Haniyeh annonce que tout Israel est aux palestiniens : « La guerre ne prendra fin que si Israel se retire de la Palestine »

Ismail Haniyeh, chef du Hamas, a déclaré que la victoire des Palestiniens lors du dernier round du conflit ne se mesure pas au nombre de tirs de roquettes sur Israël et aux dégâts causés, mais au succès des groupes de lutte palestiniens à paralyser Israël pendant les combats.

S’exprimant en mémoire des membres de la famille du chef du Jihad tué lors de l’attaque de Tsahal, Haniyeh a déclaré: « L’ennemi sioniste lorsque ses calculs vont mal et les organisations de la lutte paralysent ses capacités et son pays n’a pas d’autres choix que de se confronter à de tels assassinats aveugles et à de tels massacres. »

Haniyeh a ajouté que les « massacres » continueraient à être la colonne de feu sur le chemin de ceux qui dirigent le djihad et empruntaient le chemin de la libération et du retour, et constitueraient une malédiction pour persécuter l’ennemi.

« Le round (de conflit) est terminé mais la campagne n’est pas terminée et ne se terminera pas tant que l’occupation ne sera pas débarrassée de nos terres et de la surface de notre mosquée Al-Aqsa », a déclaré Haniyeh.

Il convient de noter que l’armée israélienne a ouvert une enquête sur l’attaque du domicile de la famille du terroriste, au cours de laquelle huit membres de la famille ont été tués, dont cinq mineurs.

Le commandant de la brigade du sud de la division de Gaza, le colonel Liron Batito, a rencontré des représentants du conseil régional d’Eshkol à Gaza pour la première fois depuis la fin de la dernière escalade. Il a déclaré que « le Jihad islamique s’était renforcé de par ses capacités militaires en constante augmentation. » Il a ajouté: « La décision d’éliminer l’un de leurs chefs a été prise après que nous ayons compris qu’il promouvait des activités terroristes. L’objectif était de frapper le Jihad avec vigueur. »

Source: Info Israël News