Alliance de Gog et Magog : La Russie envoie des troupes et des bases militaires en Libye

La Libye est un pays sur la mer Méditerranée avec une histoire ancienne qui est couverte par le désert et qui est rempli de pétrole.

Ces derniers temps, ce pays était connu pour les 42 années de règne turbulent du colonel Kadhafi et le chaos de la guerre civile qui a suivi depuis sa mort. Mais maintenant les signes montrent que la Libye est sur le point d’entrer dans sa destinée biblique.

Comme le montrent les rapports du Moyen-Orient, la Russie a maintenant fait son grand pas en Libye pour y intervenir et amener le pays à entrer en alliance avec elle.

La Libye a été sous domination étrangère pendant des siècles jusqu’à ce qu’elle accède à l’indépendance en 1951. Peu de temps après la découverte du pétrole qui a conféré au pays un immense potentiel de richesse.

Puis, en 1969, le colonel Kadhafi a pris le pouvoir avec l’aide d’un autre combattant militaire de l’armée du nom de Khalifa Haftar.

Plus tard, Haftar a été trahi par Kadhafi. Lorsque Haftar a été capturé par le pays du Tchad alors qu’il dirigeait une force d’invasion libyenne contre eux sous l’impulsion de Kadhafi.

Il a été abandonné par Kadhafi parce qu’il prétendait ne pas le connaître, ni au sujet de l’invasion. Et ce fut le point de départ de la phase suivante de la carrière de Haftar, alors qu’il recevait la visite de la CIA américaine.

William Casey, alors chef de la CIA, a eu l’idée de créer une force au Tchad pour mener des attaques en Libye afin de blesser le dictateur libyen Kadhafi. Alors la CIA est partie voir Haftar et dit que « si tu veux être libre, tu dois travailler pour nous ».

Mais le plan américain pour renverser Kadhafi a échoué. Et en 1990, les États-Unis ont transporté Haftar par avion en Virginie, et pendant les 20 années suivantes, Haftar a fait de ce pays son foyer et a même obtenu la nationalité américaine.

Mais Haftar est ensuite retourné en Libye en 2011, lorsque le dictateur Kadhafi a été capturé et tué alors que la Libye glissait dans son chaos actuel.

Depuis lors, en Libye, Haftar s’est fait un nom en tant qu’homme fort militaire capable d’apporter la stabilité avec un régime autoritaire à la Libye.

Et ses réalisations ont été importantes. Alors que le général Haftar et son armée nationale libyenne (LNA) ont vaincu les combattants djihadistes islamiques dans l’est de la Libye, Haftar est en effet reconnu comme ayant débarassé la ville de Benghazi de tout groupe terroriste.

Il jouit d’un grand soutien public dans l’est de la Libye où il est considéré comme un sauveur après avoir apporté la sécurité dans la région de l’est et aidé à établir des services gouvernementaux dans de nombreuses régions.

Son succès dans l’est de la Libye avec Benghazi et Derna a également fait de lui une figure à prendre en compte pour le leadership et la stabilité dans l’ouest de la Libye.

Et avec son armée nationale libyenne, Haftar n’a pas seulement pris tout l’est de la Libye, mais il a régulièrement défilé vers l’ouest en prenant du territoire dans la guerre civile libyenne.

De plus, Haftar a pris le contrôle des principaux champs pétroliers de la Libye et des ports maritimes de la Méditerranée, ce qui a changé la donne pour lui. Alors que Moscou était convaincue qu’il était temps d’apporter à Haftar le soutien du Kremlin.

La Russie a fourni un soutien financier et tactique en coulisse à Haftar pendant quatre ans. Ils ont imprimé des millions de dollars de billets de banque libyens et les ont expédiés directement à Haftar.

Et ils ont établi une base dans l’ouest de l’Égypte pour l’aider à fournir un soutien technique et à réparer du matériel, puis ils ont également envoyé un certain nombre de conseillers militaires aux forces de Haftar.

Mais ensuite, la Russie a commencé à faire pression pour que l’issue de la guerre civile en Libye soit beaucoup plus directement influencée par l’utilisation des mêmes règles de jeu qu’en Syrie, qui est maintenant sous son contrôle en cas de guerre civile syrienne.

La Russie a fait intervenir dans la guerre civile libyenne des avions à réaction avancés, des missiles coordonnés, des pièces d’artillerie guidées avec précision, ainsi que des tireurs d’élite, qui faisaient partie des 200 mercenaires russes du plus grand entrepreneur militaire russe, le groupe Wagner, arrivés en Libye. Le même groupe que celui utilisé en Syrie.

Haftar a également eu des réunions en Russie avec les plus hauts responsables militaires russes. Et ils ont également fait venir Haftar en grande pompe et avec honneur à bord du porte-avions russe Kuznetsov en Méditerranée.

Et c’est là que Haftar a signé un accord avec les Russes, qui leur a permis de construire des bases militaires dans l’est de la Libye.

Et maintenant, les responsables du renseignement britannique ont dit au Sun, le plus grand journal britannique, que la Russie a établi deux bases, l’une à Benghazi et l’autre à Tobrouk, où se trouvent des officiers russes et des forces spéciales russes Spetsnaz.

Comme les Russes sont également en train d’intensifier leur engagement direct en Libye avec les troupes armées russes régulières sur le terrain, ainsi que des chars, de l’artillerie, des drones et des munitions.

Le département d’État américain affirme maintenant que la Russie déploie des forces armées régulières en quantité « significative » pour soutenir le général libyen Haftar, en plus des centaines de mercenaires russes affiliés au groupe russe Wagner qui sont en Libye depuis quelque temps.

La Russie s’engage maintenant directement dans la guerre civile en Libye. Il est très clair que la Russie fait tout pour la Libye et en soutenant Haftar, Moscou a déjà revendiqué un droit de regard majeur sur l’avenir de la Libye.

Comme le général Haftar, avec le soutien de la Russie, contrôle maintenant 80% du pays et tous les champs pétroliers clés et les ports de la mer Méditerranée dans le Croissant pétrolier à l’est. Et maintenant, la Russie dispose de plus de bases militaires et de ports maritimes pour son utilisation au Moyen-Orient.

Alors que la Russie  » Magog  » est en train de mettre en place avec agressivité le cadre politique et militaire en Libye pour s’assurer que la Libye soit l’alliée russe qui sera intégrée au sein de l’alliance Gog et Magog au Moyen-Orient comme annoncé dans la prophétie du chapitre 38 d’Ezéchiel.

Des événements se déroulent actuellement sur le terrain en Libye pour réaliser la prophétie, comme l’avait prophétisé le prophète Ezéchiel il y a longtemps.

Là où la Russie, dont le peuple est le descendant tribal du « Prince de Rosh » de la « Terre de Magog », a commencé l’alliance Gog of Magog, qui comprend déjà l’Iran (Perse) et la Turquie (Tubal, Togarmah).

Et maintenant nous voyons aussi que la Libye est avec eux (Ezéchiel 38:5), comme la prophétie biblique le dit. Et cette alliance dirigée par la Russie surprendra le monde dans un avenir proche, puisqu’elle s’opposera à Israël. Cet événement aura un énorme impact prophétique dans le monde pour avoir apporté la fin des temps pour cet âge.

Source: Signs of the Last Days

Traduit par: SENTINELLE SAPS