Bill Gates veut exporter le système national d’identification de l’Inde dans le monde entier

Ce n’est pas seulement un système de score de crédit social qui se répand dans le monde entier à partir de la Chine qui menace le peuple libre du monde ; le programme national d’identification Aadhaar de l’Inde a le plein soutien de Bill Gates et de la Banque mondiale comme modèle à suivre pour les autres pays.

M. Gates a déclaré dans une interview accordée à CNBC en 2018 que c’était « dommage » si quelqu’un pensait qu’Aadhaar était un problème de vie privée :

La Fondation Gates s’est engagée à financer la Banque mondiale en vue d’étendre le programme d’identification à d’autres pays.

Bien que M. Gates plaide qu’il n’y a pas de problème de protection de la vie privée avec M. Aadhaar, plusieurs affaires ont été portées devant la Cour suprême de l’Inde pour des motifs de violation de la vie privée.

Le système d’identification a subi de graves atteintes à la sécurité, l’accès à un milliard d’identités étant vendu moins de 10 $ par WhatsApp.

L’un des documents déposés devant les tribunaux (Mathew Thomas c. Union of India) décrit en détail l’essor du système de crédit social de la Chine, comparant l’initiative indienne Aadhaar au programme chinois.

L’aspect le plus sensationnel de cette histoire est peut-être le fait que la même société technologique internationale qui fournit l’infrastructure à Aadhaar fabrique également les permis de conduire aux États-Unis.

Idemia (anciennement Morpho), est une multinationale d’un milliard de dollars. Elle est responsable de la mise en place d’une part importante des systèmes de surveillance et de sécurité biométriques dans le monde, opérant dans environ 70 pays. Parmi les clients américains de l’entreprise figurent le Département de la Défense des Etats-Unis, la Sécurité intérieure et le FBI.

Le site de la société indique que Morpho « …construit et gère des bases de données de populations entières… » depuis de nombreuses années.

Aux États-Unis, Idemia participe à la délivrance de permis de conduire dans 42 États.

Idemia pousse maintenant les essais de licences numériques aux États-Unis. Le Delaware et l’Iowa sont parmi les cinq États impliqués dans les essais cette année. Avec les licences mobiles, les forces de l’ordre pourront « faire des pings » avec le smartphone d’un conducteur pour leur permis de conduire.

Le gouvernement indien a récemment annoncé un programme de reconnaissance faciale pour surveiller toutes les plateformes de médias sociaux, appelé Advanced Application for Social Media Analytics.

Les Big Tech utilisent la Chine, l’Inde, la Corée du Sud et d’autres pays pour tester des villes intelligentes, des systèmes de surveillance et des technologies de commandement et de contrôle qui sont déployés furtivement en Occident.

Source: Old Thinker News

Traduction par Aube Digitale