Corée du Nord: La mort des pourparlers avec les USA mais ce n’est pas tout….

Ce qui se passe en Corée du Nord est une nouveauté : alors que de Pyongyang on n’attendait que des essais de missiles pour certains d’entre eux inouïs, le leader nord coréen a surpris samedi en appelant ses pilotes à se tenir prêts.

Ce fut quelques heures avant qu’un communiqué de la Corée du Nord ne vienne annoncer la mort des pourparlers avec les USA. Washington lui, vient d’annoncer la suspension des exercices militaires avec la Corée du Sud. L’appel lancé par Kim à l’adresse des pilotes revient à signifier que l’armée de l’air nord -coréenne est désormais activée.

Or il s’agit d’un contexte particulier : Séoul est sous pression US pour élargir ses dépenses liés au maintien des troupes US dans le Sud, une exigence largement repoussée par la population. Kim imagine-t-il déjà une action militaire combinée impliquant bombardiers et missiles? Possible. Vu la situation en cours il est peu probable que cette action soit dirigée contre le voisin du sud. 

La guerre des mots s’envenime entre Trump et Kim, dans la mesure où lors d’une démonstration de combat aérien hier, le leader nord-coréen a appelé les pilotes du pays à s’apprêter à combattre les « ennemis armés jusqu’aux dents ». Le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a quant à lui annoncé que les pourparlers Pyongyang/Washington seraient suspendus jusqu’à ce que les États-Unis reviennent sur leur approche hostile face à Pyongyang. Faisant la sourde oreille quant au communiqué du ministère nord-coréen des Affaires étrangères, Trump a publié un nouveau tweet lundi matin appelant Kim Jong-un à « agir rapidement » pour conclure un accord avec les Etats-Unis.  

Le ministre nord-coréen a en effet annoncé dans un communiqué que les questions nucléaires ne seraient pas négociées jusqu’à ce que les Etats-Unis décident de changer leur « politique hostile » contre Pyongyang. « L’approbation d’une résolution récente des Nations Unies sur la violation des droits de l’homme en Corée du Nord ne va que dans le sens d’une « provocation politique orientée par Washington », précise le un communiqué.

Auparavant, la Corée du Nord avait indiqué que les critiques proférées par l’ONU relevaient de l’animosité des États-Unis envers les Nord-Coréens.

Les deux rounds de pourparlers précédents entre les responsables de la Maison Blanche et de Pyongyang ont été un échec.

Hier, le leader nord-coréen a pris part à une démonstration de combat aérien et appelé les pilotes à se préparer à combattre les « ennemis armés jusqu’aux dents », a rapporté l’agence de presse officielle nord-coréenne (KCNA).

Source: Press.tv