Un remède contre ton anxiété

Les maladies spirituelles peuvent avoir une influence négative sur ceux qui nous entourent et sur notre capacité à être des témoins pour Christ.

De nombreuses personnes avancent péniblement dans leur vie avec un esprit amer et irritable qui est corrosif pour eux-mêmes et pour les autres.

“L’inquiétude dans le cœur de l’homme l’abat” (Proverbes 12:25). Ce n’est pas de la psychologie de bas étage, mais la vérité de la Parole de Dieu. Tu ne peux pas courir la course de la vie en étant abattu par un esprit amer. Les soucis constants volent à de nombreuses personnes les ressources spirituelles que Dieu donne avec joie. Au bout du compte, l’anxiété nous écrase sous son poids.

Le mot utilisé ici pour “inquiétude” peut aussi être traduit par “lourdeur”, ce qui dépeint très bien l’effet écrasant que l’anxiété a sur nous. L’anxiété a pris un tribut terrible sur de nombreuses personnes qui appartiennent au corps de Christ. Au lieu de marcher par la foi, nous sommes prompts à marcher par les soucis. Notre esprit avance péniblement dans la vie au lieu de s’élancer tel l’aigle, comme Dieu a promis qu’Il le ferait. Nous sommes maintenus à terre spirituellement parlant à cause de l’anxiété, ce qui ne fait qu’empirer notre situation.

Il y a aussi l’esprit écrasé par une profonde souffrance. L’apôtre Paul a conseillé aux chrétiens de Corinthe de réconforter un frère qui avait commis une erreur et qui avait été réprimandé par l’église. Ce frère s’était repenti de son péché et Paul s’inquiétait à l’idée qu’il soit “accablé par une tristesse excessive” (2 Corinthiens 2:7). A un autre moment, Paul exprime sa gratitude pour Dieu qui a empêché un frère qui l’aidait dans son ministère et qui était souffrant de mourir, évitant ainsi à l’apôtre “tristesse sur tristesse” (Philippiens 2:27). Paul connaissait l’effet engourdissant et handicapant d’un cœur submergé par la tristesse.

Dieu offre un remède pour ces maladies et c’est tout simplement la joie du Seigneur. La joie réelle n’est pas un simple bonheur, un sentiment qui change selon les circonstances. C’est un plaisir profond et intérieur en Dieu que seul le Saint-Esprit peut produire. Cette joie divine est bien davantage qu’un médicament. Elle est notre force ! “Ne vous affligez pas, car la joie de l’Éternel sera votre force” (Néhémie 8:10).

Jim Cymbala

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s