Abbas met fin à tous les accords et à la coopération en matière de sécurité avec Israël et les États-Unis

Tout le monde savait que cela allait arriver, mais pas quand ni à quel point – et comme nous l’avons récemment prédit, le décor semble prêt pour une troisième intifada : une violence jamais vue depuis la fin de la dernière en 2005.

Avant que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou n’annonce ses projets d’annexion, notamment la prise de contrôle de la vallée du Jourdain (qui représente 20 % du territoire de la Cisjordanie), qui, selon lui, devait être soutenue par les États-Unis dans un délai de deux mois seulement, le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a annoncé mardi dernier que tous les accords antérieurs avec les États-Unis et Israël étaient désormais nuls et non avenus.

Cela inclut tous les « accords de sécurité » antérieurs avec l’État d’Israël et, plus alarmant encore, tous les accords de sécurité locale et toute coopération sur le terrain.

Abbas a déclaré lors d’une réunion d’urgence des dirigeants à Ramallah :

« L’Organisation de libération de la Palestine et l’État de Palestine sont déchargés, à partir d’aujourd’hui, de tous les accords et arrangements avec les gouvernements américain et israélien et de toutes les obligations basées sur ces accords et arrangements, y compris ceux relatifs à la sécurité ».

Ceci après que Nétanyahou a promis d’aller de l’avant avec l’annexion de zones de colonies juives en Cisjordanie qui avaient été « acceptées » dans le cadre de l’ »accord du siècle » tant vanté de Trump, dévoilé pour la première fois au public au début de cette année – seule la partie palestinienne n’a jamais réellement « accepté » quoi que ce soit, selon des déclarations antérieures de l’Autorité Palestinienne, disant qu’elle n’était pas au courant des discussions ou des délibérations, ou que finalement Tel-Aviv n’a « rien sacrifié ».

Axios résume comme suit les autres éléments cruciaux exposés dans le discours d’Abbas :

  • Abbas a déclaré qu’en tant que puissance occupante, Israël devrait maintenant prendre la responsabilité de la Cisjordanie.
  • Abbas a souligné que le plan israélien pour progresser sur la voie de l’annexion est une annulation unilatérale des accords d’Oslo, signés dans les années 1990.
  • Abbas a déclaré que l’administration Trump était responsable de la crise, et « est devenue complice de l’occupation israélienne ». Il a fait l’éloge des « autres acteurs américains » qui soutiennent davantage les Palestiniens.
  • Abbas a appelé tous les pays qui sont opposés à l’annexion et au plan de paix de Trump à reconnaître la Palestine comme un État.

Le seul État arabe environnant à avoir récemment exprimé ce que l’on peut considérer comme une menace est la Jordanie, bien qu’il faille noter que la Syrie et Israël sont en état de guerre essentiellement depuis la fondation de l’État juif.

L’arrêt définitif de tous les accords avec Israël par Abbas fait suite à la prestation de serment du Premier ministre Netanyahou au nouveau gouvernement israélien dimanche, où il a déclaré que « le moment est venu d’annexer les colonies israéliennes en Cisjordanie ». Le plan de Trump a déjà été décrit comme « le rêve de Bibi devenu réalité » et a longtemps été considéré comme un simple engagement de pure forme envers les Palestiniens, sans rien céder de sa valeur.

La nouvelle ligne rouge de « protestation » de la direction d’Autorité Palestinienne ne sera rien comparée à la colère et à la rage des Palestiniens dans la rue. Le retrait de l’autorité de toute coopération en matière de sécurité en Cisjordanie ne fait que garantir que la police israélienne aura beaucoup plus de mal à maîtriser les protestations et les émeutes anti-occupation à venir.

Source: Zero Hedge

Traduction par Nouvelordremondial.cc

There is one comment

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s