Après le diagnostic, viens le remède : relever la tête

Introduction

Depuis quelques temps, je tente du mieux que je peux de vous faire comprendre l’état de l’Eglise et du pourquoi nous en sommes là. C’est bien sûr un sujet très sensible comme nous en avons eu la preuve après les divers retours qui ont suivis ces partages. C’est sensible pour plusieurs raisons que je ne vais pas mentionner ici mais que chacun, je pense, comprendra.

Quand je parle de ces sujets, je prends de manière volontaire un ton plutôt vif afin de nous donner un électro-choc. C’est un peu le système du défibrillateur : un choc électrique assez violent pour faire repartir le cœur. Je ne vous demanderai pas pardon pour vous avoir choqués en vous ayant dit la vérité, par contre je demande pardon à ceux que j’ai pu peut-être blesser.

Alors la semaine dernière je vous ai parlé surtout du manque de la crainte de Dieu que l’Eglise a, mais lorsque j’ai dit, à plusieurs occasions : relevons la tête, voici la question que l’on m’a posée. Qu’est-ce que cela veut dire, et comment ? (Note de Nathaniel: le partage dont je parle ici ne sera pas publié ici étant donné que je n’avais rien écrit pour l’occasion)

Alors autant vous dire que pendant plusieurs jours j’ai retourné cette question dans tous les sens et j’ai même été surpris que l’on puisse poser ce genre question : avouez que cela fait beaucoup de « question » n’est-ce pas ?

Mais avant d’y répondre et de vous apporter le remède donné par Jésus Lui-même dans Luc 21 :28 : « Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et levez vos têtes, parce que votre délivrance approche. » Je souhaite faire une mise au point importante.

Le danger du politiquement correct

Il y a une chose que j’ai remarquée depuis bien des années déjà, et je sais que je ne suis pas le seul à l’avoir vue. Dans les médias, nous le voyons aussi : la bien-pensante du politiquement correct. Et lorsque nous voyons où cela nous mène c’est-à-dire vers une dictature de la pensée, vous connaissez sans doute l’expression de la pensée unique, et bien il est étonnant de voir que même au sein de l’Eglise cette dictature a commencé son travail. Car oui, maintenant on ne peut plus parler de sujets qui fâchent, on doit parler de sujets qui rassemblent comme l’amour de Dieu mais sans parler de Sa justice. On ne parle plus de péchés, mais de maladies. On ne parle plus de séduction, mais d’unité. Et lorsque quelqu’un tentera d’avertir de ce danger, dans le monde, on le regardera avec colère, haine, méfiance, ou alors on n’accorde aucun crédit à ses paroles, on l’écartera, ou alors on se moquera de lui. C’est dans le monde que nous voyons cela, mais est-il surprenant de voir que cela commence aussi à arriver dans l’Eglise qui a fait entrer le monde en son sein ? Je vous laisse en juger.

Je donnerais juste un exemple. J’entends très souvent cette expression : il n’y a pas d’église parfaite. Et j’ai compris il y a quelques jours à quel point je n’en peux plus d’entendre cela. J’en ai les oreilles qui saignent… Pourquoi ? Parce que déclarer cela revient à nous déresponsabiliser, à nous dédouaner de ces dérives qui ont rendus l’Eglise malade. C’est surtout parce que nous n’avons pas été véritablement enseignés sur cela. Mais laissez-moi vous décortiquer une parole de Jésus que nous retrouvons dans Matthieu 5 :48 : Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

Première chose, si Jésus nous dit cela c’est que cela est possible, sinon Il ne l’aurait pas dit. Jésus nous appelle à être parfait tout comme le Père est parfait.

Deuxièmement, qu’est-ce qu’être parfait selon Jésus qui est la Parole de Dieu faite chair ? Le mot grec utilisé dans ce verset « Teleios » peut être traduit par « Amené à ses fins, accompli, à qui rien ne manque pour être complet, Fait, adulte, d’âge, mûr » En d’autres termes : mature.

