Elsa, transgenre de 8 ans, se bat pour la cause LGBT+

Elle a déjà fait le tour de la toile avec son discours “émouvant” au congrès d’Estremadure, pour convaincre les politiciens espagnols de continuer à voter des lois en faveur de la communauté LGBT+…

Elsa Ramos est transgenre depuis l’âge de 4 ans, oui… vous avez bien lu, 4 ans. Aujourd’hui âgée de 8 ans, elle s’est exprimée au congrès d’Estremadure en Espagne, devant une assemblée de politiciens tout ouïe. Ses revendications : vivre libre et heureuse et continuer à favoriser les lois en faveur des LGBT+.

Sur les réseaux sociaux, c’est la débâcle ! On soupçonne les parents d’instrumentaliser cet enfant pour faire pleurer dans les chaumières, jouer sur la sensiblerie à des fins de “transactivisme”. On dénonce un libertarisme exacerbé. Voici quelques commentaires que l’on peut lire sur les réseaux sociaux sur le sujet:

“P​arler de choix à 4 ans… C’est à la fois risible et tragique. On ne parle pas d’un tatouage malabar sur le bras là ! On parle de mutilation irréversible, de perturber son corps avec des hormones de synthèse…​”

Ou encore:

“​Cet enfant devrait attendre l’âge de raison avant de “prendre” cette décision.​ ​À 4 ans moi, je mangeais de la craie…”.

Il y a quelques mois, un site canadien publiait un article sur le phénomène de “d​étransitionnement​“qui toucherait un certain nombre de transgenres, difficile à estimer. Les chiffres officiels restent cependant minimes, une étude faites en Suède de 1972 à 2015 évalue le taux de regret entre 0.3% et 0.6%. Toutefois, ces personnes considèrent avoir pris la décision de changer de sexe trop tôt : elles regrettent. Que faire dans ces cas là ? Le phénomène ne risque t-il pas de s’accroître avec la pratique de ces opérations sur des individus de plus en plus jeunes, qui ne sont manifestement pas en âge de prendre une telle décision ?

Source: Le médias pour tous