Michigan House adopte une loi pour rendre les micropuces des employés volontaires

Le projet de loi sera maintenant présenté au Sénat de l’État, où s’il est adopté, le gouverneur Gretchen Whitmer pourra signer la loi dans la loi du Michigan.

La Michigan House a adopté un projet de loi rendant les micropuces implantées de l’entreprise volontaires pour les employés, selon un rapport local d’ABC News.La représentante de l’État du Michigan, Bronna Kahle, a parrainé le projet de loi, et bien que les micropuces ne soient pas largement utilisées dans tout l’État, elle pense qu’elles deviendront la norme dans les années à venir.

« Avec la façon dont la technologie a augmenté au fil des ans et à mesure qu’elle continue de croître, il est important que les pourvoyeurs d’emplois du Michigan équilibrent les intérêts de l’entreprise avec les attentes de leurs employés en matière de confidentialité », a déclaré le sponsor du projet de loi, Michigan State Rep. Bronna Kahle. « Alors que ces appareils miniatures sont en augmentation, les appels des travailleurs à la protection de leur vie privée le sont également.

Les micropuces en discussion, sont de la taille d’un gros grain de riz inséré entre le pouce et l’index des employés pour donner aux employés l’accès à différentes commodités dans tout le bureau. Ils ne sont pas alimentés par batterie et sont plutôt activés et utilisés comme ID individuel pour l’employé lorsqu’ils sont présentés à un lecteur d’identification par radiofréquence (RFID).

Les puces peuvent être utilisées comme porte-clés pour le bureau, les cartes de pointage, un compte de crédit pour la cafétéria ou les distributeurs automatiques, un moyen d’accéder aux ordinateurs portables ou aux appareils de bureau de l’entreprise et, plus controversé, comme un moyen pour les employeurs de suivre la productivité des employés.

Il peut suivre quand une personne arrive au travail et quitte le bâtiment, les activités que l’employé fait tout au long de la journée telles que l’accès à l’ordinateur portable ou même ce qu’il décide de manger à la cafétéria.

En vertu du projet de loi, les entreprises seraient toujours autorisées à utiliser le système de micropuce, mais les employés auraient la possibilité de se retirer s’ils le souhaitaient.

Source: Jerusalem Post

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s