paganisme et l’idolâtrie de la Pachamama, a déclaré hier Mgr Viganò, archevêque du Vatican, dénonciateur de la corruption.

Le pape François travaille d’arrache-pied pour faire entrer la religion d’un seul monde, et connaît un succès sans précédent pour aucun pape depuis Constantin. Rien qu’en 2019, le pape François a créé le logo officiel de Chrislam, signé une alliance de  » fraternité humaine et de paix dans le monde « , puis chargé un comité appelé le Conseil interreligieux catholique-musulman de faire de tout cela une réalité. En quelques mois à peine, ce comité a annoncé l’ouverture en 2022 de la Maison de la famille Abrahamic, sur l’île de Saadiyat à Abu Dhabi. Wow, mais après tout ça, le pape François nous montre maintenant qu’il commençait à s’échauffer. Le mois dernier, il a dirigé un culte au Vatican où est bénie la déesse Pachamama, la « mère de toute la terre ».

« Et la femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, parée d’or, de pierres précieuses et de perles, tenant dans sa main une coupe d’or pleine d’abominations et de souillure de sa fornication : Sur son front était écrit un nom, un mystère: «Babylone la grande, la mère des prostituées et des abominations de la terre  »

Apocalypse 17:4, 5 (KJV)

Le pape François a mis en colère les catholiques du monde entier en organisant cette cérémonie païenne au Vatican, sous le couvert à peine voilé de sa participation au Synode des évêques sur l’Amazonie. Non, c’était un ballon d’essai pour voir combien il pouvait s’en tirer. Étonnamment, quand des catholiques en colère se sont mis en colère et ont jeté les statues païennes dans le fleuve, le pape François a ordonné que la stature soit repêchée et retourne à son aire d’exposition au Vatican.

Depuis de nombreuses années, le Pape François prêche l’évangile du Nouvel Âge, dirige de multiples services pour la « Mère Terre » et embrasse les pieds des statues et prie les morts. Cet ajout de Pachamama et de la déesse mère est donc tout à fait dans ses cordes. Vous pouvez sentir le soufre qui sort de Rome, n’est-ce pas ?

Archevêque Viganò : Le Pape François sert de podium pour un « plan satanique ».

DE GLORIA TV : Pour l’archevêque Viganó, cela est conforme à la déclaration aberrante de François à Abu Dhabi, qui affirme que « Dieu veut toutes les religions ». Viganó observe que François a personnellement pratiqué le culte de la Pachamama dans les jardins du Vatican, dans la Basilique Saint-Pierre et pendant la messe de clôture du Synode en plaçant une plante idolâtre sur l’autel.

Il appelle ce spectacle de Pachamama « un rite initiatique de la nouvelle religion » afin d’aligner l’Eglise sur les stratégies anti-humaines et anti-chrétiennes qui dominent la scène mondialiste et sont soutenues par le pouvoir en place.

LA PACHAMAMA EST UNE FIGURE DE FERTILITÉ FÉMININE, REPRÉSENTANT LA MÈRE TERRE, VÉNÉRÉE PAR LES PEUPLES DES ANDES ET DES PORTIONS DE L’AMAZONIE. DANS LE CONTEXTE DU SYNODE, C’EST DEVENU LA MANIÈRE ABRÉGÉE DE PARLER DE PLUSIEURS PETITES FIGURINES D’UNE FEMME ENCEINTE NUE QUI ONT FAIT LEUR APPARITION INITIALE À UN OCT. 4 SERVICE DE PRIÈRE INDIGÈNE DANS LES JARDINS DU VATICAN EN PRÉSENCE DU PAPE FRANCIS, ET QUI A SURGI PLUSIEURS AUTRES FOIS AVANT D’ÊTRE EXPOSÉ DANS L’ÉGLISE DE SANTA MARIA DE ROME À TRASPONTINA PRÈS DU VATICAN.

Selon Viganò, un « plan satanique » se déploie pour changer la religion catholique, et François « sert de passerelle pour transporter ce qui reste de l’édifice catholique vers une religion universelle indistincte » et un « panthéon mondial et sans État ».

Pour tromper les fidèles, on l’appelait « Consécration du Synode de l’Amazonie à Saint François ».

Le charabia a commencé par une danse autour d’une couverture, placée sur la pelouse et symbolisant la « Terre-Mère ». Au milieu de la couverture se trouvaient les statues de deux femmes nues et une statue d’un homme en érection.

UNE CHAMAN FEMME, AVEC DES PLUMES DANS LES CHEVEUX, LEVA LES MAINS POUR UNE SORTE D’INVOCATION PENDANT QUE SEIZE CONCÉLÉBRANTS S’AGENOUILLAIENT ET S’INCLINAIENT AUTOUR DE LA COUVERTURE.

Le pape François était assis à proximité, entouré de cardinaux, d’évêques et de gens normaux. Il ferma les yeux comme s’il « priait ». Finalement, le chaman secoua un hochet, s’approcha de François et le trompa en jetant quelques sorts sur ses mains. LIRE PLUS

Le Pape prie à la cérémonie de la déesse Pachamama au Vatican pour le Synode de l’Amazonie

Source: GLORIA TV ; NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS