L’Iran condamne l’accord conclu au Moyen-Orient

Israël et les Émirats arabes unis (EAU) ont conclu un accord de paix historique le jeudi 13 août. Le président américain Trump a annoncé l’accord qui normaliserait les relations entre l’État juif et le troisième pays arabe. Ce dernier a officiellement choisi d’établir des relations pacifiques avec Israël. L’Égypte et la Jordanie avaient signé respectivement des traités de paix avec Israël en 1979 et 1994.

L’accord prévoit une coopération dans les domaines du tourisme, du commerce et de l’établissement de bureaux diplomatiques. En outre, l’accord sert à répondre aux intérêts géopolitiques des deux pays, qui partagent une préoccupation commune en matière de sécurité en ce qui concerne l’Iran.

M. Trump a reconnu ces intérêts communs lors de son discours à la Maison Blanche. « En unissant deux des partenaires les plus proches et les plus compétents des États-Unis dans la région, ce qui a été dit comme impossible, cet accord est un pas important vers la construction d’un Moyen-Orient pacifique, sûr et prospère. »

La réaction palestinienne à l’accord a été rapide, caractérisant l’accord comme « une agression contre le peuple palestinien » et appelant à une réunion urgente de la Ligue arabe. En outre, l’Autorité palestinienne a retiré son ambassadeur aux Émirats arabes unis en signe de protestation.

La réaction verbale de l’Iran à l’accord EAU-Israël a été encore plus caustique. Le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammed Javad Zarif, a décrit l’accord comme une « stratégie stupide d’Abou Dhabi et de Tel Aviv qui renforcera sans aucun doute l’axe de résistance » contre l’Iran. Le gouvernement iranien a mis en garde contre toute ingérence israélienne dans le Golfe Persique et a déclaré que « le gouvernement des Émirats et les autres États à leurs côtés seront responsables des conséquences » de cet accord.

La mention des « autres États » est une allusion évidente à l’autre grand rival de l’Iran dans la région, l’Arabie Saoudite. En outre, on spécule sur le fait que d’autres États du Golfe pourraient suivre l’exemple des Émirats arabes unis dans les mois à venir.

La crainte d’une influence iranienne croissante et de son comportement de plus en plus agressif dans la région conduit à la formation d’alliances inattendues. Gerald Flurry, rédacteur en chef de la Trompette, a écrit sur la formation d’une alliance historiquement inhabituelle qui impliquera les nations du Moyen-Orient à s’aligner avec l’Allemagne, plutôt que les États-Unis. La « poussée » de l’Iran contre cette puissance culminera par la destruction de nombreuses nations.

Source: La Trompette

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s