Coup d’état judiciaire : Le Parquet proposerait une amnistie totale à Benjamin Netanyahu s’il abandonnait son poste de 1er Ministre

Le Parquet proposerait une amnistie totale à Benjamin Netanyahu s’il abandonnait son poste de 1er Ministre.

Pour ceux qui avaient encore des doutes, il devient très clair que les dossiers contre le premier ministre ont été montés de toutes pièces dans l’unique but de faire tomber Netanyahu.

Cela ressemble à un putsch judiciaire, un coup d’état judiciaire monté par la gauche et qui risque de viser d’autres personnalités de droite.

Aujourd’hui le ministre de la Justice, Amir Ohana, conseiller juridique du gouvernement qui ose braver le procureur Mendelblit, est lui aussi visé dans une pseudo « affaire ».

Qui sera le prochain sur la liste ?

Le procureur général d’Israël, Avichaï Mandelblit, a annoncé jeudi son intention d’inculper l’avocat du Premier ministre sortant Benyamin Netanyahou pour blanchiment d’argent dans l’achat de sous-marins à la firme allemande Thyssenkrupp.

Dans un communiqué, le ministère de la Justice a aussi annoncé l’intention du procureur d’inculper un homme d’affaires qui agissait à titre de représentant de cette société allemande en Israël et un ancien chef de la marine israélienne pour corruption dans cette affaire.

L’affaire dite « 3.000 » porte sur des soupçons de corruption autour de la vente par l’Allemagne à Israël de sous-marins militaires et autres bateaux conçus par le géant industriel allemand ThyssenKrupp, pour une somme d’environ deux milliards de dollars.

Le procureur Avichaï Mandelblit avait annoncé il y a deux semaines jour pour jour l’inculpation de M. Netanyahou pour « corruption », « malversations » et « abus de confiance » dans un total de trois affaires différentes, les dossiers « 1000 », « 2000 » et « 4000 ».

Benyamin Netanyahou est devenu le premier chef de gouvernement en exercice à être inculpé dans l’histoire d’Israël. Il a aussitôt dénoncé une tentative de « coup d’Etat ».

Source: Europe Israël