Une statue géante de Molech a été posée juste à l’entrée du Colisée à Rome

Les touristes qui visitent le Colisée à Rome ces jours-ci sont sous le choc. Une gigantesque statue d’une divinité païenne cananéenne connue sous le nom de «Molech» a été érigée juste à l’entrée. Dans les temps anciens, ceux qui servaient Molech lui sacrifiaient littéralement leurs enfants, ce qui impliquait apparemment de les brûler à mort. Et maintenant, une statue massive de cette idole païenne est la pièce maîtresse d’une nouvelle « exposition archéologique » au célèbre Colisée romain. Oui, le même Colisée où un nombre incalculable de chrétiens ont été martyrisés pour leur foi est maintenant le foyer de l’une des divinités païennes les plus monstrueuses que le monde ait jamais vues.

Je sais que cela semble presque trop étrange pour être vrai, mais cela se produit réellement. Ce qui suit provient du communiqué de presse officiel de cette «exposition»…

Une reconstruction de la terrible divinité Moloch, liée aux religions phénicienne et carthaginoise et présentée dans le film Cabiria de 1914 (réalisé par Giovanni Pastore et écrit par Gabriele D’Annunzio) sera placée à l’entrée du Colisée pour accueillir les visiteurs de l’exposition.

Ils se réfèrent à cette énorme statue en tant que «Moloch», mais selon Wikipedia, cet ancien dieu païen était également connu sous le nom de «Molech, Milcom ou Malcam»…

Moloch [a] est le nom biblique d’un dieu cananéen associé au sacrifice d’un enfant, par le feu ou la guerre. Le nom de cette divinité est aussi parfois orthographié Molech , Milcom ou Malcam .

Pour les besoins de cet article, j’utiliserai le nom «Molech», car c’est le nom qui sera le plus familier pour la majorité de mes lecteurs.

Les organisateurs de cette « exposition » auraient pu choisir de placer Molech dans un coin sombre où personne ne l’aurait vraiment remarqué, mais ils ont délibérément décidé de le présenter dans un endroit où 100% des visiteurs du Colisée le verraient immédiatement.

Une femme qui a récemment visité le Colisée a raconté à LifeSiteNews ce à quoi elle avait assisté…

«Nous étions tellement excités le jour où nous avons décidé d’aller au Colisée», a déclaré Alexandra Clark à LifeSiteNews par courrier électronique. Elle et sa soeur Tiffany avaient hâte de visiter le site du martyre chrétien.

«Mais au moment où nous sommes arrivés là-bas, le spectacle qui nous a accueilli était horrible! La colossale statue païenne de Moloch montait la garde devant l’entrée. Il a été placé à cet endroit privilégié pour que tous ceux qui entrent dans le Colisée soient obligés de le passer », a-t-elle poursuivi.

Comment dans le monde une telle chose pourrait-elle être autorisée?

Et ce qui le rend encore plus choquant, c’est que le Colisée est en réalité contrôlé par le Vatican. Ce qui suit vient de Breaking Israel News …

Une source proche de l’affaire a déclaré à Breaking Israel News que: «Il est impossible qu’une telle chose puisse être faite sans autorisation directe des plus hauts niveaux du Vatican. Le Colisée de Rome appartient au Vatican et plus précisément au diocèse de Rome, également appelé le Saint-Siège. Si quelqu’un veut faire quelque chose là-bas, il doit obtenir une permission du bureau du diocèse de Rome. Cette exposition, intitulée « Cathargo: le mythe immortel », ne pouvait y être tenue à moins que des autorisations soient accordées à des niveaux élevés. « 

Quelqu’un au Vatican a vraiment foiré sur celui-ci.

Ce n’est pas juste une ancienne divinité aléatoire. Dans Lévitique 18:21, le peuple d’Israël est spécifiquement mis en garde contre le sacrifice de leurs enfants à cette idole monstrueuse…

Et tu ne laisseras aucun de tes descendants passer par le feu à Molech, et tu ne profaneras pas le nom de ton Dieu: je suis le Seigneur.

Et dans Jérémie 32:35, on nous dit que c’est précisément ce que beaucoup de gens d’Israël ont fini par faire lorsqu’ils se sont éloignés du Seigneur…

Et ils bâtirent les hauts lieux de Baal, qui sont dans la vallée du fils de Hinnom, pour faire passer leurs fils et leurs filles par le feu jusqu’à Molech; ce que je ne leur ai pas commandé, et je ne me suis pas fait une idée de ce qu’ils devaient faire cette abomination pour faire pécher Juda.

Pourquoi dans le monde penserait-on que de telles pratiques méritent d’être célébrées?

Selon le ministère chrétien de l’apologétique et de la recherche , la façon dont ces bébés seraient tués était vraiment horrible…

Les anciens chauffaient cette idole au feu jusqu’à ce qu’elle brille, puis ils prenaient leurs nouveau-nés, les plaçaient sur les bras de l’idole et les regardaient brûler à mort. Je ne peux m’empêcher de comparer le massacre par l’avortement d’aujourd’hui au sacrifice d’enfants par ces anciens païens. Dans les deux cas, la vie innocente est détruite au profit du parent.

Au cours des dernières années, il semble y avoir eu un effort concerté pour afficher des symboles d’anciennes religions païennes du Moyen-Orient dans des endroits clés du monde entier. Cela comprend l’édification de «l’arc de Baal» à Washington et à New York .

Mais contrairement à certaines de ces «expositions», celle-ci durera beaucoup plus longtemps que quelques jours.

En fait, on nous dit que cette statue de Molech restera debout au Colisée de Rome jusqu’au 29 mars 2020 …

La statue de Moloch, vénérée à la fois par les Cananéens et les Phéniciens, fait partie d’une exposition consacrée à la ville de Carthage, autrefois grand rival de la Rome antique. L’exposition de grande envergure, intitulée Carthago: le mythe immortel , se déroule jusqu’au 29 mars 2020.

C’est presque cinq mois à partir de maintenant.

Fait intéressant, Rome a été touchée par un séisme de magnitude 4,4 . Il est extrêmement inhabituel qu’un séisme d’une telle ampleur se produise là-bas et a vraiment ébranlé beaucoup de gens.

Je ne sais pas s’il existe un lien, mais j’estimais qu’il était suffisamment remarquable pour être partagé avec vous tous.

Sans aucun doute, le fait qu’une gigantesque statue de Molech se trouve maintenant à l’entrée du Colisée, où tant de chrétiens ont été brutalement massacrés par les Romains, est une abomination.

Malheureusement, peu de gens parlent de cette histoire et encore moins en sont bouleversés.

Source: End Of The American Dream

Traduit par: SENTINELLE SAPS