Ce même mot est utilisé dans plusieurs versets que nous connaissons bien :

Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. Romains 12:2

Nous tous donc qui sommes parfaits, ayons cette même pensée ; et si vous êtes en quelque point d’un autre avis, Dieu vous éclairera aussi là-dessus. Philippiens 3:15

Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien. Jacques 1:4

On pourrait prendre 2 Corinthiens 13 au verset 11 : « Au reste, frères, soyez dans la joie, perfectionnez-vous, consolez-vous, ayez un même sentiment, vivez en paix; et le Dieu d’amour et de paix sera avec vous. » Paul nous dis ici de continuer dans le chemin de la perfection, car bien entendu on ne devient pas mature du jour au lendemain.

D’ailleurs, il est intéressant de voir que le mot grec ici n’est pas le même que celui présent dans Matthieu 5 :48. « Katartizo » qui pourrait être traduit par « raccommoder, réparer, ajuster, mettre en ordre, renforcer etc… » Je noterai au passage que Paul ne dis pas « oh de toute façon il n’y a pas d’église parfaite » mais il dit « perfectionnez-vous ! » et dans la version Martin et Ostervald il est écrit « tendez vers la perfection ». Ce qui importe pour le Seigneur n’est pas que nous soyons parfaits maintenant mais plutôt que nous soyons tous en chemin vers la perfection en tournant nos regards vers la perfection de Christ.

Et il y a d’autres versets que vous pouvez trouver… Donc au sens biblique du terme, nous sommes appelés à être des hommes et des femmes parfait(e)s, matures spirituellement, connaissant et obéissant à la Parole de Dieu. Et donc l’Eglise de Christ, la véritable Eglise est parfaite en LUI, n’en déplaise à certains.

Ayons donc le langage de la Parole de Dieu dans notre bouche (et non pas celui du monde)

Et pour répondre à ces chrétiens qui me diront qu’il n’y a pas d’églises parfaites c’est qu’au sens du monde oui c’est vrai, mais au sens biblique c’est faux : l’Eglise mature dans la connaissance de la Vérité biblique est déjà appelée comme étant parfaite par Dieu. Et si elle est parfaite, c’est parce que Jésus nous a rendus parfaits au travers de l’œuvre parfaite de la Croix mais Dieu a donné à l’Eglise un certain temps pour arriver à cette perfection et nous pouvons lire ce qu’IL a prévu pour que nous y arrivions dans Éphésiens 4-11 à 13

« Lui-même (Jésus) a donné les uns pour être Apôtres, les autres pour être Prophètes, les autres pour être Évangélistes, les autres pour être Pasteurs et Docteurs. Pour travailler à la perfection des Saints, pour l’œuvre du ministère, pour l’édification du corps de Christ. Jusqu’à ce que nous nous rencontrions tous dans l’unité de la foi, et de la connaissance du Fils de Dieu, dans l’état d’un homme parfait, dans la mesure de la parfaite stature de Christ »

Si l’Eglise n’était pas parfaite cela voudrait tout simplement dire que l’œuvre par laquelle elle est née, elle n’est pas parfaite. Elle a été accomplie parfaitement il y a 2000 ans à la croix mais entre ce jour d’accomplissement à la Pâque et le jour de son achèvement au retour de Christ il y a ce temps que Dieu a donné pour que le corps arrive à la perfection et nous pouvons mieux le comprendre en lisant 1 Corinthiens 13-9 à 12

« Notre connaissance est partielle, et partielles sont nos prophéties. Mais le jour où la perfection apparaîtra, ce qui est partiel cessera. Lorsque j’étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais et je raisonnais en enfant. Une fois devenu homme, je me suis défait de ce qui est propre à l’enfant. Aujourd’hui, certes, nous ne voyons que d’une manière indirecte, comme dans un miroir. Alors, nous verrons directement. Dans le temps présent, je connais d’une manière partielle, mais alors je connaîtrai comme Dieu me connaît. »

Si nous avons bien compris cela alors redoublons d’efforts pour tendre vers la perfection car son retour est proche.

Et maintenant, revenons au sujet principal de ce partage, que je vais faire court, je vais tenter de vous amener au remède prescrit par Jésus en ces temps troubles : relevez la tête.

Pourquoi lever la tête ?

Alors je tiens à préciser que lever la tête cela ne veut pas dire que nous devons rester debout béa avec la tête levée et attendre que ça se passe. Non pas du tout.

Lorsque nous levons la tête en direction du Ciel, il faut déjà comprendre que nous regardons en direction de là où viendra notre délivrance. Le peuple juif lui regarde sur terre (pour le moment) car il attend sa délivrance finale qui, selon Lui viendra du messie (homme). Mais nous, nous attendons la délivrance qui vient du ciel. Jésus nous arrachera de la terre pour nous amener vers Lui afin que nous soyons toujours avec Lui. Donc la réponse à cette question est simple : si nous levons la tête c’est parce que nous attendons notre délivrance. La Bible ne dit-elle pas que nous sommes des voyageurs sur cette terre et que notre cité est Céleste ? c’est pourquoi nous devons lever les yeux vers les choses invisibles, les choses célestes, et pour cela on ne peut les voir qu’avec les yeux du cœur, un cœur qui a été régénéré par la foi en Christ.

Seulement voilà, qui attend une délivrance ? C’est important cette question parce qu’un chrétien qui aime être dans ce monde n’a aucune raison de vouloir le quitter, d’être délivré. Une église qui ne cherche pas à être avec Jésus est pareille à une épouse qui se refuse à son mari. L’amour est-il présent dans ce genre de couple ? J’en doute.

Donc ce que Jésus nous dit ici, c’est que malgré tout ce qui pourrait se passer, Il nous a promis de nous arracher, enlever si vous préférez.

« Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur. » 1 Thessaloniciens 4 : 17

Le mot « enlevés » vient du grec « Harpazo » qui veut dire « Saisir, enlever de force, Réclamer ardemment pour soi-même, Arracher.

Comment faire pour lever la tête ?

C’est une question complexe dans une certaine mesure, et quasiment impossible à répondre. En effet. On peut conduire une personne à la connaissance intellectuelle de Jésus, mais on ne peut pas la conduire à aimer Jésus, à avoir une relation intime avec LUI.

Exemple tout simple : Une amie généreuse avec vous, qui sait que vous souffrez d’être seul, connait quelqu’un qui désire une âme sœur. Alors cette amie fera en sorte que vous vous rencontriez afin de faire connaissance. Mais est-ce que cette amie pourra vous forcer vous et l’autre personne à vous aimer réciproquement ? La réponse est non. Elle ne peut que vous conduire à faire connaissance.

Si je prends cet exemple c’est pour vous montrer que moi, je ne peux pas vous dire comment lever la tête en direction de là où Jésus se trouve et là où on se retrouvera, parce que cela dépendra uniquement de l’amour que vous avez pour Lui. Pas de la connaissance intellectuelle que vous pourriez avoir de Lui.

En d’autres termes, si vous êtes chrétiens et que vous ne levez pas la tête, c’est-à-dire attendre la délivrance, l’instauration du Royaume de Jésus sur la terre, de Sa Justice, alors c’est que vous ne l’aimez pas vraiment. La différence entre les vierges folles et les vierges sages se situe au niveau de l’huile présente dans leur lampe, c’est-à-dire au niveau de la communion que nous avons, ou pas, avec Jésus.

Si vous vous sentez mal à l’aise dans ce monde qui est en train de se transformer pour devenir, pendant un temps, le royaume de la Bête, tel que prophétisé dans la Parole, alors vous êtes sur le bon chemin. Parce qu’un chrétien qui attend son Sauveur ne peut que se sentir mal à l’aise dans un monde qui s’éloigne toujours plus de ce que Dieu voulait.

Relever la tête parce que nous perdons nos repères

Il y a une chose que j’ai remarqué depuis quelques temps, c’est que plus on avance dans le temps, moins on n’est sûr de rien. Tout ce qu’on pensait acquis, dans le domaine théologique, nos raisonnements humains sur ce que la Parole de Dieu nous dit, nos interprétations et toutes nos idées préconçues sont en train de s’effriter. Mieux encore, je remarque, pour moi-même déjà, que la notion que j’ai du temps n’est plus du tout la même que j’ai pu avoir il y a quelques mois encore seulement. En bref, plus nous avançons et plus nous perdons nos repères. Et il faut avouer que le confinement mondial n’a fait qu’accélérer ce phénomène nous vivons. Et cela va continuer encore. Nous allons encore être ébranlés et nos repères du monde si je puis dire vont continuer à tomber et pourquoi ? Tout simplement pour que notre boussole spirituelle s’aligne avec les prophéties en direction du ciel. Notre destination n’est pas ce monde mais le Ciel.

Le monde aussi est en train de perdre ses repères, et c’est cela qui va faire qu’il acceptera l’antéchrist lorsqu’il apparaîtra. Et c’est bien normal, étant donné que sa boussole n’est pointée que sur ce monde, sur son « moi-je », le monde a en sa possession une boussole cassée.

Voici une raison de lever la tête : le Millénium

On parle beaucoup de l’Enlèvement de l’Eglise, c’est vrai. Moi y compris. Mais savez-vous que ce n’est pas une finalité ? J’oserais dire, pour grossir le trait, que l’Enlèvement de l’Eglise n’est qu’un bonus. Car oui, ce que nous attendons presque avec impatience ce n’est pas seulement l’Enlèvement mais l’établissement du Royaume de Jésus sur cette terre. Et si vous vous demandez pourquoi lever la tête en direction du Ciel, laissez-moi donc vous donner une idée de qui nous attend.

Après les 7 ans de règne de l’Antéchrist (3 ans et demi ?), c’est Jésus et Son Épouse Fidèle qui régneront sur cette terre. Et contrairement à nos idées reçues, Jésus régnera avec une verge de fer :

Il les paîtra avec une verge de fer, comme on brise les vases d’argile, ainsi que moi-même j’en ai reçu le pouvoir de mon Père. Apocalypse 2:27

Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Dieu et vers son trône. Apocalypse 12:5

De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations ; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Apocalypse 19:15

Lorsqu’il est dit que Jésus régnera avec une verge de fer, cela veut dire avec l’autorité de Sa justice. Nous vivons un temps de Grâce, mais viendra un temps totalement différent où même les sacrifices reprendront pendant 1000 ans à Jérusalem. Le monde retournera sous la Loi, mais une Loi bien différente que celle que Dieu a donnée à Moïse. Par exemple, si une personne ment la sentence sera immédiate, car plus rien ne pourra être cachée. Car oui, il y aura encore des hommes qui pécheront mais sans tentation du diable car tant qu’ils n’ont pas reçu un corps incorruptible et immortel, c’est-à-dire glorifié, les hommes auront encore en eux une racine du péché. Vous comprenez mieux pourquoi je dis sans cesse qu’on met un peu trop l’accent sur le diable et ses démons lorsqu’il s’agit de péché, pauvre homme victime du vilain satan… Mais l’homme reste libre, ne l’oublions pas.

Ce ne sera pas un règne de terreur, mais simplement un règne de Justice, de paix et d’amour où le diable n’ sa place pour séduire les peuples étant donné qu’il aura été jeté dans l’abîme pendant ces 1000 ans de règne de Christ. Voilà ce que nous dis la Parole au sujet du Millénium :

Puis je vis descendre du ciel un ange, qui avait la clef de l’abîme et une grande chaîne dans sa main. Il saisit le dragon, le serpent ancien, qui est le diable et Satan, et il le lia pour mille ans. Il le jeta dans l’abîme, ferma et scella l’entrée au-dessus de lui, afin qu’il ne séduisît plus les nations, jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. Après cela, il faut qu’il soit délié pour un peu de temps. Apocalypse 20:1-3

Les saints du Très Haut recevront le royaume, et ils posséderont le royaume éternellement, d’éternité en éternité. Daniel 7 :18 et au verset 27 : Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront.

Il arrivera, dans la suite des temps, Que la montagne de la maison de l’Éternel sera fondée sur le sommet des montagnes, Qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, Et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront: Venez, et montons à la montagne de l’Éternel, A la maison du Dieu de Jacob, Afin qu’il nous enseigne ses voies, Et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, Et de Jérusalem la parole de l’Éternel. Il sera le juge des nations, L’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, Et de leurs lances des serpes: Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, Et l’on n’apprendra plus la guerre. Esaïe 2:2-4

L’oeuvre de la justice sera la paix, Et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours. Mon peuple demeurera dans le séjour de la paix, Dans des habitations sûres, Dans des asiles tranquilles. Esaïe 32:17-18

