"Rocketman" le film partiellement financé par le Vatican

Le premier grand film d’Elton John « Rocketman », avec des scènes de sexe gay, a été partiellement financé par le Vatican par le biais de leur fonds mondial Centurion.

Aujourd’hui, nous apprenons que le Vatican, sur lequel le Pape François fonctionne comme son roi, a aidé à financer le film d’Elton John « Rocketman », qui a évidemment un programme pro-LGBTQ+ ainsi que les toutes premières scènes de sexe gay masculin dans un mouvement majeur d’images.  Et cela n’aurait pas été possible sans l’autorisation expresse, le consentement et le financement du chef de l’Église Catholique Romaine.  Et, si vous pensez que j’invente ça, ou que je cherche des crédits, cette histoire nous vient aujourd’hui du National Catholic Register.  Le Pape François va là où aucun autre pape n’a jusqu’à présent osé marcher, et ce chemin le mènera à la pointe de la prophétie biblique.

Selon le journal italien Corriere della Sera, l’investissement dans le film est venu via des fonds du Vatican acheminés via les fonds d’investissement basé à Malte Centurion Global Fund.

L’Église Catholique Romaine, sous la direction du Pape François et du Vatican, a finalement commencé à entrer dans son destin prophétique en tant que putain de Babylone, et 2019 a été une année marquante pour atteindre cet objectif.  Le Pape François a fait des progrès à couper le souffle avec la création de la religion mondiale unique de Chrislam, car il a rassemblé les meilleurs éléments du christianisme laodicéen, du paganisme, de l’Islam et du mouvement LGBTQ+P pour les pédophiles.  C’est ce dernier groupe dont nous allons discuter aujourd’hui.  Pourquoi ?  Vous voudrez peut-être vous asseoir pour celui-ci, il relie le Vatican avec Elton John et le nouveau film « Rocketman ».

« Car Dieu a mis dans leurs cœurs d’exécuter son dessein et d’exécuter un même dessein, et de donner leur royauté à la bête, jusqu’à ce que les paroles de Dieu soient accomplies.  Et la femme que tu as vue, c’est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre. »  (Apocalypse 17:17-18)

Aujourd’hui, nous apprenons que le Vatican, sur lequel le Pape François fonctionne comme son roi, a aidé à financer le film d’Elton John « Rocketman », qui a évidemment un programme pro-LGBTQ+ ainsi que les toutes premières scènes de sexe gay masculin dans un mouvement majeur d’images.  Et cela n’aurait pas été possible sans l’autorisation expresse, le consentement et le financement du chef de l’Église Catholique Romaine.  Et si vous pensez que nous inventons cela, ou que nous recherchons simplement des crédits, cette histoire nous vient aujourd’hui du National Catholic Register.

Pensez-y comme Chick-fil-A.  Pendant des années, le géant de la restauration rapide s’était déplacé vers la gauche en privé tout en le niant en public, comptant sur la « bonne foi et la confiance » de son public pour ne pas croire ces rumeurs désagréables sur sa défection.  Seulement, ce n’étaient pas des rumeurs, elles étaient vraies, et l’histoire enregistrera que novembre 2019 était la date à laquelle les gens ont découvert la vérité sur Chick-fil-A.  L’Église Catholique Romaine fait à peu près la même chose.  Sous la direction du Pape François, l’Église Catholique Romaine et le Vatican ont embrassé les LGBTQ+ en privé tout en le niant en public.  Aider à faire « Rocketman » est la branche d’olivier qu’ils étendent pour aider à faire entrer les LGBTQ+ dans la religion mondiale.

En toute honnêteté, l’homosexualité et la pédophilie dans l’Église Catholique Romaine se poursuivent depuis sa création en 325 après Jésus-Christ. D’innombrables milliers de prêtres catholiques ont agressé et violé de jeunes garçons pendant des centaines d’années.  Donc, le financement d’un film qui glorifie le programme LGBTQ+P pour les pédophiles est en fait très attendu pour Rome.  Le Pape François va là où aucun autre pape n’a jusqu’à présent osé marcher, et ce chemin le mènera à la pointe de la prophétie biblique.

Le Vatican a investi les fonds Pence de Pierre dans le film d’Elton John « Rocketman » avec des scènes de sexe gay.

Le quotidien italien Corriere della Sera a rapporté que les procureurs du Vatican enquêtaient sur la manière dont les fonds Pence de Pierre auraient été investis dans des entreprises déficitaires ainsi qu’un film censuré dans certains pays en raison de ses scènes homosexuelles explicites.

Dans le dernier d’une série d’histoires récentes impliquant une faute financière au Saint-Siège, le Secrétariat d’État aurait investi plus d’un million de dollars dans le film Rocketman, un film du chanteur Elton John, et 3,6 millions de dollars dans Men in Black : International.

Rocketman, première sortie majeure d’un studio hollywoodien à inclure une scène de sexe homosexuel à l’écran, a été censurée dans un certain nombre d’endroits, notamment en Russie, en Malaisie, aux Samoa et aux Îles Cook, ainsi que temporairement sur Delta Airlines.

« Je suis fier que Rocketman soit le premier grand film de studio avec une scène de sexe gay.  Si je l’avais laissé de côté, j’aurais senti que je trompais les gens. » (Elton John)

Les fonds Pence de Pierre font référence au soutien financier offert par les fidèles au pape, qui, selon le Vatican, sont « destinés aux besoins de l’Église, aux initiatives humanitaires et aux projets de promotion sociale, ainsi qu’au soutien du Saint-Siège ».

Selon l’article du Corriere della Sera, écrit par Mario Gerevini et Fabrizio Massaro, les investissements dans les films ne représentent qu’une petite partie des fonds du Vatican, dont des millions seraient gérés par une société d’investissement à Malte appelée Centurion Global Fund.  Selon les sources diverses et fiables, au moins les deux tiers des capitaux qui lui sont confiés proviennent de la Secrétairerie d’État.

Source: Now The End Begins 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG