Pour Dieu, les circonstances atténuantes n’existent pas

Si nous nous retrouvions devant un juge, un procureur et des jurés dans un procès et que sommes dans le banc des accusés, le résultat du procès sera calculé très souvent en tenant compte de circonstances atténuantes. Bien souvent, lors d’un gros procès, le juge veut connaitre toute la vie de l’accusé afin de comprendre la raison qui a pu l’amener à commettre le délit dont il est accusé.

Par exemple, si la personne est accusée de meurtre, le juge voudra savoir quel état psychologique a pu l’amener à tuer et donc cherchera les souffrances subies dans son passé. Et bien souvent, selon le contexte, le verdict sera prononcé avec quelques circonstances atténuantes. Si nous avons grandi dans un milieu de violence extrême, nous serons davantage conduits à être violent nous-mêmes.

Mais là, il s’agit de la justice humaine. En ce qui concerne la Justice de Dieu il en est tout autre car Pour Dieu, il n’existe pas de circonstances atténuantes en ce qui concerne le péché.

Dieu pardonne si on se repent, mais n’excuse pas. La preuve en est dans ce qu’a subi Son Fils Jésus. Il a été meurtri et tué à cause de notre péché, pourquoi ? Parce que la justice de Dieu dit que le salaire du péché, c’est la mort (Romains 6 :23). Et lorsque Jésus est mort, ce n’est pas seulement pour des petits ou grands péchés comme on peut se laisser à penser, mais pour LE péché. N’oublions jamais que devant Dieu, il n’y a pas de petits péchés mais LE péché, point c’est tout ! Et ce péché s’appelle désobéissance.

Il y a tant d’exemple dans la Parole qui nous montre que Dieu hait le péché et le condamne. La parole elle-même, nous enseigne à haïr le péché tout comme Notre Père (Psaumes 97 :10). Quand nous ratons la cible (ou le but qui est la définition du mot péché en hébreu), nous ratons notre destinée divine qui était, avant la chute d’Adam et Eve, de vivre dans la présence de Dieu et de jouir de l’abondance qu’il a mise à la disposition du 1er Adam dans Sa création.

Tout péché, qu’il soit petit ou grand, nous éloigne automatiquement de Dieu car notre Dieu est SAINT et parce qu’il est saint, IL ne peut se tenir en présence du péché. Quand nous mentons à quelqu’un c’est à Dieu que nous mentons, c’est LUI que nous offensons et cela nous éloigne de sa présence. Quand on tue le corps ou l’âme par des paroles, on se coupe de la bénédiction de Dieu. Bref, tout acte contraire aux valeurs de Dieu nous éloigne de Dieu. Cela revient à quitter le chemin de l’obéissance à la Vérité et ainsi c’est nous-mêmes qui nous mettons sous la malédiction.

C’est pourquoi il y a une chose qui est sûre et véritable, si on pense que lorsque nous nous retrouverons devant le Trône de Dieu, Il nous trouvera des excuses, on se leurre. La seule chose qui est vraie, c’est que le Seigneur nous mettra à nu et nous serons « bouche cousue » sous son jugement auquel nous ne pourrons échapper.

Car oui, si nous refusons de nous repentir dans une sincérité de cœur devant Dieu au nom de Son Fils qui est notre Avocat, le Seigneur n’hésitera pas une seconde à « nous reprendre et à tout mettre devant nos yeux » (Psaumes 50 :21), car la Bible désigne Dieu comme un JUSTE JUGE et ce juge là on ne peut l’acheter.

La pire chose à faire lorsque nous devenons enfant de Dieu, c’est de pécher volontairement en pensant que de toute façon Dieu nous pardonnera quoiqu’il advienne. Souvenons-nous de ces paroles données par l’apôtre Paul : « Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, mais une attente terrible du jugement et l’ardeur d’un feu qui dévorera les rebelles. »  (Hébreux 10 :26-27)

Car oui, certains prennent la Grâce de Dieu à la légère, mais rappelons-nous que si nous pouvons bénéficier de la Grâce c’est parce que Jésus a accepté de mourir à notre place alors que LUI était sans péché. Et si nous prenons la mort de Jésus à la légère, comment voulez-vous que Dieu laisse passer cette abomination ?

Nous avons été justifiés une fois pour toute à travers le Sang de Jésus. Il n’y aura plus d’autre sacrifice pour le remplacer.

C’est pour cette raison aussi que Dieu nous a envoyé Son Esprit Saint qui nous enseigne mais aussi nous reprend dès que nous péchons afin de nous amener à la repentance qui nous place au bénéfice du sang de Jésus qui pardonne à nouveau si toutefois notre repentance est sincère et accompagnée d’un profond désir de changer.

Il y a une question que j’aimerais vous poser. Pensez-vous que satan est seul responsable du péché ?