Il respirera la crainte de l’Éternel; Il ne jugera point sur l’apparence, Il ne prononcera point sur un ouï-dire. Mais il jugera les pauvres avec équité, Et il prononcera avec droiture sur les malheureux de la terre; Il frappera la terre de sa parole comme d’une verge, Et du souffle de ses lèvres il fera mourir le méchant. La justice sera la ceinture de ses flancs, Et la fidélité la ceinture de ses reins. Esaïe 11:3-5

Celui qui voudra être béni dans le pays Voudra l’être par le Dieu de vérité, Et celui qui jurera dans le pays Jurera par le Dieu de vérité; Car les anciennes souffrances seront oubliées, Elles seront cachées à mes yeux. Car je vais créer de nouveaux cieux Et une nouvelle terre; On ne se rappellera plus les choses passées, Elles ne reviendront plus à l’esprit. Réjouissez-vous plutôt et soyez à toujours dans l’allégresse, à cause de ce que je vais créer; Car je vais créer Jérusalem pour l’allégresse, et son peuple pour la joie. Je ferai de Jérusalem mon allégresse, Et de mon peuple ma joie; On n’y entendra plus Le bruit des pleurs et le bruit des cris. Il n’y aura plus ni enfants ni vieillards Qui n’accomplissent leurs jours; Car celui qui mourra à cent ans sera jeune, Et le pécheur âgé de cent ans sera maudit. Ils bâtiront des maisons et les habiteront; Ils planteront des vignes et en mangeront le fruit. Ils ne bâtiront pas des maisons pour qu’un autre les habite, Ils ne planteront pas des vignes pour qu’un autre en mange le fruit; Car les jours de mon peuple seront comme les jours des arbres, Et mes élus jouiront de l’oeuvre de leurs mains. Ils ne travailleront pas en vain, Et ils n’auront pas des enfants pour les voir périr; Car ils formeront une race bénie de l’Éternel, Et leurs enfants seront avec eux. Avant qu’ils m’invoquent, je répondrai; Avant qu’ils aient cessé de parler, j’exaucerai. Le loup et l’agneau paîtront ensemble, Le lion, comme le bœuf, mangera de la paille, Et le serpent aura la poussière pour nourriture. Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte, Dit l’Éternel. Esaïe 65:16-25

Les habitants d’une ville iront à l’autre, en disant: Allons implorer l’Éternel et chercher l’Éternel des armées! Nous irons aussi! Et beaucoup de peuples et de nombreuses nations viendront chercher l’Éternel des armées à Jérusalem et implorer l’Éternel. Ainsi parle l’Éternel des armées: En ces jours-là, dix hommes de toutes les langues des nations saisiront un Juif par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous. Zacharie 8:21-23

Ma demeure sera parmi eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. Et les nations sauront que je suis l’Éternel, qui sanctifie Israël, lorsque mon sanctuaire sera pour toujours au milieu d’eux. Ezéchiel 37:27-28

Il ne se fera ni tort ni dommage Sur toute ma montagne sainte ; Car la terre sera remplie de la connaissance de l’Éternel, Comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent. Esaïe 11 :9

Voilà un petit aperçu de ce qui nous attend. Et quelle grâce de savoir que Son Épouse participera à Son Règne vu qu’Elle sera toujours avec Lui, nous serons toujours avec Lui.

Donc si vous vous demandez encore pourquoi lever la tête ? Je dirais simplement regardez juste les promesses que le Seigneur nous a données, en voilà une bonne raison. Et pour ce qui concerne le comment, je dirais simplement de le chercher plus que jamais, de nouer ou renouer une relation personnelle avec le Seigneur, car c’est en cela que nos têtes pourront être relevées, il n’y a pas d’autres solution.

Bien sûr que nous pouvons croire, mais croire ne suffit pas, il nous faut la foi, et cette foi-là, nous pouvons la faire grandir en nous approchant de la Source d’eau vive qui est le Seigneur et de Sa Parole.

En s’appropriant Ses promesses, et en connaissant notre futur qui ne nous n’a pas été caché, comment ne pas lever la tête quand nous voyons ce monde se vautrer toujours plus dans le péché, et dire sans cesse : Viens, Seigneur Jésus viens ! Amen !

Nathaniel. Merci à Thérèse

Commenter cet article

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s