Selon Jared Kushner, Israël a accepté la création d’un état palestien en divisant sa terre

« Le président a exposé sa vision de la paix en janvier de cette année … et c’est la première carte jamais acceptée par l’une des parties publiquement présentée dans le cadre d’une négociation de paix. Nous avons obtenu qu’Israël accepte de négocier sur la base du processus de division, qu’il accepte la carte et qu’il accepte d’aller de l’avant avec un État palestinien. C’est une avancée majeure qui a changé l’opinion de beaucoup de gens dans la région sur le sérieux d’Israël à faire des concessions pour résoudre ce conflit de longue date », a déclaré M. Kushner, ajoutant que les pays de la région se demandaient également pourquoi l’Autorité palestinienne avait boycotté la conférence économique de Bahreïn. Il y a une offre généreuse d’un État et d’un échange de territoires, et nous offrons aux Palestiniens un retour à la table des négociations », a-t-il déclaré

Jared Kushner, conseiller et gendre du président américain Donald Trump, s’est exprimé lundi sur l’accord de paix qu’il a aidé à négocier entre Israël et les Émirats arabes unis.

Jared Kushner a déclaré qu’Israël a finalement accepté de céder des terres pour créer un État palestinien. Kushner a toujours utilisé une formulation très proche de celle de Joël 3 où Dieu met en garde contre la division de sa terre sainte d’Israël. Kushner a fièrement déclaré que « Nous avons obtenu qu’Israël accepte de négocier sur la base du processus de division ». Si cela ne vous a pas simplement fait dire « wow ! », il y a quelque chose qui ne va pas. Écoutons les paroles du prophète Joël :

Je rassemblerai toutes les nations, Et je les ferai descendre dans la vallée de Josaphat; Là, j’entrerai en jugement avec elles, Au sujet de mon peuple, d’Israël, mon héritage, Qu’elles ont dispersé parmi les nations, Et au sujet de mon pays qu’elles se sont partagé. Joël 3:2 

L’année a été folle, le mois aussi, mais les 4 derniers jours ont été absolument vertigineux ! Les histoires successives de traités de paix sans précédent au Moyen-Orient impliquant Israël et les musulmans ne peuvent vous mener que dans une seule direction, celle de Daniel 9 et d’Esaïe 28. Comme nous vous l’avons montré dans de récents articles sur le prince héritier Cheikh Mohamed bin Zayed, la prophétie se réalise presque plus vite qu’on ne peut la calculer.

C’est ce que nous vous disons depuis un certain temps déjà, et vous regardez tout cela se réaliser. Dès que l’homme du péché sera officiellement installé, selon 2 Thessaloniciens 2, nous nous envolerons d’ici sur le vol n°777 de Titus213 Airlines. Nous sommes si proches maintenant, ne donnez à personne votre carte d’embarquement pour cet espoir béni.

Jared Kushner : La première fois qu’Israël a accepté une carte d’un État palestinien

S’adressant aux journalistes israéliens, Kushner a déclaré qu' »Israël a fait une proposition très généreuse pour la création d’un État palestinien, y compris un échange de territoires. La compréhension que c’est la situation a permis la percée qui a conduit à l’accord actuel ».

« Le président a exposé sa vision de la paix en janvier de cette année … et c’est la première carte jamais acceptée par l’une des parties publiquement présentée dans le cadre d’une négociation de paix. Nous avons obtenu qu’Israël accepte de négocier sur la base du processus de division, qu’il accepte la carte et qu’il accepte d’aller de l’avant avec un État palestinien. C’est une avancée majeure qui a changé l’opinion de beaucoup de gens dans la région sur le sérieux d’Israël à faire des concessions pour résoudre ce conflit de longue date », a déclaré M. Kushner, ajoutant que les pays de la région se demandaient également pourquoi l’Autorité palestinienne avait boycotté la conférence économique de Bahreïn.

« IL Y A UNE OFFRE GÉNÉREUSE D’UN ETAT ET D’UN ÉCHANGE DE TERRITOIRES, ET NOUS OFFRONS AUX PALESTINIENS UN RETOUR À LA TABLE », A-T-IL DIT

Lorsqu’on lui a demandé comment les États-Unis s’assureraient qu’Israël n’annexe unilatéralement aucun territoire, Kushner a répondu : « Nous avons établi une relation de confiance avec Israël. Le président Trump s’est engagé à les tenir responsables devant lui, et Israël a convenu avec nous qu’ils n’avanceront pas sans notre consentement. Nous n’avons pas l’intention de donner notre consentement avant un certain temps, car pour l’instant, l’accent doit être mis sur la mise en œuvre de ce nouvel accord de paix. Nous voulons vraiment obtenir autant d’échanges que possible entre Israël et les Émirats arabes unis, et nous voulons vraiment qu’Israël se concentre sur la création de nouvelles relations et de nouvelles alliances ».

« Cette terre est une terre qu’Israël, très franchement, contrôle en ce moment. Ce sont les Israéliens qui y vivent. Elle ne va nulle part. Il ne devrait pas y avoir d’urgence à appliquer la loi israélienne. Nous pensons donc qu’ils s’en tiendront à leur accord », a-t-il dit.

Source: NTEB & ARUTZ SHEVA 7

Traduit par: SENTINELLE SAPS

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s