Trump se prépare-t-il à combiner son deal du siècle pour le Moyen-Orient avec l'initiative du pape François sur les religions abrahamiques ?

Le président Trump a annoncé qu’il était enfin prêt à révéler son plan de paix au Moyen-Orient, le « Deal Of The Century », et a demandé à Benjamin Netanyahu de s’envoler pour Washington mardi prochain. Quel est le rapport avec Chrislam ? Beaucoup de choses.

Soudain, tout commence à prendre un sens. D’un côté, je regarde Donald Trump depuis trois ans et demi, l’homme que Dieu a mis au pouvoir de la nation la plus forte et la plus prospère du monde, qui fait des choses étonnantes pour la nation d’Israël. La chose qu’il veut le plus faire en Israël est son plan de paix au Moyen-Orient « Deal Of The Century », dirigé par son beau-fils juif, Jared Kushner.

C’est pourquoi, écoutez ce que dit l’Eternel, vous, les moqueurs, vous, les chefs de ce peuple, qui régnez à Jérusalem. Voici ce que vous dites : « Nous avons fait alliance avec la mort et, avec le séjour des morts, nous avons fait un pacte : quand le flot débordant déferlera, il ne viendra pas jusqu’à nous, car nous nous sommes fait du mensonge un abri, et la duplicité sera notre refuge. » C’est pourquoi, ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : « Je vais placer en Sion, une pierre servant de fondation, une pierre éprouvée, une pierre angulaire d’une grande valeur, servant de fondement solide : celui qui la prend pour appui ne sera pas réduit à fuir. (Esaie 28:14-16)

De l’autre côté, j’ai observé le pape François au cours des 7 dernières années, tissant et complotant pour construire la religion mondiale unique de Chrislam. En 2019, les choses ont atteint un point culminant lorsque Chrislam, autrement connu sous le nom d’Initiative des religions abrahamiques, a finalement été officialisé. Le pacte de paix connu sous le nom de « Fraternité humaine pour la paix mondiale » a été signé par le pape François et le cheikh Ahmed al-Tayeb, et scellé en s’embrassant sur la bouche.

Pendant un certain temps, j’ai considéré ces deux paradigmes comme quelque chose qui se passait séparément l’un de l’autre, jusqu’à aujourd’hui. Ce qui m’a toujours préoccupé, c’est de savoir comment combiner les deux et faire en sorte que toutes les parties soient heureuses en même temps. C’était apparemment impossible. Puis la semaine dernière, l’ambassadrice des États-Unis auprès du Saint-Siège, Callista Gingrich, a tenu une réunion dans son bureau au Vatican et a déclaré au pape François que les États-Unis étaient « pleinement engagés à travailler avec vous pour faire avancer nos objectifs communs de respect mutuel, de liberté religieuse et de coexistence pacifique » en ce qui concerne l’Initiative des religions abrahamiques, également connue sous le nom de Chrislam.

Fuites concernant le prochain « Deal Of The Century » :

  • Souveraineté israélienne dans plus de 100 colonies de Cisjordanie, dont toutes sauf 15 seraient adjacentes à la territorialité. (On estime que 400 000 Juifs vivent dans quelque 120 colonies officielles).
  • Souveraineté israélienne sur l’ensemble de Jérusalem, y compris la vieille ville, avec seulement une « représentation palestinienne symbolique » à Jérusalem.
  • Si Israël acceptait l’accord, et les Palestiniens le rejetaient, Israël aurait le soutien des États-Unis pour commencer à annexer des colonies unilatéralement.
  • Les Palestiniens se verront accorder le statut d’État, mais seulement si Gaza est démilitarisée, si le Hamas abandonne ses armes et si les Palestiniens reconnaissent Israël comme un État juif avec Jérusalem comme capitale.

Hier encore, le vice-président Mike Pence est arrivé au Vatican pour ce qui a été qualifié de « rencontre », puis a surpris tout le monde en se transformant en réunion de haut niveau à huis clos sur un sujet si sensible qu’aucune des parties n’était disposée à en discuter. Je parie que c’était à propos de Chrislam. Et quelques heures à peine après cette bombe, le président Trump a annoncé qu’il était enfin prêt à révéler son plan de paix au Moyen-Orient, le « Deal Of The Century », et a demandé à Benjamin Netanyahu de se rendre à Washington mardi prochain, pour une réunion sur ce même sujet.

Voyez-vous où tout cela nous mène ? Trump a la relation avec Israël, le pape François a la relation avec les musulmans, mettez les deux ensemble et….la paix au Moyen-Orient ? Il me semble bien que oui. L’ingrédient manquant qu’aucun autre leader politique n’a eu au cours des 70 dernières années est Chrislam. Rick Warren l’a lancé, a passé le relais avec le soutien évangélique total au pape François, le pape a ensuite signé un pacte avec l’Islam, et l’administration Trump a apporté son soutien total la même semaine en annonçant qu’elle était enfin prête avec le plan de paix. Dans l’ensemble, l’harmonie est totale et complète, tout le monde obtient quelque chose, tout le monde est heureux.

La paix et la sécurité règnent partout. Bonjour, Chrislam, et bonjour Antéchrist.

Peut-être que tout ceci n’est que spéculation, et peut-être que je suis sur la bonne voie, mais laissez-moi vous dire ceci. Depuis près de 30 ans que je me demande comment la paix au Moyen-Orient entre les Juifs et les Palestiniens pourrait être possible, c’est la seule façon qui fonctionnerait réellement et c’est avec le Chrislam. Voyons maintenant si j’ai raison. Et si j’ai raison, le vol n°777 et sur le point de décoller (l’Enlèvement). Êtes-vous prêt ?

Source: NTEB

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s