Washington ne considère plus les implantations israéliennes comme contraires au droit international (Pompeo)

« Les USA réparent l’injustice historique, le peuple juif n’est pas étranger en Judée-Samarie » (Netanyahou)

Le secrétaire d’État américain Mike Pompeo a annoncé lundi soir que les implantations israéliennes en Cisjordanie ne sont plus en violation des lois internationales, lors d’une allocution à la télévision.

« Nous considérons désormais que l’implantation de civils israéliens en Cisjordanie n’est plus incompatible avec la loi internationale », a-t-il déclaré.

« Notre décision ne porte pas préjudice à un accord de paix entre Israéliens et Palestiniens. Nous constatons simplement que la position américaine qui jusqu’à présent, considérait ces implantations comme illégales, n’a pas servi à faire avancer la paix », a-t-il ajouté.

Suite à ce discours, le Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou a réagi sur ses réseaux sociaux en déclarant que « les Etats-Unis réparent l’injustice historique, le peuple juif n’est pas étranger en Judée-Samarie. »

Le chef de file de la liste centriste Bleu Blanc, Benny Gantz a félicité sur son compte Twitter « le gouvernement américain pour son importante décision », ajoutant que « le sort des implantations devrait être déterminé par des accords répondant aux exigences de sécurité et promouvant la paix. »

Le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi a par ailleurs mis en garde contre les « conséquences dangereuses » de la déclaration américaine, en affirmant que « les colonies de peuplement israéliennes en Palestine occupée violent le droit international et éliminent la solution à deux États. »

Le président de la Liste arabe unifiée, Ayman Odeh a déclaré quant à lui qu' »aucun ministre étranger ne changera le fait que les colonies de peuplement ont été construites sur des terres occupées, sur lesquelles un État palestinien souverain sera aux côtés d’Israël. »

Source: i24 News