« Nous partons en guerre » : Le dernier conflit apocalyptique entre Israël et ses ennemis a-t-il commencé ?

Mardi, des terroristes de la bande de Gaza ont tiré des centaines de roquettes sur Israël en représailles à l’assassinat ciblé par Israël du commandant en chef du Djihad islamique à Gaza.

De nombreuses roquettes ont été interceptées par le système de défense du Dôme de Fer, mais un bon nombre d’entre elles ont été interceptées, et certaines ont même atteint Tel Aviv. la suite de ces tirs de roquettes, des chars et des avions israéliens ont pilonné les positions du Djihad islamique dans la bande de Gaza, et les responsables israéliens s’engagent à continuer de répondre à toute nouvelle attaque. Malheureusement, il semble bien que d’autres attaques sont à venir. Selon le secrétaire général du Djihad islamique, Ziad al-Nakhala, son organisation va  » entrer en guerre  » contre Israël. Ce qui suit vient du Temps d’Israël….

« Nous allons à la guerre. Netanyahou a franchi toutes les lignes rouges en assassinant le commandant des brigades d’Al-Qods, Baha Abu al-Ata. Nous répondrons avec force », a déclaré Ziad al-Nakhala, Secrétaire général du PIJ, sur le site d’information en langue arabe Dar al-Hayat.

Les responsables israéliens ont estimé qu’ils n’avaient d’autre choix que de tuer Baha Abu al-Ata une fois qu’ils en avaient clairement eu l’occasion. Selon le Premier ministre Benjamin Netanyahou, il était un « archterroriste » et « le principal instigateur du terrorisme dans la bande de Gaza ». Le peuple israélien en a assez des interminables attaques à la roquette, et il est donc logique qu’Israël s’en prenne à l’homme qui a lancé tant de ces attaques.

Mais pour le Djihad islamique, Baha Abou al-Ata était un héros bien-aimé, et sa mort a provoqué des ondes de choc dans tout le Moyen-Orient. Une fois la nouvelle de sa mort connue, les terroristes de Gaza ont tiré  » plus de 200 roquettes sur Israël « ….

Les militants islamiques de la bande de Gaza ont envoyé un barrage de plus de 200 roquettes en Israël mardi et ont juré de se venger après que l’armée israélienne eut effectué deux frappes aériennes ciblées sur des hauts commandants du Djihad islamique, dont une à Gaza et la seconde en Syrie.

Un raid aérien israélien a tué Baha Abu al-Ata, 42 ans, et sa femme alors qu’ils dormaient chez eux dans l’est de Gaza mardi, a déclaré le porte-parole des Forces de défense israéliennes (FDI), le lieutenant-colonel Jonathan Conricus. Conricus a ajouté qu’Abou al-Ata était responsable d’un certain nombre d’attaques récentes à la roquette contre le sud d’Israël et a affirmé qu’il planifiait activement de nouvelles attaques.

En réponse à ces attaques à la roquette, les chars et les avions des FDI ont absolument détruit les avant-postes militaires du Jihad islamique….

Les chars israéliens ont attaqué trois postes militaires du Djihad islamique dans la bande de Gaza mardi après-midi.

Un porte-parole de la FID a déclaré : « Il y a peu de temps, les chars des FDI ont pris pour cible trois postes militaires du PIJ dans la bande de Gaza. »

L’armée de l’air israélienne a également bombardé de nombreuses cibles du Djihad islamique à Gaza en réponse aux dizaines de roquettes tirées par l’organisation terroriste.

Et le porte-parole des FDI, Hidai Zilberman, a déclaré à la presse que les Israéliens étaient « prêts pour plusieurs jours de bataille » s’il en était ainsi.

Nous verrons ce qui se passera, mais il semble que nous soyons en présence d’un conflit qui durera beaucoup plus longtemps que quelques jours seulement.

