L’œuvre de Jésus devant le trône

La Bible nous dit que, quand Christ est monté au Ciel, Il a endossé le ministère du Souverain Sacrificateur pour tous ceux qui viennent à Lui par la foi : “Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible” (Hébreux 7:24).

Jésus ne change pas – Il est le même hier, aujourd’hui et éternellement ! Aussi longtemps que tu vivras, Il sera ton Souverain Sacrificateur dans le Ciel, intercédant en ta faveur.

Jésus est assis à la droite du Père, sur un siège d’autorité : “Nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux” (Hébreux 8:1). Notre Souverain Sacrificateur a tout pouvoir et toute autorité entre Ses mains.

Jésus est dans la présence du Père en ce moment même, confrontant notre accusateur, le diable !: “Arrière, Satan ! Celui-ci est à Moi parce qu’il est recouvert par Mon sang. Il est sauf, sa dette est pleinement payée et il est libéré !”

Dans l’Ancien Testament, c’était le devoir et le privilège du Souverain Sacrificateur que d’entrer dans le Saint des saints et de bénir le peuple. Le Seigneur a ordonné à Moïse de dire à Aaron : “Vous bénirez ainsi les enfants d’Israël, vous leur direz: que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce ! Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !” (Nombres 6:23-26).

Le dernier acte accompli par le Souverain Sacrificateur dans le cadre de son ministère, lorsqu’il sortait du Saint des saints, était de lever les mains et de bénir le peuple. Et c’est le ministère éternel de notre Souverain Sacrificateur, par ordre de Dieu. Jésus dit : “Je te couvrirai de Mon sang. J’intercéderai pour toi et Je viendrai pour te bénir.”

Les bénédictions du souverain sacrificateur de l’Ancien Testament étaient limitée à cette vie – les promesses de Dieu de bénir les moissons, les réserves de nourriture, les cités et toutes les activités du peuple. Mais les bénédictions que Jésus répand sur nous sont de natures spirituelles : “Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ !” (Éphésiens 1:3).

Réjouis-toi, cher saint ! Si tu es faible, brisé, frappé par le deuil ou désespéré à cause de ton péché, tu peux être rassuré : ton Souverain Sacrificateur te béni de toutes sortes de bénédictions spirituelles. Viens à Lui dans la foi. Il se réjouit de te bénir !

David Wilkerson