France: Arte diffuse une émission sur les thérapies de conversion

Note de SENTINELLE SAPS: Je publie ce documentaire sur le site dans le but de dénoncer ce genre de pratique qui n’ont rien de biblique. Aux personnes qui font ce genre de thérapies en détruisant des âmes, j’aimerais leur poser une simple question: Jésus faisait-il des thérapies ? Ou guérissait-il dans l’amour et la compassion ?

Le problème est simple: Hormis le fait que des âmes soient détruites par ce genre de pratique démoniaques, ce genre de choses permet encore plus de salir le nom de Christ. Comment osez-vous prendre le nom de Christ (en vous faisant passer pour des chrétiens) et agir de cette manière. De plus, cela permet au monde d’attaquer encore plus les véritables chrétiens.

Pour ceux qui ont subit ce genre de thérapies, j’aimerais leur dire que Jésus vous aimes, tout simplement. Et non, il n’est pas nécessaire de faire une thérapie pour en être convaincu. On ne peut pas forcer quelqu’un à se convertir, Dieu ne force pas, de quel droit l’homme se permet de forcer quoique ce soit ?

Mardi 26 novembre, la chaîne Arte diffusait une émission révélant l’histoire des thérapies de conversion visant à «guérir» de l’homosexualité.

Qualifiée «d’importante et de dérangeante» par le journal La Croix, le documentaire est le fruit d’une enquête menée en France, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et aux Etats-Unis. Elle recueille les témoignages de plusieurs personnes ayant suivi des thérapies dites «de conversion» dans des mouvements tels que Torrents de vie, du côté évangélique ou Courage International, pour les catholiques.

L’émission donnait la parole à des personnes qui se sont senties abusées et dénonçait les dérives de telles pratiques ayant conduit plusieurs à la dépression, voire au suicide. Ces thérapies de conversion, apparues dans les années 1980, sont souvent l’initiative d’anciens gays tels Andrey Comiskey, fondateur de Torrents de vie, qui ont eux-mêmes expérimenté une réelle conversion incluant un changement dans leur orientation sexuelle. Souhaitant partager leur cheminement et la délivrance obtenue, ils ont proposé des parcours de relation d’aide pour ceux qui en ressentent le besoin.

L’enquête diffusée sur Arte dérange par sa remise en question du droit de chaque croyant d’avoir sa conception propre de l’homosexualité et la possibilité d’un cheminement intérieur. Par le témoignage de la souffrance de plusieurs personnes interrogées et les regrets de certains praticiens, elle permet également de s’interroger sur les dérives possibles de telles thérapies.

Source: Evangéliques.info