Le Jihad islamique promet une campagne de vengeance qui « n’aura pas de frontières », et on rapporte que les ennemis d’Israël envisagent « d’ouvrir un deuxième ou troisième front dans le nord »….

Les sources de DEBKAfile rapportent que lorsque le cabinet de sécurité israélien s’est réuni à Tel-Aviv mardi matin, les hauts responsables de Téhéran, Damas et Beyrouth se sont également réunis. Ils discutaient de l’opportunité de punir Israël en ouvrant un deuxième ou un troisième front dans le nord.

Le Djihad palestinien maintient également des forces armées en Syrie et au Liban, qui peuvent être enrôlées dans les deux pays pour des frappes contre le nord et le centre d’Israël en solidarité avec leurs frères à Gaza. Le siège de Gaza a d’abord réagi à la mort de son dirigeant en annonçant que ses représailles « n’auraient pas de frontières ». Puis, après avoir tiré une cinquantaine de roquettes, le Jihad a déclaré que des « représailles sans précédent » étaient encore à venir, suggérant qu’Israël faisait face à des attaques à partir de frontières supplémentaires.

Bien sûr, chaque fois que les ennemis d’Israël intensifieront le conflit, Israël va frapper encore plus fort.

Et si ce conflit s’intensifie suffisamment, il pourrait attirer les Iraniens et tous leurs proches alliés dans la région. Ces dernières années, le Djihad islamique a noué des liens très étroits avec Téhéran. Ce qui suit vient du Jerusalem Post….

Le PIJ est important pour l’Iran parce que le régime de Téhéran affirme souvent qu’il est le centre de la « résistance » contre Israël et les Etats-Unis. Pour tisser un récit de  » résistance « , elle doit montrer qu’elle fait réellement quelque chose contre Israël. Comme l’Iran n’aime pas sacrifier ses propres membres du Corps des gardiens de la révolution islamique, il travaille avec d’autres groupes. Au Liban, elle fournit au Hezbollah un guidage de précision pour son arsenal de roquettes ; à Gaza, elle entretient des relations avec le PIJ ainsi qu’avec le Hamas.

À un moment donné, Israël se retrouvera à se battre contre le Djihad islamique, le Hamas, le Hezbollah et l’Iran tous en même temps.

Serait-il possible que nous soyons au bord du précipice de cette guerre ?

Il ne fait aucun doute que de nombreuses personnes des deux côtés du conflit sont impatientes de remporter la victoire finale. Par exemple, mardi, un groupe d’activistes en Israël appelait ouvertement à la guerre contre le Hamas…

Les activistes du groupe ont été vus accrochant des pancartes dans tout le pays, lisant : « Bibi – Donnez-nous l’ordre ! »

« Le moment est venu pour Israël de remporter la victoire sur le Hamas et toutes les organisations terroristes à Gaza « , a déclaré Matan Peleg, PDG de Im Tirtzu. « La paix se fait avec des ennemis vaincus, et c’est la seule façon de rétablir le calme dans le sud. L’assassinat aujourd’hui d’un terroriste de Gaza était un pas dans la bonne direction, et nous devons maintenant passer à l’étape suivante et vaincre la terreur à Gaza une fois pour toutes. »

Si l’on tirait constamment des roquettes sur ma famille et mes amis, je pense que ma patience serait également perdue.

Il n’y aura tout simplement pas de paix durable dans la région tant que le statu quo existera. Le Djihad islamique, le Hamas, le Hezbollah et le gouvernement iranien se sont tous engagés à rayer définitivement Israël de la carte, et les Israéliens vont répondre à chaque attaque contre eux en ripostant extrêmement fort.

Que ce soit aujourd’hui, demain ou dans un futur proche, la vérité est qu’une guerre majeure se prépare au Moyen-Orient.

Et une fois que cette guerre aura éclaté, nos vies ne seront plus jamais les mêmes.

Source: End Of The American Dream

Traduit par: SENTINELLE SAPS