Netanyahou inculpé, des députés du Likoud susceptibles de l’évincer

La Knesset a jusqu’au 11 décembre pour désigner un candidat afin de former un nouveau gouvernement

Après l’annonce de la mise en examen de Benyamin Netanyahou, plusieurs membres du Likoud seraient en pourparlers pour remplacer le chef de leur parti dans les 21 jours à venir, délai imparti aux députés de la Knesset (Parlement israélien), pour désigner un nouveau chef de gouvernement, a rapporté vendredi soir la chaîne israélienne, Channel 12.

Après l’échec du Premier ministre sortant, puis celui de Benny Gantz à former une coalition, le président israélien a pour la première fois dans l’histoire d’Israël, confié la tâche à la Knesset, et l’un des 120 députés pourra être désigné, s’il réunit au moins 61 signatures avant le 11 décembre, à former un gouvernement.

Plusieurs membres du Likoud souhaiteraient nommer un remplaçant à M. Netanyahou capable d’obtenir les signatures nécessaires et devenir chef du gouvernement, a révélé la chaîne, indiquant que des sondages au sein du parti seraient déjà en cours afin de déterminer l’identité de ce candidat.

Dans le même temps, les membres du Likoud sont de plus en plus nombreux à réclamer des primaires anticipées, des appels auxquels M. Netanyahou pour l’heure tourne le dos. 

Si aucun député ne réussi à gagner le soutien de 61 parlementaires avant la date butoir, Israël se dirigera vers un troisième scrutin, déjà fixé au mois de mars.

Source: i24 News