Pour répondre à ceci, voilà un texte :

Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. (…) Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre ; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. Mais un feu descendit du ciel, et les dévora. Et le diable, qui les séduisait, fut jeté dans l’étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète. Et ils seront tourmentés jour et nuit, aux siècles des siècles.

Apocalypse 20 :1-3 et 7-10

Pendant mille ans, Jésus règnera avec Son Epouse sur terre avec une verge de fer. Pendant ces mille ans donc, la justice parfaite de Dieu sera visible de tous et le monde vivra dans une paix comme jamais nous l’avons vécu jusqu’ici. Le diable sera enchainé pendant tout ce temps, il ne pourra  plus donc tenter qui que ce soit. Et pourtant…

Lorsque j’ai lu pour la première fois ce texte, en étant tout jeune converti, j’ai pris peur, parce que je me suis posé cette question : pourquoi Dieu permet-il que le diable soit relâché pour un peu de temps ? Si je suis tenté, je n’aurai pas la force de résister. Surtout que je ne comprenais pas ce nombre (du sable de la mer).

Car oui, après avoir vu et vécu la présence physique de Jésus sur terre, et que l’humanité aura vécu dans un temps de repos, les hommes auront l’indécence de trahir une fois de plus Dieu en se retournant contre Lui dès que le diable sera relâché et pire encore, ils se rassembleront pour lui faire la guerre. Je ne sais pas si vous vous rendez compte de ça, mais c’est grave.

Car pour l’instant, j’entend très souvent les chrétiens mettre toute la faute sur satan et ses démons.

Retournons à l’origine. Qui a donné le pouvoir à satan ? C’est l’homme. Bien sûr satan l’a eu par la ruse et la séduction, mais l’homme lui a bien donné de son plein gré. Donc mettre la faute sur satan sans prendre conscience que nous sommes tout aussi responsable que lui en ce qui concerne le péché, c’est se mentir à nous-même et mentir à Dieu.

Encore une fois, lorsque nous nous retrouverons devant le Trône de Dieu, nous ne pourrons pas mettre la faute sur satan. Se serait beaucoup trop facile.

Etant donné que la loi de Dieu ne laisse place pour aucune circonstance atténuante, la seule façon de pouvoir nous sauver était de sacrifier Son Fils. Voilà la vérité ! S’il existait ne serait-ce qu’une petite excuse, il n’en aurait pas été ainsi.

Vouloir justifier notre péché devant Dieu c’est refuser de reconnaître notre part de la faute et rester dans la peau de la victime ; or, aux yeux de Dieu il n’y a pas de victimes, il n’y a que des pécheurs qui méritent la mort selon Sa Loi qui dit que le salaire du péché c’est la mort. Mais Dieu étant amour il a envoyé son Fils Jésus Christ qui a accepté, Lui aussi par amour, de mourir à notre place. La seule justification que nous ayons en notre possession, c’est au travers de Jésus que nous la trouvons.

Et voilà ce que Jésus nous dit à chaque fois que nous péchons et que nous nous repentons : Va, et ne pèche plus ! (Jean 8 :11) Il ne nous dit pas: « Va, je te pardonne, et continue dans ton péché ». Et lorsque notre repentance est vraie, sincère, le Seigneur oublie notre péché et nous aide à ne plus pécher.

Nous sommes environnés de péchés, nous vivons dans un monde où la règle numéro 1 est de banaliser le péché et où le péché est même enseigné à nos enfants. Le péché est voulu et accepter. Pourquoi ? Parce que le monde hait profondément Jésus et rejette la connaissance de la Vérité.

Sachant que Son Retour est proche, car oui, le monde entier sait que Jésus revient, il appelle la colère de Dieu sur lui. Pourquoi ? Parce que le prince de ce monde qui a été banni du ciel par Dieu à cause de sa rébellion, c’est le diable qui est encore appelé le père de ceux qui pratiquent le péché selon ce verset « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge. Jean8-44.

Rejetant l’autorité de Dieu, l’homme dans son ignorance,  s’est mis sous l’autorité de satan et, aveuglé spirituellement, il ne sait même pas qu’il est complètement prisonnier de ses désirs et convoitises qui le rendent dépendant de satan, celui qu’il a choisi de suivre depuis le jardin d’Eden.

Vous savez, je dis souvent ceci : en enfer, il n’y a que des volontaires. Au paradis de Dieu, il n’y aura aussi que des volontaires. Vous pourrez sans doute me rétorquer que tout le monde veut aller au paradis, mais la réalité est tout autre. Parce que le paradis est rempli de personnes qui auront accepté de crucifier leur chair à la croix de Christ, de mourir à elles-mêmes, de mettre en pratique les commandements de Dieu et quel est le premier des commandements ? Aimer Dieu plus que toute autre chose. Donc la question que je vous pose est celle-ci : le monde aime-t-il Dieu, ou le rejette t-il ?

