Le pape François s'est rendu en Thaïlande et a présenté une déclaration sur la fraternité humaine au suprème patriache bouddhiste

Le pape François est en train de construire sa religion d’un seul monde appelée Chrislam, mais elle ne se limitera pas à une simple alliance entre les catholiques et les musulmans. Non, il inclura toutes les grandes religions, à une exception notable près. Il ne contiendra pas le christianisme biblique, mais plutôt l’église chrétienne de Laodicée qui est si dégoûtamment tiède. Dans la vidéo ci-dessous, vous verrez un certain nombre de choses que j’aimerais souligner. Vous verrez le pape François louer le bouddhisme et vanter ses vertus. Vous verrez le Pape François donner et recevoir des bénédictions sous le regard attentif de statues païennes. Et vous verrez le Pape François présenter au Patriarche Suprême du Bouddhisme une copie de sa Déclaration sur le manifeste de la Fraternité humaine de la prochaine Religion du Monde Unique.

Le pape François a rencontré Sa Sainteté Somdej Phra Maga Muneewong au temple Wat Ratchabophit Sathit Maha Simaram à Bangkok, lors d’un voyage asiatique de six jours en Thaïlande et au Japon.

Nous vous avons montré comment le pape François s’est rendu à Abou Dhabi plus tôt cette année et a conclu un pacte avec Cheikh Ahmed al-Tayeb, le dirigeant de l’Islam sunnite. Cette alliance de paix a conduit à la formation d’un conseil interreligieux chrismal, qui a ensuite conduit à l’annonce stupéfiante de l’ouverture d’un siège de Chrislam à Abu Dhabi d’ici 2022. Aujourd’hui, le pape François s’est rendu en Thaïlande où il a rencontré le dirigeant bouddhiste au pouvoir et, comme à Abou Dhabi, il lui a remis une copie de sa « Déclaration sur la fraternité humaine », le manifeste du Vatican pour une seule religion mondiale.

Lors d’une rencontre avec le Patriarche Bouddhiste Suprême de Thaïlande, le Pape François construit une seule religion mondiale

laquelle ils ont parlé de la valeur de la fraternité entre les deux religions pour promouvoir la paix.

« Si nous sommes frères, nous pouvons aider la paix mondiale, les pauvres et les souffrants, dit le Pape François, car aider les pauvres est toujours un chemin de bénédiction. Ils ont également parlé de l’éducation et du rôle des missionnaires dans le pays. Avant de partir, les deux ont échangé des bénédictions.

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS