Eviter le péché du doute

Asaph, un lévite, était chef des chantres et conducteur de la chorale d’adorateur à la cour du Roi David.

En fait, Il aurait écrit onze de nos Psaumes. Il était un ami très proche de David et tous deux aimaient être dans la maison de Dieu ensemble. Pourtant, malgré son appel et ses nombreuses bénédictions, Asaph a confessé : “Toutefois, mon pied allait fléchir, mes pas étaient sur le point de glisser” (Psaumes 73:2).

Nous savons qu’Asaph était un homme au cœur pur qui croyait que Dieu est bon. Il a même commencé ce psaume en disant : “Oui, Dieu est bon pour Israël, pour ceux qui ont le cœur pur” (Psaumes 73:1).

Pourtant, dans le verset suivant, Asaph confesse qu’il a failli glisser. Pourquoi déclare-t-il cela ? Il note que les méchants autour de lui prospèrent et négligent les commandements de Dieu et il aurait été facile pour Asaph de se demander pourquoi Dieu n’équilibrait pas les choses.

Ne t’es-tu jamais demandé pourquoi les bénédictions coulent sur des gens qui vivent une vie de duplicité ? Peut-être as-tu vu un collègue inconverti être récompensé à ta place ou un voisin acquérir des biens matériels pendant que tu luttes pour joindre les deux bouts.

Il peut être très facile pour des chrétiens qui souffrent de se laisser aller à un péché très grave : le péché du doute. Ils peuvent penser : “J’ai vécu dans la justice, mais ma rigueur et ma diligence à étudier la Parole de Dieu, mes louanges et mon adoration ont été vaines. Malgré tout, je souffre toujours.

Bien-aimé, c’est le moment où tu dois être prudent. Quand les épreuves viennent, quand tu souffres ou que tu es découragé, tu dois garder ton cœur pour l’empêcher de glisser vers le doute. Ne laisse pas ta foi ou ta confiance être ébranlées. Dieu est toujours sur le trône. Détourne les yeux de tes épreuves et lève les yeux vers le Seigneur Lui-même. Dieu t’aidera à L’aimer et à ne jamais glisser vers l’incrédulité.

Asaph a vu qu’il avait presque glissé, mais il continue à proclamer : “Pour moi, m’approcher de Dieu, c’est mon bien : Je place mon refuge dans le Seigneur, l’Éternel, afin de raconter toutes tes œuvres” (73:28). Et tu peux en faire autant !

David Wilkerson

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s