Pour Dieu, l’homme n’a aucune excuse. Si l’homme pèche, c’est qu’il s’est laissé séduire par le diable, rejetant l’avertissement de Dieu et la Parole qui aurait pu le sauver. Et encore une fois, le salaire du péché, c’est la mort. Mais il y a une chose à savoir. Une fois en enfer, il n’y a plus de possibilité de revenir en arrière…. De nous repentir. Comme le dit la Parole de Dieu, l’homme est destiné à mourir une seule fois, après quoi vient le jugement. (Hébreux 9 :27)

Pour Dieu, il n’existe pas de demi-mesures. Même lorsque l’Epouse de Christ, l’Eglise, se retrouvera devant le Tribunal de Christ, elle aura à répondre de ses actes.

« Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps. »

2 Corinthiens 5:10

Toute la Parole de Dieu nous enseigne à ne pas prendre le péché à la légère mais surtout à ne pas prendre la Grâce de Dieu à la légère. Car si nous le faisons, nous attirons Sa Colère sur nous. Aucune pensée, aucune parole et aucun acte contraires à la volonté de Dieu ne resteront impunis devant la Parole de Dieu.

Tout au long de l’histoire de l’Eglise, nous avons été enseignés dans la grâce. La grâce par ci, la grâce par là. Mais tout comme je l’ai dit dans un message précédent, la grâce existe à cause de la Justice de Dieu et elle est aussi là à cause de l’Amour de Dieu. L’un ne va pas sans l’autre. Le Seigneur sait très bien que sans cette Grâce, nous serons tous condamnés à une mort éternelle. Mais le Seigneur a en horreur le péché, c’est pourquoi à l’image de notre nouveau Maître, apprenons à avoir en horreur le péché.

Soyons conscient que nous n’avons aucune excuse pour notre péché devant Dieu. On ne pourra pas mettre la responsabilité de notre péché sur nos familles, nos amis ou bien sur nos pasteurs. En ce qui concerne le péché, c’est une affaire personnelle. Personne ne pourra dire qu’il est innocent, qu’il ne savait pas, qu’il ne comprend pas ce qui lui arrive. Aussi bien dans le monde que dans l’Eglise.

Le Seigneur a tout fait pour que nous soyons avertis de toutes les manières qui soient. Le Seigneur a fait Sa part, alors faisons la nôtre. Mettons-nous à genoux devant Lui et demandons-Lui pardon pour notre péché. Accepterons-nous de fléchir le genou devant Sa Majesté ? Ou continuerons-nous à penser et à vivre comme le monde ?

Je n’avais pas prévu de parler de ce sujet, mais je crois que le Seigneur nous avertit. Nous vivons un moment extraordinaire dans lequel nous voyons le tri se faire. Ainsi que celui qui se souille, se souille encore et que celui qui se sanctifie, se sanctifie encore. Le Seigneur est en train de préparer Son Epouse afin qu’elle paraisse pure, sans tâche et irréprochable devant Lui. Acceptons d’être purifié par Dieu, même si c’est douloureux. C’est pour notre bien. Le Seigneur nous dit très clairement qu’Il châtie ceux qu’Il aime. Tout comme un père punit son enfant lorsqu’il fait une bêtise. C’est au travers des punitions que nous avons vécues que nous pouvons connaitre la frontière entre ce qui est bien de ce qui est mal. C’est en étant éprouvé que nous grandissons dans cette connaissance. Et pour ma part, je prie le Seigneur afin que même si je dois être écrasé, je puisse passer mon éternité avec Lui. Même si je dois souffrir, je veux être dans Sa Présence.

Renoncer au péché est-il facile ? Pas du tout. Que dit Paul ?

Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas. Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n’est plus moi qui le fais, c’est le péché qui habite en moi. Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi. Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l’homme intérieur ; mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres. Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ? Grâces soient rendues à Dieu par Jésus-Christ notre Seigneur ! Ainsi donc, moi-même, je suis par l’entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché.

Romains 7:19-25

Nous ne sommes pas au-dessus de Paul. Mais ce qui plait à Dieu c’est de voir notre volonté fléchir pour s’aligner sur SA VOLONTE tout comme Christ lui-même a été tenté à 2 reprises à Getsémané mais la 3ème fois IL a dit « non pas ma volonté, mais Ta volonté ». Si nous sommes en Lui et Lui en nous, alors Il nous donne la force de pouvoir remporter la victoire sur nous-même tout comme IL nous en a montré l’exemple ; c’est ce que nous dit Paul à sa façon.

Ainsi Jésus, par son obéissance dans le jardin de Gétsémané a réparé la faute engendrée par la désobéissance d’Adam et Eve dans un autre jardin appelé Eden et ainsi le monde a pu être sauvé et la grâce est ouverte à quiconque croit….

Soyez bénis.

There is one comment

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s